Connectez-vous

Accueil

Ep. composée

Publié le Jun 18, 2016

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, June 18, 2016

PES, EC (réseaux...)

Juin 2016, L. Auffant

  • ÉPREUVE COMPOSÉE

     

     

    Cette épreuve comprend trois parties.

    1-Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre du programme de l'enseignement obligatoire.

    2-Pour la partie 2 (Étude d'un document), il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement de l'information.

    3-Pour la partie 3 (Raisonnement s'appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet:

    - en développant un raisonnement ;
    - en exploitant les documents du dossier ;
    - en faisant appel à ses connaissances personnelles ;
    - en composant une introduction, un développement, une conclusion.

     

    II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

     

    Première partie : mobilisation des connaissances (6 points)

    1)      Exposez les mécanismes permettant au marché d’être autorégulateur. (3 points)

    2)      Montrez que l’État-providence utilise plusieurs instruments afin de contribuer à la cohésion sociale. (3 points)

     

    Deuxième partie : étude d’un document (4 points)

    Question : Vous présenterez le document puis vous décrirez l'évolution du nombre d’individus scolarisés  en France entre 1995 et 2014.

     

    Document : évolution des effectifs scolarisés par degré d’enseignement, base 100 en 1995.

     

     ec2

     

    Source : Repères et références statistiques, Enseignements, formation, recherche, DEPP (Direction de l’Évaluation, de la Prospective et de la Performance) 2015.

     

    EN signifie éducation nationale. Le premier degré correspond aux écoles maternelles et primaires, le second degré correspond aux collèges et aux lycées. Les apprentis du secondaire sont les apprentis scolarisés dans le second degré.

     

     

    Troisième partie : raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

     

    À l’aide du dossier documentaire et de vos connaissances, vous montrerez quels peuvent être les rôles des réseaux sociaux dans l’insertion professionnelle.

     

     

    Document 1 : lien avec l’entreprise du premier emploi

     

    ec3 doc1 

     

    Champ : primo-sortants du système éducatif en 2010, ayant occupé un emploi (France métropolitaine)

    Source : enquête Génération 2010 (données provisoires), Céreq, in Bref du Céreq n°319, Mars 2014.

     

     

    Document 2 :

     

    Réseaux d’anciens d’écoles et d’universités, recommandations et contacts via des membres de la famille ou des amis, outils de mise en relation et de promotion du CV par internet (LinkedIn, Viadeo)… Tous ces leviers jouent aujourd’hui un rôle crucial dans la recherche d’emploi et la mobilité professionnelle.

    Bien avant l’apparition de Facebook et consorts, les sociologues s’intéressaient déjà aux « réseaux sociaux » au sens sociologique du terme. […] Le concept a notamment été rendu célèbre par une expérience de Stanley Milgram, et son concept des six degrés de séparation existant en moyenne entre deux individus pris au hasard dans la population américaine. En particulier, le rôle joué par ces liens entre acteurs sociaux sur le marché de l’emploi fait l’objet d’un grand intérêt de la part des chercheurs.

    En fonction de leur position au sein du réseau social, les individus disposent d’un « capital social » : plus les individus ont de contacts, meilleur est leur accès à l’information et à d’autres acteurs sociaux (via des recommandations par exemple). Très concrètement, le réseau d’un chercheur d’emploi peut lui ouvrir des opportunités d’emploi dont il n’aurait pas eu connaissance autrement, lui donner des informations précises sur la nature de cette opportunité afin de s’y adapter au mieux, mais aussi de lui fournir, tout simplement, ce qu’on appelle familièrement un « piston ».

     

    Source : Thomas Roulet, « Quel rôle des réseaux sociaux dans la recherche d’emploi ? », in L’adieu au chômage, Regards croisés sur l’économie, La découverte, 2013.

     


     

    Document 3 : Modes d’accès à l’emploi et méthodes de recherche des salariés récemment embauchés d’après les enquêtes Emploi de l’INSEE (2003-2011)

     

     ec3 doc3

     

    Source : Guillemette de Larquier, Géraldine Rieucau, Comment êtes-vous entré(e)dans votre entreprise ?, Les enseignements des enquêtes Emploi 2003-2011, Centre d’Études de l’Emploi, n°158, septembre 2012.

     


     

    Grille d’évaluation de l’épreuve composée

     

     

    Première partie : mobilisation des connaissances

    Question 1  sur 3 points

    Définition (s) : 1 point

    Mécanismes (explications) et exemples  (illustration) : 2 points

     

    Question 2  sur 3 points

    Définition (s) : 1 point

    Mécanismes (explications) et exemples  (illustration) : 2 points

     

     

    Deuxième partie : étude d’un document sur 4 points

    Présentation du document : 1 point

    Exploitation du document : 3 points

    • sélection d’informations pertinentes
    • lecture de données : phrases-types
    • calculs simples,
    • une phrase conclusive

     

     

    Troisième partie : raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire sur 10 points

     

    Structure sur 4 points :

    -          Introduction contexte, définition(s), reprise du sujet, annonce des étapes du raisonnement : 2 points

    -          Plusieurs § logiques (repérables : sauts de lignes, alinéas), des transitions, des connecteurs logiques : 1,5 point

    -          Conclusion : synthèse des arguments : 0,5 point (bonus de 0,25 point si ouverture pertinente)

     

    Contenu sur 6 points :

    -          Utilisation et citation (entre parenthèses) des documents  (3 points) :

    • Phrases-types
    • Calculs simples
    • Arguments pertinents repérés
    • Pas de paraphrase

    -          Intégration de connaissances (3 points) :

    • Notions, mécanismes, auteurs, faits
    • Arguments pertinents (pas de hors-sujet)
    • Effort d’argumentation : annoncer, expliquer, illustrer