Connectez-vous

Accueil

Accueil

Publié le Apr 7, 2015 Modifié le : Sep 22, 2016

Écrire à l'auteur

Le  Tuesday, April 7, 2015

L’identité numérique d’un enseignant

Quelques informations sur l'identité numérique qu'un enseignant doit utiliser

  • Qui suis-je sur internet ?

    L’identité numérique d’une personne est constituée de toutes les traces laissées par celle-ci sur internet. Dans la sphère professionnelle, un enseignant doit respecter certaines règles pour construire  la sienne

     

    D’une façon générale, l’identité numérique est constituée de toutes les traces laissées sur internet par l’utilisateur. Chaque personne possède une ou plusieurs identités numériques. Chacune se compose d’un login, un pseudo, d'une adresse mail, de publications sur des sites, des réseaux sociaux, des blogs et autres forums, mais aussi des commentaires qui peuvent être ajoutés.

     

    Tout d’abord, l’identité numérique d’un enseignant se construit autour de son adresse mail. Il est donc impératif pour lui d’utiliser son adresse institutionnelle, d’autant que c’est la seule qui garantisse au correspondant son appartenance aux services académiques. Son usage est rendu obligatoire pour toute communication inter-professionelle par le BA spécial numérique du 11 novembre 2014 (paragraphe IV/ 3. page 48). Il est de même conseillé aux élèves de ne pas utiliser la même adresse mail avec leurs professeurs que celle qu’ils utilisent dans leur sphère privée.

     

    L’identité numérique se construit aussi autour des publications de l’enseignant. Il est fréquent de rencontrer sur internet des sites personnels d’enseignants avec un accès privé pour leurs élèves. Il faut savoir que  le BA spécial numérique du 11 novembre 2014 (paragraphe IV/ 2. Utilisation d’outils institutionnels page 47) préconise d’utiliser les outils institutionnels. L’utilisation de ces outils (site d’établissement, plateforme collaborative, ENT, …) renforce l’identité numérique de l’enseignant, ceux-ci bénéficiant, de plus, de tous les moyens de protection que mettent en place les services académiques.

     

    Il n’est pas exclu, non plus, qu’un enseignant utilise les réseaux sociaux dans sa pédagogie. Mais celui-ci doit veiller à ne pas mélanger son compte professionnel et son compte privé. Il n’est pas opportun qu’un enseignant soit « l’ami de ses élèves ».

     

    A Lire aussi : la messagerie et les listes de diffusion (fiche action 13)