Connectez-vous

Accueil

Participer et/ou mettre en œuvre le Parcours santé

Publié le 25 nov. 2018 Modifié le : 26 nov. 2018

Écrire à l'auteur

Le  dimanche 25 novembre 2018

Respiration consciente : la sérénité dans les classes pour de meilleurs apprentissages

Bettina, VELY. Collège Jules Massenet. Tous niveaux, Toute l'année, Parcours santé : bien-être à l’école

  • Exercice de respiration en classe

     

    NIVEAU / DURÉE / CADRE :Tous niveaux, toute l’année, en début de séance et dès que la nécessité s’en fait sentir.

    DESCRIPTION DE L'ACTIVITE : Exercices de respiration consciente dans l’objectif de se détendre et de se préparer à recevoir un enseignement.

    OBJECTIFS PRINCIPAUX :  Relaxation / Libération des tensions / Bien-être

    REGARD CRITIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE : Contrairement à ce que nous pensions, les élèves participent bien volontiers à ces exercices et les demandent s’ils en ressentent le besoin. Ces exercices sont très bénéfiques juste avant les évaluations ou suite aux récréations.

     

    INTRODUCTION

    Le constat est souvent le même dans les classes : les élèves sont fatigués, ils ont du mal à se concentrer et à être attentifs. A travers la respiration consciente, on apprend à s'intérioriser. Quand il entre en lui-même, l'enfant apprend à faire abstraction de l'agitation environnante. Il éprouve un calme intérieur et découvre le silence. Cet état est propice à une détente qui l'aidera ensuite à mieux se concentrer et à assimiler plus facilement les apprentissages. Parallèlement, il apprendra à gérer son stress et à temporiser en cas de conflit.

    Au collège Massenet, les enseignants convaincus des bienfaits de la respiration consciente - le terme "yoga" a été volontairement prescrit auprès des élèves, pour éviter tout lien avec la spiritualité ou le religieux – la pratique dans les classes. Nous avons été formés par une collègue, qui a elle même assisté à la formation "Le yoga à l'école", de Marie Emmanuelle Tugler et Diane Perbost.

     

    PRINCIPE

    •  Instauration d'un rituel de prise en charge et d'installation des élèves avant d'entrer dans les apprentissages en respectant le silence, en se concentrant sur la respiration.
    •  Utilisation d'un fond musical dans les activités pour amener à la détente et à la concentration.
    • Au cours d'une séance de cours, l'agressivité des uns et des autres doit pouvoir se contrôler par les auteurs eux-mêmes grâce à des exercices de respiration, de nouvelles attitudes et à l'apprentissage d'une meilleure gestion de leurs émotions.

     

    MISE EN OEUVRE

    • L'entrée en classe: instaurer le silence comme un exercice. Les élèves sont amenés à estimer eux-mêmes s'ils sont énervés et à identifier la cause de tout énervement qui pourrait les perturber pendant la séance et à s'en défaire.
    • Respiration consciente: au signal convenu (Cloche donnée à la classe en début d'année, qui diffuse un son vibratoire) les élèves se livrent à l'un des exercice de respiration tel que proposé plus bas.
    • Ces exercices  peuvent être utilisé ponctuellement en plein cours, appelé l'Arrêt : Lors d'une situation d'agressivité naissante, proposer systématiquement à l'élève d'aborder la situation en fin de séance afin de ne pas répondre dans l'énervement. Ou lors d'activités de groupes, sujettes au bruit et à l'agitation : recourir à la cloche, même sans qu'il y ait d'agressivité naissante dans le groupe. Le bruit doit être identifié comme une source d'énervement, quelle qu'en soit la cause. Au son de la cloche, les élèves doivent cesser toute activité, poser leur stylo, ne plus parler, et fermer les yeux en revenant à une respiration consciente le temps que le son de cloche disparaisse. Les activités pourront alors reprendre normalement.

     

    EXEMPLE D'EXERCICE SIMPLE ET RAPIDE

    1. Les élèves se mettent en position « 0 » (Jambes décroisés, pieds à plat sur le sol et mains à plat sur la table, le dos droit). Les yeux fermés, la main sur le ventre, ils doivent inspirer profondément par le nez en gonflant leur ventre, observer un bref moment d'arrêt, et dégonfler leur ventre en expirant par le nez.
    2. Durant les 3 inspirations et expirations, l'élève doit répéter et appliquer dans sa tête les parole de l'enseignant (qui participe également, mais les yeux ouverts) : «J'inspire, je sais que j'inspire. J'expire, je sais que j'expire. J'inspire, je me calme. J'expire, je me détends. J'inspire, je me sens bien. J'expire, je souris.»

    Les enseignants doivent pratiquer la respiration consciente afin d'en ressentir les bienfaits et de pouvoir plus efficacement la faire pratiquer aux élèves.

     

    APPLICATIONS POUR SMARTPHONES 

    Il existe des applications à télécharger sur nos téléphones qui proposent des exercices de respiration/relaxation. Nous pouvons également proposer aux élèves de télécharger les applications gratuites s’ils souhaitent un support de respiration consciente à la maison. A savoir que plus les exercices sont fréquents, plus l’élève arrivera rapidement à se détendre et à se préparer à travailler.

    • Prânâyâma 
    • Respirelax
    • Headspace (en anglais)

    TRAVAILLER EN MUSIQUE

    Pour une ambiance sereine, nous proposons aux élèves, lors des travaux en autonomie, d'écouter une musique douce, musique classique, des bruits blancs…

    CONCLUSION

    La pratique de la respiration apporte aux collégiens ainsi qu’aux enseignants de nombreux bénéfices. On peut facilement évoquer la concentration, une meilleure gestion des émotions, du stress ou le développement d’une plus grande confiance en soi. C’est une réponse efficace au stress, aux distractions et autres éléments qui perturbent l'attention et qui bien sûr nuisent à l’apprentissage et à leur bien-être. Ces exercices sont accompagnés d’explications théoriques, relatives au fonctionnement du cerveau et du corps, par les enseignants de SVT et par l’infirmière scolaire. Ils entrent dans le cadre de la Cogni'classe. Bien que les exercices aient débuté en septembre 2018, l’impact sur les élèves est très positif.