Connectez-vous

Accueil

Accueil

Publié le Feb 17, 2015 Modifié le : Mar 24, 2015

Écrire à l'auteur

Le  Tuesday, February 17, 2015

Une fiche de cours idéale

La réalité augmentée au service des apprentissages

  • Manipuler « à la main » l’objet 3D dans l’espace réel pour mieux le voir

    Photo 1 : Manipuler « à la main » l’objet 3D dans l’espace réel pour mieux le voir.

     

    L’idée d'une fiche de cours utilisant la réalité augmentée est venue à un enseignant de technologie qui cherchait un projet innovant et transversal pour ses élèves de troisième prenant en compte que :

    • certains élèves (dyslexiques ou non) ont besoin d’entendre les consignes et les leçons à l’oral, parfois plusieurs fois, pour bien les comprendre.
    • il est très difficile pour certains élèves de se représenter des figures géométriques dans l’espace.

    Convaincu que la tablette ou le téléphone peut également être un outil au service des apprentissages, il a imaginé une fiche de cours idéale : faire figurer sur une simple feuille de papier l’ensemble des connaissances indispensables comme dans une fiche classique mais pas seulement, grâce à l’assistance d’une tablette et des codes-barres 2D.
    (déf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Code-barres_2D).

     

     

    Une fiche de cours idéale

     

    L’objectif de cette fiche est bien sûr de donner sous une forme classique et matérielle tous les éléments essentiels pour réussir. Mais en plus de cela, cette fiche utilise des codes-barres 2D pour afficher sur un appareil nomade connecté à Internet (tablette ou téléphone) plusieurs types d'informations supplémentaires :

    • Plus d’informations pour aider les élèves en difficultés, par exemple le texte de la fiche lu par le professeur, utile pour des élèves dyslexiques ou malvoyants.
    • Plus d’éléments qui ne peuvent pas être correctement inclus sur une photocopie (des objets en 3D animés ou statiques, des images en couleurs, des sons, des vidéos...)
    • Plus de documents ou des sources disponibles sur Internet. Ce sont en général les documents que l’enseignant a présentés à la classe. Par exemple en littérature, cela peut être le lien direct pour lire l’œuvre, quand elle est disponible sur Gallica.

    Les codes-barres 2D ont un fort pouvoir organisateur, car ils peuvent renvoyer a des documents complémentaires disponibles sur Internet. Cela évite à l’élève - dans ce moment d’assimilation du savoir construit en classe - de retrouver si nécessaire les références fondamentales.

    À partir d’une telle fiche, on peut passer très facilement de l’essentiel à l’exhaustif, du résumé au document complet. C’est un objet à géométrie variable qui peut et doit être organisé pour convenir à tous.

     

    Un bon exemple : la géométrie dans l’espace

     

    Comment utiliser une application de réalité augmentée dans une fiche de géométrie dans l’espace ?

     

    Fiche de Révision

    +

    Code-barres 2D (exemple réalisé avec Augment)

    +

    appareil nomade conecté

    =

    Fiche de révision augmentée avec des éléments suplémentaires (ici : une représentation en 3D animé de la section d’un solide, photo 2)

     

    Section de solides par un plan :

     

    1 - Sections d’un parallélépipède rectangle

     

    La section d’un parallélépipède rectangle par un plan parallèle à une face est un rectangle de mêmes dimensions que la face.

     

     

     

    image002 

    Un exemple de code-barres 2D

     image003 IMG 20150123 094226 

    Télécharger le PDF de cette fiche

     

    Pour cela nous allons utiliser l’application Augment. Elle permet à partir du scan d’un code-barres 2D de placer sur ce code-barres un objet en 3D. Ensuite, en manipulant la feuille ou en utilisant le logiciel de la tablette, il est possible de manipuler l’objet 3D pour mieux en voir toutes les facettes et les formes géométriques.

    Pour arriver à ce résultat, Augment possède une interface Web qui permet de stocker les modèles 3D d’un coté et de les associer à un code-barres 2D (le  tracker Augment) de l’autre. Une fois les codes-barres 2D traités et associés à un modèle 3D, l’application Augment « pose » le modèle 3D sur le code-barres 2D. C’est la réalité augmentée.

    Si celui-ci est dans la main, le modèle se pose dans la main. Si la main bouge, le modèle bougera aussi (photo 1). Le tracker Augment de cette illustration est affiché ci-dessous, vous pouvez utiliser votre appareil nomade et l’application Augment (http://augmentedev.com/fr/)  pour la scanner. Vous pouvez scanner directement l’écran ou alors télécharger l’image, l’imprimer et découper pour porter le modèle comme sur la photo.

     

    image005

     Photo 3 : Tracker Augment à lire avec l’application Augment (http://augmentedev.com/fr/).

     

    Ce court exemple, qui ne constitue qu’une ébauche d’une fiche de révision, montre une partie des avantages que nous pouvons tirer des codes-barres 2D qui peuvent renvoyer à des applications comme « Augment » mais aussi à toutes sortes de contenus multimédias disponibles sur le web.

     

     

    Dans un projet de construction de fiche, comme celui-ci, les élèves apprennent à construire une fiche, ils s’engagent dans un projet d’aide et d’organisation du travail scolaire pour eux et pour les autres. C’est un pas de plus vers l’autonomie et plus d’assurance dans leurs études.