Connectez-vous

Accueil

Ep. composée

Publié le Jun 15, 2016

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, June 15, 2016

PES, énoncé mini-EC

Eco-5, RC-2; L. Auffant

  • Contrôle de SES (science économique partie 5 et regards croisés État-providence), 2 heures

     

     

    Mobilisation des connaissances (6 points)

     

    Il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre du programme de l'enseignement de SES.

     

    1)      Expliquez comment l’inflation et le chômage sont liés à la dynamique de la demande globale. (3 points)

    2)      Présentez les effets positifs attendus d’une hausse des dépenses publiques sur l’économie. (3 points)

     

     

    Étude d’un document (4 points)

     

    Il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement de l'information.

     

     

    Vous présenterez le document puis vous en dégagerez les principales informations.

     

     

    Document 1 : taux de pauvreté1 en France avant et après redistribution (en %)

     

     

     

    Taux de pauvreté avant redistribution

    Taux de pauvreté après redistribution

    Personne seule

    25,4

    17,8

    Famille monoparentale :

    - avec un enfant

    - avec deux enfants ou plus

     

    36,6

    60,7

     

    23,0

    40,2

    Couple :

    - sans enfant

    - avec trois enfants ou plus

     

    9,2

    39,6

     

    6,5

    22,7

    Ensemble des ménages

    22,0

    14,1

     

    Source : DARES, Minimas sociaux et prestations sociales, 2013.

     

    (1)   Seuil de pauvreté à 60 % du revenu médian

     

     

     

    Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

     

    Il est demandé au candidat de traiter le sujet :

    - en développant un raisonnement ;
    - en exploitant les documents du dossier ;
    - en faisant appel à ses connaissances personnelles ;
    - en composant une introduction, un développement, une conclusion.

     

    À l’aide du dossier documentaire (= le document 1 ci-dessus et le document 2 ci-dessous) et de vos connaissances, vous montrerez comment l’État-providence contribue à la cohésion sociale.

     

    Document 2 : quelques mesures des politiques d’insertion en France

     

    1er octobre 1981 : Bertrand Schwartz remet au Premier Ministre un rapport préconisant, face au développement du chômage des jeunes et aux sorties de l’école sans diplôme, la mise en œuvre d’une politique d’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

     

    Décembre 1988 : publication de la loi du 1er décembre 1988, relative au revenu minimum d’insertion (RMI).

     

    Mars 1998 : le programme de prévention et de lutte contre les exclusions, d’un budget de 51,8 milliards de francs (dont 38,2 milliards de francs à la charge de l’État), le programme, qui s’étale sur trois ans, fera l’objet d’un projet de loi d’orientation et de deux autres projets de loi, sur l’accès aux droits à la citoyenneté des plus démunis et sur la couverture maladie universelle (CMU). Il prévoit notamment : - pour l’emploi, relance et réorientation des dispositifs existants et mise en place notamment du programme "TRACE" ("trajet d’accès à l’emploi") qui prévoit pour les jeunes les plus en difficulté un accompagnement d’insertion ; - pour le logement, mise en place d’une taxe sur la vacance2 de logement, d’un dispositif de prévention des expulsions et réforme de l’attribution des logements sociaux ; - pour la santé, création de la CMU et mise en place de programmes régionaux d’accès à la prévention et aux soins, mission d’étude sur "une couverture sociale complémentaire" pour les plus démunis ; - pour la pauvreté, indexation et revalorisation des minima sociaux, "nouveau dispositif" de "coordination" des fonds d’urgence mis en place en janvier, création d’un "observatoire des phénomènes de pauvreté et d’exclusion" ; - pour la citoyenneté, amélioration de l’accès aux droits, inscription des SDF sur les listes électorales ; - pour le surendettement, mécanismes de ré étalement des dettes et de moratoires3 pour les remboursements.

     

    2005 : le RSA (revenu de solidarité active) remplace le RMI.

     

    Source : d’après http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politiques-insertion/chronologie/

     

    (2)   Logements vacants = logements inoccupés ; (3) moratoires : délais