Connectez-vous

Accueil

Fiches concept

Publié le 17.09.2014

Écrire à l'auteur

Le  Mittwoch, 17. September 2014

PIB

Fiche concept, LA

  • Fiche concept : Le PIB (Produit Intérieur Brut)

     

    Définir le concept :

    Le Produit Intérieur Brut mesure selon la Comptabilité Nationale « la valeur des biens et des services produits pendant une période donnée (en général une année) et qui sont disponibles pour des emplois finals».

    Le PIB correspond donc à la production réalisée sur un territoire donné et qui est comptabilisée par l’INSEE.

    Le PIB est un agrégat, un indicateur de performance macroéconomique mesurant les richesses produites par les unités institutionnelles résidentes sur le territoire. Le PIB peut être exprimé de trois manières :

     

    • somme des Valeurs Ajoutées + TVA + droits de douane – subventions à l’importation (cf. cours de 1ère économie 1.2 Que produit-on et comment le mesure-t-on ?) ou encore  PIB marchand + PIB non marchand (cf. cours de 1ère économie 1.2 Que produit-on et comment le mesure-t-on ?)
    • somme des revenus primaires (cf. cours de 1ère économie 1.3 Comment répartir les revenus et la richesse ?)
    • C + I + X – M (+ VS) (cf. cours de 1ère économie 1.4 Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ?)

     

    Ordres de grandeur

    PIB actuel en France environ 2 000 milliards d’euros (environ 2 500 milliards de dollars).

    PIB des États-Unis (1er rang mondial) en 2012 : environ 15 000 milliards de dollars

    PIB de la Chine (2ème rang mondial) en 2012 : environ 8 000 milliards de dollars

    NB : un PIB ne peut JAMAIS être négatif. Par contre le PIB peut diminuer, dans ce cas son taux de variation est négatif.

     

    Sous-notions :

    PIB marchand : production des biens et services marchands réalisée par les entreprises. Le PIB marchand est calculé à partir des valeurs ajoutées.

    PIB non marchand : productions de services non marchands produits par les administrations publiques. Le PIB non marchand est calculé à partir des coûts de production des administrations publiques (pas de VA parce que la production est non marchande).

    PIB en valeur (ou en monnaie courante ou PIB nominal) : PIB exprimé dans des unités monétaires dont la valeur change avec la variation des prix.

    PIB en volume (ou en monnaie constante ou PIB réel ou PIB déflaté) : PIB exprimé en enlevant l’effet prix. PIB en volume = PIB en valeur x 100 / Indice des prix

    PIB PPA : PIB en parité de pouvoir d’achat : pour comparer les PIB de pays n’ayant pas la même monnaie, on calcule les PIB PPA (souvent en dollars). Le taux de change PPA est un taux de change fictif qui égalise le pouvoir d’achat de deux paniers de biens exprimés dans des monnaies différentes.

    PIB / habitant = PIB / nombre d’habitants

     

    Notions liées :

    Production : activité socialement organisée qui consiste à créer des biens et services permettant soit de produire d’autres biens et services (consommations intermédiaires) soit de satisfaire des besoins (consommation finale). Toute activité marchande est une production. Toute activité qui utilise des facteurs de production marchands est une production.

    Production marchande : production vendue sur un marché.

    Production non marchande : production gratuite ou quasi-gratuite : le prix de vente est inférieur à la moitié des coûts de production.

    Valeur Ajoutée (brute) : mesure de la production d’une entreprise. VAB =  valeur de la production – valeur des consommations intermédiaires

    Revenus primaires : revenus rémunérant la participation à l’activité productive. Il existe trois formes de revenus primaires : les revenus du travail, les revenus du capital et les revenus mixtes.

    Équilibre emplois-ressources : égalité comptable entre les utilisations (« emplois ») des richesses créées et les origines de ces richesses (« ressources »).  Cet équilibre s’écrit ainsi : PIB + M = C + I + X + VS  (la somme PIB + M représente les ressources, la somme C + I + X + VS représente les emplois).

    Croissance économique : augmentation à long terme de la production (mesurée par le taux de variation du PIB en volume).

    Expansion : augmentation de la production pendant 6 mois.

    Récession : diminution de la production à court terme.

