Connectez-vous

Accueil

Sujets et corrigés

Publié le 24 avr. 2018 Modifié le : 25 avr. 2018

Écrire à l'auteur

Le  mardi 24 avril 2018

Diplome National du Brevet : dates de la session 2018, modalités d’attribution et sujets zéro pour l'épreuve de Français

A lire dans cet article : note de service et arrêté fixant les modalités d'attribution du DNB, en particulier le détail de l'épreuve de Français à compter de la session 2018.

  • DNB 2018

     

    Épreuves écrites organisées pour tous les candidats (Session normale)

     

    Jeudi 28 juin :

     

    • Français 1ère partie (grammaire et compétences linguistiques - compréhension et compétences d'interprétation - dictée) : 9 h 00 - 10 h 30

     

    • Français 2e partie (rédaction) : 10 h 45 - 12 h 15

     

     


     

    Extrait de la note de service 

    Modalités d'attribution à compter de la session 2018

    NOR : MENE1731896N
    note de service n° 2017-172 du 22-12-2017
    MEN
    — DGESCO A1-2

     

    1.1 - Épreuve écrite de français (100 points)

     

    1.1.1 - Durée de l'épreuve : 3 heures

     

    1.1.2 - Nature de l'épreuve : écrite

     

    1.1.3 - Objectifs de l'épreuve

    L'épreuve de français a pour but d'évaluer les connaissances et compétences déclinées par le programme de français de cycle 4, à savoir « lire », « écrire », « comprendre le fonctionnement de la langue » et avoir acquis « des éléments de culture littéraire et artistique ».

     

    1.1.4 - Composition de l'épreuve

     

    L'épreuve, d'une durée de trois heures, prend appui sur un corpus de français, composé d'un texte littéraire et éventuellement d'une image en rapport avec le texte.

     

    La maîtrise de la langue française à l'écrit est évaluée dans l'ensemble des exercices composant l'épreuve, à savoir :

     

    Travail sur le texte littéraire et, éventuellement, sur une image (50 points - 1 h 10 minutes)

     

    Grammaire et compétences linguistiques

     

    Des questions sur le texte permettent d'évaluer les compétences linguistiques du candidat et sa maîtrise de la grammaire. Il s'agit d'apprécier la capacité des élèves à comprendre et analyser le fonctionnement de la langue et son organisation. Les aspects fondamentaux du fonctionnement syntaxique, morphologique, lexical de la langue, les différences entre l'oral et l'écrit peuvent faire l'objet de questions.

     

    Dans ce cadre, un exercice de réécriture propose aux élèves un court fragment de texte dont il s'agit de transformer les temps et/ou l'énonciation et/ou les personnes et/ou les genres, etc. de manière à obtenir cinq ou dix formes modifiées dans la copie de l'élève. Les erreurs de pure copie ne portant pas sur les formes à modifier sont prises en compte dans l'évaluation selon un barème spécifique.

     

    Compréhension et compétences d'interprétation

     

    Le travail sur le texte littéraire permet à la fois d'évaluer la compréhension du texte et les compétences d'interprétation des candidats. Différentes questions portent sur l'analyse de faits de langue et d'effets stylistiques dont l'élucidation permet d'approfondir la compréhension et l'interprétation du texte. Certaines questions engagent le candidat à formuler ses impressions de lecture et à donner son sentiment sur le texte proposé en justifiant son point de vue. L'une d'entre elles au moins permet au candidat de développer une appréciation personnelle, d'autres, plus ponctuelles, appellent des réponses plus courtes.

     

    Le questionnaire, qui vise à évaluer l'autonomie du candidat, ne comporte pas d'axes de lecture.

     

    Une ou deux questions portant sur l'image, si le sujet en comporte une, permettent au candidat de faire valoir des compétences d'analyse spécifiques et de mettre cette image en relation avec le texte littéraire.

     

    Dictée (10 points - 20 minutes)

    Un texte de 600 signes environ, en lien avec l'œuvre, est dicté aux candidats de la série générale.

    Pour les candidats de série professionnelle, le texte dicté est de 400 signes environ.

     

    Rédaction (40 points - 1 h 30 minutes)

     

    Deux sujets au choix sont proposés aux candidats : un sujet de réflexion et un sujet d'imagination.

     

    Le candidat doit rédiger un texte cohérent et construit, respectant les normes de la langue écrite.  

     

    Outre la qualité de l'expression écrite et de l'orthographe, il est tenu compte, dans l'évaluation du travail produit, de la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances et compétences de manière à répondre aux contraintes du sujet choisi.

     

    Les candidats ont le droit, pour cette partie d'épreuve, de consulter un dictionnaire de langue française ou un dictionnaire bilingue. Chacun doit apporter le dictionnaire qu'il souhaite pouvoir consulter.

     


     

    A consulter :

     

    Modalités d'attribution à compter de la session 2018 - note de service du 22 décembre 2017

     

    Modalités d'attribution : modification - arrêté du 29 novembre 2017

     

     


     

    Sujets zéro à télécharger pour la série générale :

     

    - Épreuve de français (André Gide)

     

    - Épreuve de français (Aragon et Chagall)