Vous êtes ici  :   Accueil > HG en langue étrangère > Ressources
Connectez-vous

Accueil

Ressources

Publié le 06.11.2018

Écrire à l'auteur

Le  Dienstag, 6. November 2018

Bébés volés - Espagnol DNL

DNL Espagnol oral

  • L’explication du projet :

     

    Il s’agissait d’enregistrer un programme radio qui fasse la promotion de la diffusion d’une mini série sur Telecinco en octobre 2013.

     

    Le contexte : le programme sera enregistré le mercredi matin, juste avant la 1° diffusion en prime-time des 2 épisodes sur TeleCinco. La série s’intitule « Niños robados. Parmi les acteurs, la plus connue est Blanca Portillo. Le nom de la radio et le titre de l’émission seront à définir par les élèves.

    L’objectif : connaître le rôle de l’Église sous Franco et son implication dans le vol de bébés jusqu’aux années 80 – 90 ( les origines, les objectifs et l’évolution de ce phénomène), enfin mettre en relation passé et présent et donc la question de la récupération d’une identité et de la mémoire historique.

     

    Le matériel à disposition des élèves : une quinzaine d’articles de presse, des extraits de programme radio, le trailer de la série et des dictionnaires bilingues.

     

    La répartition des rôles, la chronologie des prises de paroles, les objectifs et la trame de chaque intervention :

    - la présentatrice : elle doit présenter l’objectif de l’émission, expliquer que cette première diffusion de la série « Niños robados » est l’occasion de médiatiser le scandale des bébés volés pendant le Franquisme. Elle motive la présence de chacun des invités, présente brièvement chacun d’eux avant leurs interventions. Enfin, elle fait le lien, les transitions entre chaque participant.

    - la scénariste : expliquera l’histoire du projet et comment le procès de l’une des inculpées a accéléré la réalisation du projet.

    - la journaliste, documentariste Montse Armengou qui en collaboration avec Ricard Belis a écrit «  los niños perdidos del Franquismo », expliquera l’origine de cette méthode d’appropriation de bébés, comment ce fut d’abord une méthode au service d’une idéologie ( basée sur les thèses du psychiatre Antonio Vallejo Nágera, proche de Franco :l’idéologie anti-rouge ou anti gène rouge) et comment peu à peu elle s’est réduite à un simple objectif mercantile. Elle insitera sur l’implication et le silence de l’église.

    - l’actrice Blanca Portillo expliquera son rôle à contre emploi, son interprétation, ses intentions et ses sentiments en jouant une sœur impliquée dans ce trafic.

    - Amparo, une mère célibataire victime, témoignera de son expérience en 1967 (son voyage de Séville à Madrid, son célibat qui la transforme en proie idéale, comment on lui annonce la mort de son bébé, l’absence de preuves administratives

     de son entrée à la maternité) et de sa lutte infatigable pour retrouver son bébé. Elle appelera en direct l’émission.

    - Antonio Barroso, bébé volé, fondateur et président de l’association ANADIR  (association nationale des victimes d’adoptions illégales) expliquera les objectifs de l’association.