    Dépression : diminution de la production à long terme

    Fluctuations économiques : ensemble des mouvements de ralentissement ou d’accélération du rythme de croissance économique. Les fluctuations se traduisent par des phases d’expansion et des périodes de récession. Les fluctuations sont repérables grâce à l’observation au cours du temps de la production (mesurée par le PIB), des prix, du chômage, du niveau des stocks, des carnets de commande des entreprises.

     

    À savoir (notamment pour le bac) :

    -          Être capable de définir PIB.
    -          Être capable de distinguer le PIB de l’IDH.
    -          Être capable de montrer les intérêts et les limites du PIB.
    -          Être capable de lire correctement des données statistiques avec le PIB en volume/en valeur, ou encore des données avec le taux de variation (annuel moyen) du PIB.
    -          Être capable de calculer le PIB en volume quand on a le PIB ne valeur et l’indice des prix.

     

    Débats, critiques :

    -          Le PIB est un agrégat critiqué. D’une part, il ne tient pas compte de toutes les activités socialement utiles (le travail domestique et le travail non déclaré sont mal comptabilisés), ni de la qualité des services fournis (notamment par les administrations publiques). D’autre part, sont comptabilisées dans le PIB des activités nuisant au bien-être de la population.

    -          Les comparaisons du PIB dans le temps ne sont pas toujours faciles à établir. Cette difficulté est liée à la construction de l’indice des prix à long terme (disparition/création de produits, prise en compte de la qualité des produits…). Depuis 2014 (adoption des calculs en « base 2010 ») une autre difficulté provient de l’intégration dans la FBCF (et par là même dans le PIB) des dépenses de recherche-développement. Par conséquent le niveau du PIB français a été revu à la hausse.

    -          Les comparaisons internationales des PIB posent problème. Les problèmes liés à l’utilisation du taux de change peuvent être résolus en utilisant le taux de change PPA ou l’indice Big Mac (néanmoins ces solutions sont elles aussi contestables). L’autre problème concerne l’importance de l’économie souterraine et sa prise en considération. En 2014 Eurostat préconise de comptabiliser la prostitution, le trafic de drogue et la contrebande d’alcool et de cigarettes.

     

    Références :

    Informations de l’INSEE sur le PIB et la croissance : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=abonnements/dossiers_actualite/comprendre-pib-croissance.htm  notamment lien vers une vidéo sur le PIB (calculs, limites) et la croissance (« le PIB et la croissance en questions », durée : 4 minutes 35) : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=video-croissance.htm (à destination des élèves)

    Livret publié par l’INSEE téléchargeable sur le PIB et la croissance : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/insee-bref/pdf/Insee-En-Bref-PIB-croissance.pdf (à destination des élèves)

     

    Sur la révision du PIB suite à l’adoption des comptes base 2010 (en particulier intégration des dépenses de R-D dans la FBCF) http://www.insee.fr/fr/themes/comptes-nationaux/default.asp?page=base-2010.htm (Le niveau du PIB est révisé de + 3,2 % en base 2010)

     

    Dossier de l’INSEE sur le changement de base :

    http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ECOFRA14_b_D1_comptes.pdf

     

    Sur la partie de l’économie souterraine prise en compte par l’INSEE : http://www.insee.fr/fr/indicateurs/cnat_annu/base_2010/methodologie/evaluation-macroeco-eco-non-observee.pdf

     

    Sur les changements dans le calcul du PIB demandés par Eurostat :

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/esa_2010/introduction : la FAQ (à droite) est en anglais. Les principaux changements concernent la prise en compte des dépenses de R-D dans les investissements matériels (FBCF en France, ce qui relève le PIB) et la prise en compte d’activités illégales (drogue, prostitution, contrebande de cigarettes et d’alcool) dans le PIB. C’est la prise en compte des activités liées à la drogue et la prostitution qui fait débat (cf. par exemple article du Monde référencé ci-dessous).

     

    Sur les problèmes de comparaisons entre le PIB français et celui d’autres pays : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/06/18/l-insee-n-integrera-pas-le-trafic-de-drogue-et-la-prostitution-dans-le-calcul-du-pib-francais_4440160_3234.html

     

    Exercices d’entraînement pour le bac :

     

    1. En quoi l’approche en termes d’IDH complète-t-elle celle en termes de PIB ? (3 points, Pondichéry 2014)
    2. Montrez les intérêts et les limites du PIB.