Connectez-vous

Accueil

A vocation disciplinaire

Publié le 8 juil. 2017

Écrire à l'auteur

Le  samedi 8 juillet 2017

C/r stage BdF

26-30 juin 2017

  • Stage Banque de France (26 juin-30 juin 2017)

     

    Ce stage est organisé par le Ministère de l’éducation nationale-Inspection générale (IGEN) et le Centre d’Etudes et de Recherches sur les Partenariats avec les Entreprises et les Professions (CERPEP).

     

     

    Ce compte rendu n’engage que son auteur[1].

    -          Si deux journées (lundi et vendredi) regroupaient l’ensemble des enseignants, les trois autres consistaient en une « immersion » par binôme dans le « réseau »[2],

    -          Quel que soit le lieu, nous tenons à remercier les personnes qui nous accueillis, même si nous avons pu les déranger. Il y a une culture d'ouverture (dans la mesure du possible) à la BdF qui nous amène à penser qu'il ne faut pas hésiter à « la » solliciter.

     

    12 stagiaires (11 en  réalité) dont 7 collègues d’Economie-Gestion et 4 collègues de SES, tous venant d’horizons géographiques très divers[3].

     

     

    Journée du 26 juin :

     

    Matin :

     

    1)      Accueil sur le site de Paris La Défense (PLD)[4] par Mme Marie-Hélène JURADO (en charge de la « logistique ») qui nous présente le site de la Banque de France dans ses grandes lignes.

     

    2)      Présentation EDUCFI par Mme N. Krausener

    La BdF a été choisie pour développer un partenariat avec l’Education nationale portant sur « L’éducation économique, budgétaire et financière », notamment pour éviter le surendettement : https://www.mesquestionsdargent.fr/

    Le site est très bien fait ; il n’en demeure pas moins qu’il y a du travail sur les modalités de mise en œuvre de ce nouvel objectif fixé par l’éducation nationale. Restent à définir  le(s) niveau(x) d’intervention (primaire et/ou collège et/ou lycée) et les intervenants eux-mêmes. Cela serait l’occasion de valoriser notre enseignement qui pourrait (devrait ?) sortir du cadre strict de la filière ES.

     

    3)      Mme Boucher

    -          Directrice de l’une des 13 régions,

    -          12 sites en Ile de France, environ 750 personnes dans ce réseau,

    L’objectif du Gouverneur, M. Villeroy de Galhau est de réduire le périmètre à 8 sites et environ 500 salariés (M. C. Noyer avait déjà enclanché la démarche),

    A l’échelle nationale, l’objectif est, en 2020, d’avoir 9 800 salariés[5].

    -          La nature de la BdF est particulière :

    . assure des missions de service public,

    . un actionnaire unique,

    . une logique marchande (mise en concurrence entre BC ne serait-ce que dans l’impression des billets ; filialiser la papeterie ; vente de services[6])

     

    Après-midi :

     

    Conférence : La Banque de France dans le SEBC par Mme Chloé BELLEC de la DGEI[7].

    -          Un public « mixte » car des salariés de PLD et les enseignants,

    -          Une Pao

     

     

    Journées du 27 au 29 juin :

     

    On ne peut rendre compte ici que de « l’immersion » de Mme Caron[8] et moi-même sur Saint-Denis[9]. Au début nous devions être accueillis à Cergy (peu évident en matière de transports), et c’est au final la succursale de Saint-Denis qui a du bâtir un programme d’accueil dans l’urgence.

     

    Nous tenons ici à remercier Mme Florentin (adjointe de M. le directeur) de manière très chaleureuse pour sa disponibilité, mais aussi tout le personnel, du vigile aux responsables de services.

