Vous êtes ici  :   Accueil > Formation continue > Dates des stages
Connectez-vous

Accueil

Dates des stages

Publié le 07.09.2018

Écrire à l'auteur

Le  Freitag, 7. September 2018

Conférences 2018-2019

IDEP et AMSE

  •  

    Un cycle de conférences sur l’économie en direction des classes essentiellement de Terminale et des classes préparatoires aux grandes écoles est à nouveau proposé par l’Institut d’économie publique (IDEP) et Aix-Marseille School of Economics (AMSE), en partenariat avec le Rectorat de l’Académie d’Aix-Marseille et la Bibliothèque de l’Alcazar, à Marseille.

     

    Ce partenariat avec l’université est une chance de faire accéder les élèves à des conférences de grande qualité. Que ce partenariat perdure : n’inscrire des classes que si vous êtes certain de pouvoir les accompagner. Les désistements ne sont pas compatibles avec l’organisation dans la durée de tels évènements.

    Il est évidemment aussi possible aux collègues qui le souhaitent de venir y assister sans élèves.

     

    Pour vous inscrire dès à présent : https://www.idep-fr.org/form/conferences-scolaires-2018-2019

     

     

    Mardi 2 octobre – 14h-16h – Salle de conférences – Bibliothèque de l’Alcazar

    Économie de la santé et délivrance de médicaments à l'unité

    Bruno Ventelou, directeur de recherche au CNRS et Carole Treibich, maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes

    L’intervention sera l’occasion de définir ce que peut être l'économie de la santé à travers quelques illustrations concrètes : économie des professions de santé, économie du médicament, analyse économique des inégalités sociales de santé. Elle évoquera les différentes méthodes utilisées en économie de la santé.

    La seconde partie de la conférence illustrera cette définition par un exemple concret, celui d’une étude scientifique portant sur la dispensation à l’unité des antibiotiques.

     

     

    Mardi 16 octobre - 14h-16h – Salle de conférences – Bibliothèque de l’Alcazar

    Conférence en anglais (qui nécessite donc de la part des élèves un niveau suffisant en anglais) dans le cadre des Policy Lectures mises en place par Aix-Marseille School of Economics (AMSE) et l’Institut d’économie publique (IDEP)

    Euro system monetary policy since 2008

    Seppo Honkapohja, professeur à Aalto University School of Business, Helsinki, membre du comité de politique monétaire de la Banque Centrale de Finlande jusque 2017, et spécialiste des questions monétaires de la zone euro.

    The financial crisis that started in 2007-8 resulted in central banks adopting non-standard and extreme policy measures to mitigate the recessionary consequences of the financial crisis. A number of different different measures over this period were carried out by the ECB, starting with additional lending and liquidity operations to support the banking system and later with large-scale asset purchases as well as forward guidance about future policies. The lecture provides an overview of the measures since 2008 and summarizes the analyses about economic effects of these policies.

     

     

    Mardi 4 décembre - 14h-16h – Salle de conférences – Bibliothèque de l’Alcazar

    L'évaluation économique de la nature : nécessité et/ou tabou ?

    Charles Figuières, professeur à Aix-Marseille Université, directeur de l’IDEP

    L’économiste « connaît le prix de tout mais la valeur de rien ». Vraie ou fausse, cette affirmation d'Oscar Wilde résume sans doute assez bien une opinion générale sur l'évaluation économique de la nature. 

    Cette pratique soulève un débat éthique. Doit-on donner un prix à la nature ? L’objectif de cette conférence est de présenter et d’articuler quelques analyses pionnières – menées en économie ou dans d’autres disciplines - sur cette objection d’incommensurabilité et, ce faisant, de proposer un éclairage sur la pertinence (et les limites) de la pratique qui consiste à mettre des prix sur l’environnement. En quoi les impacts sur la nature remettent-ils en cause la façon traditionnelle de penser la rationalité des choix et l’évaluation ? Et, pour ces situations de tension, sans doute appelées à devenir plus fréquentes, quelles perspectives de recherche est-il souhaitable d’envisager ?

     

     

    Mardi 15 janvier - 14h-16h – Salle de conférences – Bibliothèque de l’Alcazar

    Y a-t-il une malédiction des ressources naturelles ? Les cas de l'Algérie et de la République Démocratique du Congo

    Raouf Boucekkine, professeur à Aix-Marseille Université, directeur de la Fondation IMéRA

    L’exploitation illicite, voire le pillage, des ressources naturelles de nombre de pays du Sud a pris une tournure inquiétante avec la croissante mondialisation des échanges. Ce phénomène majeur va de pair avec le délitement des États nationaux du Sud et les violations systématiques des droits humains. Cette situation pose la question du rôle de la communauté internationale. Quels cadres et normes juridiques pourraient s’appliquer efficacement dans ce cas ?

     

     

    Mardi 5 février – 14h-16h – Salle de conférences – Bibliothèque de l’Alcazar

    Pourquoi les inégalités Hommes/Femmes ne diminuent-elles plus ?

    Cecilia Garcia-Penalosa, directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et Roberta Ziparo, maître de conférences à Aix-Marseille Université

    Depuis l’après-guerre la convergence entre hommes et femmes sur le marché de travail a été spectaculaire. Les femmes ont aujourd’hui accès à tous types de métier, elles occupent presque la moitié des emplois, elles obtiennent plus de diplômes que les hommes… et l’écart salarial s’est considérablement réduit. Mais ce progrès semble s’est arrêté depuis une quinzaine d’années : les écarts salariaux ont cessé de se réduire, les postes les plus prestigieux sont toujours occupés par les hommes, et femmes et hommes travaillent dans des secteurs différents.

     

     

    Une conférence publique hors horaire scolaire sera organisée sur La valeur du carbone à l’horizon 2050 avec Alain Quinet, chargé par le premier Ministre d’établir un rapport sur cette question, et Aude Pommeret, économiste, membre de France Stratégie, l’instance qui a remplacé le Commissariat général du Plan, pour définir les grandes orientations pour l’avenir du pays et les objectifs à moyen et long terme de son développement économique, social et environnemental et préparer les réformes. 

    La date de cette conférence publique vous sera communiquée ultérieurement.