Connectez-vous

Accueil

Les projets qui ont marché

Publié le 4 mars 2019

Écrire à l'auteur

Le  lundi 4 mars 2019

JAP2018 - "Voyager malgré les murs", lycée Félix Esclangon à Manosque (04)

Ensemble pour apprendre

  • visuel voyager malgre les murs

     
     
     Contribution d'Isidora Saye, enseignante d'espagnol
    au lycée Esclangon à Manosque (04)
     

     

    Favoriser les interactions en langue vivanteVoyager malgré les murs

     
    Durant l'année scolaire, le lycée a pu bénéficier de la présence d’un assistant de langues uruguayen et un volontaire espagnol dans le cadre du Service de Volontaire Européen du programme ERASMUS+. Cette présence a offert l’opportunité d’utiliser la langue espagnole dans un contexte réel de communication spontanée à travers des témoignages directs et des activités culturelles authentiques ancrées dans le réel.
     
     
    Cela a offert l’opportunité aux élèves d’appréhender l’ampleur du monde hispanique et la diversité de sa culture : les intervenants issus chacun de pays très différents, ont pu présenter chaque thématique d’un point de vue hispano-américain et hispano-européen en croisant leur regard. Une fenêtre ouverte sur deux horizons du monde hispanique à la fois proches et éloignés.

     

     

    Les interactions en classe

     

    Les ateliers avec l’assistant placent les élèves en situation d’auditeurs, mais ils doivent aussi interagir avec l’assistant (poser des questions, répondre, exprimer un point de vue, comparer…), un temps de production en groupe est toujours proposé.

     

    Par exemple dans le cadre de l’étude de la notion "Espaces et échanges" en classe de terminale dont le thème est le "Voyager pour apprendre" (étudier à l’étranger avec ERASMUS - découvrir une agence de voyage particulière qui permet d’apprendre des et avec les locaux en Amérique Latine - le voyage initiatique pour apprendre à se connaitre et enfin le voyage solidaire, aider et s’enrichir), les élèves ont questionné les natifs (temps de préparation des questions en binôme) afin de faire connaissance dans un premier temps.

     

    L’objectif annoncé était d’être capable de présenter les jeunes gens et de rendre compte de l’échange et exprimant une opinion personnelle, ils devaient être attentifs aux réponses apportées et prendre quelques notes.

    Après avoir fait connaissance chacun des intervenant à présenter son parcours et sa vision du voyage et les élèves étaient alors placés en situation d’auditeurs. A l’issu de la séquence ils pourront organiser leur propre projet de voyage pour apprendre et seront placé en situation de production.

     

     

    Le blog

     

    Les élèves publient des écrits personnels (exemple : poème sur la métamorphose à la manière de Garcilaso, des portraits d’auteurs étudiés en classe, expriment une opinion sur un texte littéraire... ) sur le blog. Ils sont auteurs des publications et collaborent afin de le faire vivre.

     

     

    L’échange à distance

     

    Les élèves ont rédigé leur portrait (en français et en espagnol) sur un Padlet, tout comme l’on fait les élèves espagnols, le jeu consistait à identifier à partir de la présentation et en argumentant à quel élève correspondait le portrait et en fonction des affinités chacun a pu choisir un correspondant.

     

    La seconde action dans le cadre de l’échange sera de présenter "ma ville", "mon lycée". En équipe de trois ou quatre des projets de présentation ont été suggérés :

    • une visite de la ville (vidéo ou power point sonorisé), lieux importants et culturels
    • une visite plus personnelle : les lieux de rencontre des jeunes, les loisirs…
    • la ville d’un point de vue plus historique (ses origines) et culturel (un auteur GIONO)
    • le lycée

     

    Un jeu de piste devrait être proposé aux correspondants, les élèves sont auteurs et acteurs.

     

     

     

     

    Plus d'informations :