Accueil

Publié le 12 déc. 2014

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 12 décembre 2014

Repérage des difficultés de lecture et d’écriture pour les élèves de CE1

Un nouvel outil de repérage des difficultés de lecture et d’écriture pour les élèves de CE1

  • A ce jour, il n’existe pas d’outil validé permettant aux enseignants de CE1 de mesurer, de manière collective, le risque pour un élève de développer des difficultés dans le processus d’apprentissage de la lecture et de l’écrit. REPER-CE1, spécialement conçu pour couvrir l’ensemble des domaines cognitifs susceptibles d’interférer avec ces apprentissages, répond à ce besoin.

    Elaboré en Région PACA dans le cadre d’un appel à projet financé par l’ARS, il a mobilisé Résodys, le CERTA CHU-Lenval, des chercheurs de l’Université Sofia-Antipolis de Nice, des enseignants volontaires de CE1, des personnels des RASED, des IEN, des conseillers pédagogiques, des médecins scolaires et médecins conseillers techniques des deux académies.

     Cet outil, téléchargeable sur la portail intra académique des directeurs d'école (PIA) , est mis à la disposition des enseignants de CE1.

    Il comprend trois fascicules :

    1. Un livret intitulé « REPER-CE1, outil de repérage pédagogique collectif », qui contient des informations théoriques sur les troubles que l’on cherche à repérer ainsi que des pistes d’adaptations pédagogiques,
    2. Un « livret de passation élève », support des épreuves proposées (version couleur et version en noir et blanc, pour la reprographie),
    3. Un « livret des consignes de passation », pour l’enseignant.

    En sus de ces livrets, une bande sonore est proposée. Elle sera utilisée pour l’épreuve optionnelle EDP 4-8 (explications dans l’outil).

    On doit préciser que cet outil est destiné au repérage par les enseignants et non au diagnostic de troubles éventuels. De nombreux élèves repérés ne relèvent d’ailleurs pas d’un diagnostic médical ou orthophonique. Les seules remédiations pédagogiques préconisées permettront, dans la plupart des cas, de faire progresser l’élève. Ce n’est qu’en cas de troubles persistants que les enseignants pourront faire appel aux personnels ressources de l’Education nationale.