Connectez-vous

Accueil

ODD 6: accès à l'eau

Publié le Aug 31, 2015 Modifié le : Sep 4, 2017

Écrire à l'auteur

Le  Monday, August 31, 2015

SPÉCIAL OCÉAN...LA BATAILLE DU CORAIL

Réchauffement des océans, acidité : en trente ans, la moitié des récifs coralliens a disparu, emportant avec eux des centaines de milliers d'espèces

  • télérama le 10.08.2015

     

    Le problème du corail, c'est que cet animal n'aime pas le stress, en d'autres termes qu'on modifie son milieu. Plongez-le dans l'eau froide, ou l'eau douce, il expulse ses zooxanthelles, se suicide donc, puisqu'il blanchit et finit par mourir si le stress perdure. Eau trop chaude, idem. Pourquoi ? « On ne sait pas ! C'est étonnant. Puisque ces zooxanthelles sont si importantes pour les coraux, pourquoi les expulsent-ils quand ils sont stressés ? Un degré seulement au-dessus des températures maximales de la zone où ils vivent, par exemple 31 degrés en Polynésie française où la température maximale de l'eau est de 30 degrés, suffit à les perturber. » Or, les océans se réchauffent rapidement puisqu'ils ont jusqu'à présent absorbé 90 % de la chaleur produite par l'augmentation de l'effet de serre, nous épargnant ainsi le pire du réchauffement climatique…

    Si le réchauffement était plus lent, les coraux pourraient-ils s'adapter et ne pas expulser leurs zooxanthelles ? « C'est fort possible. Une adaptation s'est déjà produite au sein d'une même espèce, mais sur des millénaires. Aujourd'hui, le rythme du réchauffement est tel que, même si l'on respecte l'accord de Copenhague — réduction des émissions pour que la température de la Terre n'augmente pas de plus de 2 degrés —, les récifs coralliens vont être en mauvaise posture. » Jean-Pierre Gattuso, qui a pourtant été le premier à publier sur la question de l'acidification, considère que « le » problème du moment est le réchauffement de l'eau de mer. « L'acidité, elle, ne fera vraiment des ravages que vers 2040-2050. »Elizabeth Kolbert décrit de manière imagée ce qui se produira alors. Comme les huîtres ou les oursins, les coraux sont des organismes « biocalcifiants » : « La biocalcification ressemble un peu au travail de construction d'une maison. Pour construire leur exosquelette, les coraux doivent unir des ions calcium à des ions carbonate, afin de former du carbonate de calcium. » Or, l'acidification réduit le nombre d'ions carbonate disponibles : « C'est comme si quelqu'un dérobait sans cesse les moellons de la maison que vous êtes en train de construire. » A partir d'un certain degré d'acidité, le carbonate de calcium qui constitue le squelette des coraux se dissout, les récifs s'effondrent…

    Article de Vincent Rémy dans Télérama - 10.08.2015