     

    Les différentes interventions ont porté sur :

    1)      « Les activités du service des entreprises » : http://www.fiben.fr/fiben-en-quelques-lignes.htm

    2)      La cotation Banque de France : https://entreprises.banque-france.fr/page-sommaire/comprendre-la-cotation-banque-de-france, d’une part, pour le dirigeant

    3)      Le droit au compte :

    https://particuliers.banque-france.fr/page-sommaire/droit-au-compte

    https://www.youtube.com/watch?v=nv0ZlgTu0hA

    4)      La monnaie fiduciaire – billets- (fabrication, contrôle de conformité) : https://www.banque-france.fr/billets/reconnaitre-et-utiliser-les-billets-et-les-pieces-en-euros/comment-authentifier-un-billet

    5)      Le surendettement :

    https://particuliers.banque-france.fr/page-sommaire/comprendre-le-surendettement

    https://www.youtube.com/watch?v=hzGjJdb5hCk

    6)      Pour le dirigeant : https://entreprises.banque-france.fr/sites/default/files/media/2017/04/20/banque-de-france-indicateur_dirigeant.pdf

    7)      Pour l’expertise de l’entreprise, GEODE : https://entreprises.banque-france.fr/diagnostics-financiers/lexpertise-geode

     

     Alors même que nous étions dans un établissement de réseau avec une « caisse » (fourgon, tri des billets, opérations manuelles…) nous n’avons pas eu accès à cet espace hyper-sécurisé alors que nos collègues sur Evry, oui.

     

     

    Journée du 30 juin :

     

    Matin :

     

    1)      Présentation de la Direction Générale de la Stabilité financière et des Opérations (DGSO) par Mme Anabel CHEVALIER (Adjt Chef de service de gestion des réserves de change).

    Au-delà du change, des domaines sensibles car, face à certaines de nos questions, elle a fait valoir son « droit de réserve ». Au demeurant une intervention très enrichissante : crise subprimes, interventions conjointes des BC, sauvetage de Dexia…

    2)      Compte tenu de diverses contraintes de M. P. Lenoble (adjoint de Mme Boucher), le bilan du stage a été effectué en fin de matinée

     

    Après-midi :

     

    Conjoncture par M. Lenoble à partir d’une publication de la BdF :

    https://www.banque-france.fr/du-16-juin-2017

     

     

    Fin du stage 16h.

     

     

    Bilan :

     

    Globalement, le stage a été l’occasion de (re)découvrir l’ensemble des activités/missions de la BdF, certaines étant liées à son appartenance à l’euro-système (mise en œuvre de la politique monétaire, gestion des réserves de change, prêteur en dernier ressort…), ce sont d’ailleurs ces missions que nous évoquons avec nos élèves, d’autres lui étant propres, ou plutôt non nécessairement communes à l’ensemble des BC (notamment à la gestion du surendettement et à l’expertise financière apportée aux entreprises). On peut être surpris de constater l’ampleur des activités de la BdF, notamment celles qui font l’objet d’une monétisation et qui permettent in fine à la BdF d’être une institution rentable, capable de verser à ses salariés intéressement et participation ainsi que des dividendes substantiels à son actionnaire, l’Etat.

    Dans le cadre du programme de première, il ne faut pas hésiter à solliciter des interventions dans nos classes respectives. Par ailleurs, pour accompagner les enseignants et les élèves, la Banque de France dispose d’outils, notamment :

    -          Le site de la banque de France lui-même, très riche : https://www.banque-france.fr/

    -          Une chaine Youtube : https://www.youtube.com/user/banquedefrance

     

     

    P. Froissart (Académie d’Aix-Marseille, S.E.S.)



    [1] Un courriel avec de très nombreux destinataires est arrivé sur ma boîte professionnelle, y ai répondu très vite et l’inspection a donné son aval

    [2] PLD, Bastille, Saint-Denis, Evry, Versailles, Melun. Pour ma part j’étais à Saint-Denis.

    [3] Aix-Marseille, Amiens, Caen, Créteil, Grenoble, La Martinique, Lille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris (x 2)

    [4] La Banque de France possède 3 étages dans la tour

    [5] Plan Ambitions 2020

    [6] Voir infra

    [7] Direction générale des Études et des Relations internationales

    [8] Enseignante dans un lycée de Tourcoing

    [9] En effet, les « découvertes » ont été différentes selon les binômes