Vous êtes ici  :   Accueil > Scénarios de cours et de ...
Connectez-vous

Accueil

Scénarios de cours et de séquences : mutualisons !

Publié le 16 mars 2017

Écrire à l'auteur

Le  jeudi 16 mars 2017

Développer le goût pour la littérature

Un exemple de séquence avec nos élèves sur un roman équatorien récent

  • La littérature en version originale

     

    Comment faire découvrir la littérature à nos élèves « en version originale » ?

    Initier nos élèves aux grands textes est un moyen passionnant de les exposer à la langue tout en leur proposant un accès à la culture dont ils ne disposent pas toujours. D’après Marie-Alice Médioni, dans « L’art et la littérature en classe d’espagnol », il s’agît même d’ « un enjeu de démocratie ». Voici comment elle envisage l’art dans nos classes : « Dans cet ouvrage, c’est le champ artistique qui est envisagé, non pas en tant que domaine où doivent s’admirer des œuvres considérées comme des produits finis et indiscutables, mais plutôt comme lieu de questionnement, de débat, d’ouverture sur de multiples possibles, de production de pensée pour sortir d’une démarche trop souvent élitiste. Le travail sur la culture avec nos élèves est une autorisation à mettre ses pas dans ceux qui les ont précédés, à agir, à chercher, à créer, à dire « je », à prendre sa place dans l’aventure humaine. »

     

    Dans cette optique, proposer à nos classes une rencontre avec un auteur est une activité riche de sens qui suscite un véritable enthousiasme chez nos élèves.

     

    Le lycée Thiers entretient des relations privilégiées avec La Marelle, résidence d’auteurs à Marseille. Grâce à la Marelle, les élèves hispanisants du lycée ont pu rencontrer de nombreux auteurs que je veux citer ici :

    - 2010: « La aguja en el pajar », Ernesto Mallo (Argentine)

    - 2011: « El último lector », David Toscana (Mexique)

    - 2014: « El viajero de la alfombra mágica », Walter Garib (Chili)

    - 2016: « La capitana », Elsa Osorio (Argentina)

    - 2017: « Ardillas », Felipe Troya (Ecuador)

     

    Chaque rencontre a été un moment intense d’échanges entre les auteurs et leur jeune auditoire, la plupart du temps en espagnol, les élèves assurant parfois la traduction simultanée pour le public non-hispanophone. Lecture de l’œuvre en entier en français ou simplement d’extraits en espagnol, chaque rencontre a été une occasion pour les élèves de « prendre leur place dans l’aventure humaine »

    Véronique Bertrand