Vous êtes ici  :   Accueil > Se former > Témoignages de formation
Connectez-vous

Accueil

Témoignages de formation

Publié le 4 mai 2018 Modifié le : 20 févr. 2019

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 4 mai 2018

Compte rendu de la formation « De l’écriture au plateau : le théâtre contemporain »

Audrey Gilles-Chikahoui, enseignante assurant une mission de service éducatif auprès de La Garance, présente le compte rendu de la formation DAAC qui a eu lieu au théâtre le 22 et 23 mars avec Estelle Savasta autour de l'écriture de plateau.

  •  

    Compte rendu de la formation PAF DAAC – La Garance assurée par Estelle Savasta : « De l’écriture au plateau : le théâtre contemporain », 22 et 23 mars 2018

     

    Les 22 et 23 mars 2018, une vingtaine d’enseignants du secondaire ont eu l’opportunité de travailler avec Estelle Savasta, metteure en scène et auteure pour la compagnie Hippolyte a mal au cœur et artiste compagnonne de La Garance qui a proposé ce stage. Ces deux jours ont été l’occasion de se familiariser avec le parcours et le travail d’Estelle Savasta, et de toucher aux enjeux du théâtre contemporain par le biais de son processus de création.

    La première journée a fait découvrir aux stagiaires le processus créatif de l’artiste grâce à l’échange autour de ses différentes créations, Comment devient-on un monstre, Seule dans ma peau d’âne, Traversée, Le Préambule des étourdis, Lettres jamais écrites, ce dernier spectacle ayant émergé lors d’une résidence d’Estelle Savasta au lycée Ismaël Dauphin à Cavaillon. L’implication du jeune public dans son travail de recherche et de création, et plus particulièrement du public scolaire, tous degrés confondus, a ainsi pu faire écho aux pratiques des enseignants. Le visionnage du film autour du projet avec des élèves de cycle 2, Le Préambule des étourdis, mais également les mises en voix de la pièce Traversée et de quelques-unes des Lettres jamais écrites, ont permis aux stagiaires de pénétrer plus concrètement dans l’univers d’Estelle Savasta.

    La seconde journée a été davantage orientée vers la pratique, à partir d’un projet en cours de l’artiste, Désobéir. Les stagiaires ont ainsi été invités à participer au travail de recherche autour du personnage de la pièce, de la même manière que les élèves ou les étudiants avec lesquels Estelle Savasta a eu l’occasion de travailler. Véritable temps de laboratoire, cette journée a permis de faire émerger le principe et les enjeux de l’écriture de plateau, à partir de propositions en improvisation qui peuvent être réutilisées, adaptées comme exercices dans le cadre d’un cours ou d’un atelier de pratique avec des élèves, et qui ont pu faire naître des réflexions pédagogiques autour de la gestion de l’hétérogénéité, du rapport à l’écrit et de l’écoute.

     

    Lien vers la Cie Hippolyte a mal au cœur : https://hippolyteamalaucoeur.com