Risque Majeur Technologique

Publié le 26 nov. 2018

Écrire à l'auteur

Le  lundi 26 novembre 2018

Le risque NUCLEAIRE

Le risque nuclaire dans l'académie

  •  

     

    Sources : Dossiers Départementaux des Risques Majeurs des Départements (13 ;84)

    Ministère de l'Écologie et du Développement Durable

     

     

     

    1 - Généralités  

    Le risque nucléaire est un événement accidentel, avec des risques d'irradiation ou de contamination pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens et/ou l'environnement. Le risque nucléaire majeur est la fusion du cœur du réacteur d'une centrale nucléaire.

    En cas d'accident majeur, les risques sont de deux ordres :

    - risque d'irradiation par une source radioactive : en France, ce risque ne concerne que le personnel de la centrale,

    - risque de contamination par les poussières radioactives dans l'air respiré (nuage) ou le sol (aliments frais, objets...).

    Les conséquences pour l'individu sont fonction de la dose absorbée (durée d'exposition, proximité de la source radioactive...). On se protège de l'irradiation par des écrans (plomb, métal) et de la contamination par le confinement.

    Il n'y a pas eu en France d'accident nucléaire avec des conséquences immédiates pour la population.

     

     

    2- Le Risque dans les Départements

     

      Bouches du Rhône

    Les communes concernées sont : Jouques (pour le centre d'étude de Cadarache) - Istres (pour la base aérienne 125) - Saint-paul-lez-Durance dans sa totalité. Voir carte  pour la liste des communes concernées.

     

    Vaucluse

    La fiabilité des installations ne doit pas conduire à négliger les risques. Le département abrite en effet une base aérienne militaire à composante nucléaire : la BA de Saint-Christol (qui a été démantelée en avril 1998). Il se trouve de plus à proximité des sites nucléaires civils suivants : - Pierrelatte-Tricastin (Drôme) ; - Marcoule (Gard) ; - Cadarache (Bouches-du-Rhône).