Connectez-vous

Accueil

AP Première

Publié le 7 févr. 2015

Écrire à l'auteur

Le  samedi 7 février 2015

Tirole (AP 1ES)

Nobel. I. Roux

  • Accompagnement personnalisé : approfondissement

    Jean Tirole, Prix Nobel d’Economie 2014

     

     

    Partie 1 : Jean Tirole, Prix Nobel d’économie 2014

     

    Document 1: Jean Tirole, un économiste d’exception

     tirole

    23 octobre 2014, par Jean-Luc Gaffard, OFCE, le blog

     

    Jean Tirole, à qui est attribué cette année le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, est un économiste d’exception. (…)

    Jean Tirole et son ami et co-auteur Jean-Jacques Laffont, décédé trop tôt, avec qui il aurait vraisemblablement partagé le prix qui lui est attribué aujourd’hui, se sont donnés pour tâche d’analyser les relations qui lient les entreprises et l’État dans les secteurs clés des télécommunications, de l’énergie ou des transports, en essayant de déterminer les conditions pour qu’elles soient socialement efficaces. Ils sont les dignes continuateurs d’une tradition française prestigieuse, celle des ingénieurs économistes français – notamment de Clément Colson, Marcel Boiteux et Maurice Allais –  chercheurs autant qu’ingénieurs, qui se sont attachés à établir la place et le rôle des pouvoirs publics dans le fonctionnement d’une économie de marché. (…) Ils ont su mettre en valeur la vraie nature d’une économie de marché dans laquelle l’État, loin de se substituer au marché, aide à son bon fonctionnement grâce à des interventions ciblées. À cet égard, et dans le domaine qui est le leur, celui de l’analyse des entreprises et des marchés, ils se sont inscrits dans un courant de philosophie sociale qui s’apparente à celui développé par Keynes.

     

    Question : Citez un domaine de recherche de Jean Tirole.

     

    Document 2: Une petite histoire du Prix Nobel

     

    Alfred Bernhard Nobel a vu le jour à Stockholm au sein d’une famille d’industriels et de chercheurs en 1833 et il est mort à San Remo en Italie à l’âge de 63 ans. Si son père est l’inventeur du contreplaqué, la fortune des Nobel a pour origine l’armement et notamment les mines. Alfred Nobel va donc suivre tout naturellement la voie familiale et  s’intéresser, lui aussi, à la chimie des explosifs.

    (…) Alfred Nobel va focaliser toute son énergie sur [un] explosif révolutionnaire et très prometteur en terme de profits, [la nitroglycérine] qu’il veut rendre plus sûr, plus maniable et facile à transporter. Au cours de ses recherches, plusieurs explosions vont endommager l’usine familiale. La plus violente d’entre elles entrainera la mort de cinq personnes dont son frère cadet.

    Quelques années plus tard, en 1867, Nobel parvient à mettre au point (…) la dynamite, [qui] va [permettre] une utilisation militaire particulièrement meurtrière et qui va bientôt ternir l’image d’Alfred Nobel faisant de lui un sinistre marchand de mort dont l’invention est capable de faire bien plus de victimes que nulle autre arme.

    Pour contrer cette image négative et un peu plus d’un an avant sa mort, Nobel modifie son testament léguant l’intégralité de sa fortune pour la création d’un prix qui portera son nom et récompensera des personnes ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité et ce dans cinq domaines : Paix ou diplomatie, Littérature, Chimie, Physiologie ou Médecine et Physique. Le Prix Nobel est né.

    Mais contrairement à ce qu'on pense, aucun économiste n'a jamais reçu de prix Nobel. L'argent qu'ils perçoivent est versé par la Banque centrale de Suède et le prix, instauré en 1969, s'appelle "prix de la Banque centrale de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel".

    (Sources : Wikipédia, alternatives économiques)

     

    1)      Dans quels domaines de recherche existe-t-il des prix Nobel ?
    2)      Quelle est la particularité du « prix Nobel » d’économie ?

     

    Document 3: Extrait de l’émission « C à vous », France 5, du 15/10/2014

    http://www.france5.fr/emissions/c-a-vous/c-l-actu/les-invites-de-l-actu_269863

     

    1)      Quelle école d’économie Jean Tirole dirige-t-il ?
    2)      Quelle est la particularité du marché des télécommunications ?
    3)      Qu’est-ce que le libéralisme ?
    4)      Qu’est-ce qu’un marché du travail « dual » ?
    5)      Citez d’autres sciences sociales que l’économie.

     

    Partie 2 : Jean Tirole et le programme de SES en première

     

    THEME : DEMARCHE, SAVOIRS et SAVOIR-FAIRE GENERAUX

     

    Document 4 : Conférence « Rationalité, psychologie, économie »  pour lycéens organisée par D. Mourey 1/3, 25 novembre 2013

    https://www.youtube.com/watch?v=L3ID_osz-sY

     

    Extrait : de 3’ à 3’30 

    1)      L’économie est-elle une science ?
    2)      Pourquoi est-ce une discipline récente ?

     

    THEME : La COORDINATION par le MARCHE

     

    Document 5 : Conférence « Rationalité, psychologie, économie »  pour lycéens organisée par D. Mourey 1/3, 25 novembre 2013

    https://www.youtube.com/watch?v=L3ID_osz-sY

     

    Extrait : de 5’30-6’35 (ensuite, passage sur la théorie des jeux)

     

    1)      Pourquoi l’information n’est-elle pas parfaite en réalité ?
    2)      Comment les individus se comportent-ils selon les économistes dans un contexte d’information imparfaite ?

     

    Document  6: Conférence « Rationalité, psychologie, économie »  pour lycéens organisée par D. Mourey 2/3, 25 novembre 2013

    https://www.youtube.com/watch?v=L3ID_osz-sY

     

    1)      Qu’est-ce que l’antisélection ?
    2)      Donnez un exemple.
    3)      Qu’est-ce que l’aléa moral ?
    4)      Donnez un exemple.

     

    THEME : Les GRANDES QUESTIONS que se posent les économistes

     

    Document 7:

    Même vidéo que précédemment.

    Extrait : de 3’10-5’00

     

    1)      Qu’appelle-t-on la préférence pour le présent ?
    2)      En quoi cela peut-il avoir des effets pervers ?
    3)      15 euros dans six mois valent-ils 10 euros aujourd’hui ?
    4)      Pourquoi est-il difficile de prendre la décision d’arrêter de fumer ou de se mettre à réviser un contrôle plutôt que de regarder la télévision ?