Vous êtes ici  :   Accueil > Les 2 dossiers P.P.M.S.

Les 2 dossiers P.P.M.S.

Publié le 27 nov. 2018 Modifié le : 4 déc. 2018

Écrire à l'auteur

Le  mardi 27 novembre 2018

Introduction

Généralités sur les dossiers P.P.M.S. d'un établissement scolaire

  • I/ Qu'est-ce que le dossier P.P.M.S. d'un établissement scolaire ?

     

    Le PPMS est un « Plan Particulier de Mise en Sûreté » résultant d’une réflexion collective destiné :

     

    1- A l’établissement scolaire

     

    Sa mise en oeuvre dans l'établissement scolaire permet de :

     

    • Réfléchir aux réactions à avoir en fonction des spécificités de l’établissement scolaire
    • Faire acquérir progressivement des réflexes, mettre en œuvre des comportements prédéfinis
    • Anticiper les possibles conséquences d'un évènement
    • Atténuer au maximum l’effet de sidération
    • Tester la chaîne d’alerte (descendante ou montante)
    • Valider sa pertinence au cours des exercices

     


    2- Aux forces de sécurité et de secours susceptibles d'intervenir

     

    Il permet aux forces de sécurité et de secours, susceptibles d'intervenir, de :

     

    • Appréhender les caractéristiques de l’établissement (personnes, plans du site).
    • Etablir la meilleure procédure à mettre en œuvre en situation de crise.

     

     

    II/ Pourquoi 2 dossiers P.P.M.S. distincts ?

     

    Du fait de leur spécificité, le Ministère a décidé, pour faciliter leur mise en œuvre et éviter les confusions, de scinder le dossier P.P.M.S. initial en deux dossiers P.P.M.S. distincts :

     

    1- Le dossier P.P.M.S. 17 RISQUE ATTENTAT-INTRUSION


    2- Le dossier P.P.M.S. 18 RISQUE MAJEUR NATUREL/TECHNOLOGIQUE

     

     

    III/ Quelles sont les spécificités des 2 dossiers P.P.M.S. d'un établissement scolaire ?

     

    1- Le dossier P.P.M.S. 17 RISQUE ATTENTAT-INTRUSION

     

    • Un numéro d’appel spécifique, le 17 (112 - 114 par SMS)
    • Pas de cellule de crise interne dans l’établissement scolaire directement concerné par l’attaque !
    • Un signal d’alerte spécifique différent du signal d’alerte incendie
    • Un signal d’alerte spécifique différent du signal d’alerte Risque Naturel/Technologique
    • Deux stratégies en fonction de la situation : « s’échapper » ou « s’enfermer » avec des consignes particulières
    • Une fiche bilan exercice spécifique

     

    2- Le dossier P.P.M.S. 18 RISQUE MAJEUR NATUREL/TECHNOLOGIQUE

     

    • Un numéro d’appel spécifique, le 18 (112 - 114 par SMS)
    • Une cellule de crise activée en interne dans l’établissement scolaire
    • Un signal d’alerte spécifique différent du signal d’alerte incendie
    • Un signal d’alerte spécifique différent du signal d’alerte Risque Attentat-Intrusion
    • Une équipe de personnes ressources avec des missions préalablement définies, aux ordres de l’unique chef de cellule de crise
    • Des zones éventuelles de regroupement en fonction du risque
    • Des chefs de zone qui font la liaison avec la cellule de crise
    • Un annuaire de crise
    • Une mallette de gestion de crise
    • Des stratégies et des consignes particulières en fonction du risque encouru
    • Une fiche bilan exercice spécifique

     

    IV/ Validation des dossiers P.P.M.S. par l’exercice

     

    Pour valider un dossier P.P.M.S., il est nécessaire de pratiquer au moins un exercice dans l'année.

    C'est la raison pour laquelle un établissement scolaire a l'obligation de "jouer" 1 exercice Risque Attentat-Intrusion et 1 exercice Risque Majeur Naturel/Technologique chaque année scolaire.

    L’exercice permet d’entrainer le personnel, les élèves sur les conduites à tenir et servent à mettre en évidence les modifications à apporter au P.P.M.S. pour améliorer son efficacité.

    L’exercice est réalisé à partir de scénarios adaptés en fonction de l’âge des élèves (l’utilisation d’arme factice sera proscrite car très anxiogène). En maternelle ou classe élémentaire, le terme « Attentat-Intrusion » n’est pas utilisé et l’exercice est joué sous forme de jeu dans lequel il faut se cacher, jouer au roi du silence, échapper au loup, …

     

    La réalisation d’un exercice comporte plusieurs phases clés :

     

    • La phase de préparation de l’exercice en collaboration avec tous les partenaires
    • La phase de sensibilisation de tous les acteurs (parents, personnels, élèves)
    • La phase de réalisation de l’exercice, phase pendant laquelle on peut tester :

    - L’alerte, le signal et sa diffusion

    - La mise en sureté et le respect des consignes

    - Le comptage de toutes les personnes présentes

    - La gestion de l’attente

    - Le test de la chaine d’alerte, montante et/ou descendante

    - La fin d’alerte et le retour à la normale

    • La phase de débriefing, de retex (retour d'expérience)

     

    A la suite de chaque exercice, vous compléterez la fiche bilan correspondante et la déposerez dans l’application DUER. Cette fiche bilan doit permettre l’amélioration de votre dossier P.P.M.S.