Connectez-vous

Accueil

Genres de presse

Publié le Mar 31, 2016 Modifié le : Feb 18, 2019

Écrire à l'auteur

Le  Thursday, March 31, 2016

Apprendre à décoder l'information : étude d'un fait divers

Catherine Vigne, Collège Pierre Girardot, Sainte-Tulle, 2015-2016. 6ème, EMI

  • E.M.I., semaine de la presse, fiabilité de l'information, fait-divers

     

    NIVEAU/ DUREE/ CADRE
    Dans le cadre de l’IRD en 6ème, une heure est consacrée à l’EMI. Demi-classe (14 élèves)

    DESCRIPTION DE L’ACTIVITE
    Analyse d’un fait-divers dans le cadre de la semaine de la Presse.

    - Présentation des objectifs et rapide explication de ce qu’est un fait-divers, l’AFP, une brève (voir fiche-outil objectifs et définitions)

    - Distribution des articles et des fiches de consignes correspondant aux différents groupes, l’une concernant les photos, l’autre les mots

    Etude des photos

    Etude des mots

    - Réalisation de la tâche par petits groupes puis mise en commun des réponses, élaboration d’un scénario.

    - Fiche bilan donnée aux élèves à la séance suivante

    Bilan de la séance sur le fait divers

    Voir la séquence complète

    OBJECTIFS
    Amener les élèves à s’interroger sur la mise en scène de l’information.


    Objectifs info-documentaires :
    • Développer un esprit critique face à l’information et à son traitement
    • Mettre en place des stratégies de lecture


    Socle commun : 

    Domaine 2 : médias, Médias, traitement de l'information



    NOTIONS DEVELOPPEES
    Lecture de l’image / traitement de l’information

    OUTILS
    Fiches élèves

    Dictionnaires

    Corpus d'articles de journaux, photos, sur un fait divers

    BILAN DE LA SEANCE
    Les élèves ont participé très volontiers et se sont tous impliqués. Cette séance reposait sur un travail en groupe autour de trois pôles : photos, texte et gros titres donc trois lieux dans la salle. Après quelques minutes un peu brouillonnes les élèves se sont rapidement captivés pour ce qu’ils faisaient.
    En conclusion, j’ajouterai que la démarche est vraiment intéressante et emporte l’adhésion des élèves mais il m’a fallu revoir la question du temps et du contenu pour ce qui concerne l’étude des gros titres. Le groupe qui devait travailler sur les gros titres ne s’en est pas très bien sorti. Pour la deuxième séance, j’ai donc supprimé cette tâche. Le temps a un peu manqué pour la mise en commun car je tenais absolument à une conclusion qui les amène à interroger la fiabilité de ce qu’ils lisent.
    Ce travail a été réalisé avec une classe de 6ème mais peut bien entendu se faire à n’importe quel niveau en modulant les attentes.