Connectez-vous

Accueil

Grand oral

Publié le 08.11.2020

Écrire à l'auteur

Le  Sonntag, 8. November 2020

Présentation générale du Grand Oral

les modalités

  • Le Grand oral du bac général


     

     

    Une note sur 20, coefficient 10.

     

    Durant l’année scolaire de terminale : le.la candidat.e prépare deux questions.

    Les questions portent sur les enseignements de spécialité, soit isolément, soit transversalement.

    Les questions doivent mettre « en lumière un des grands enjeux du ou des programmes de spécialité ».

    « Elles sont adossées à tout ou partie du programme du cycle terminal ». Les questions peuvent être élaborées avec d’autres élèves, mais l’oral est individuel. Les professeur.e.s signent une fiche avec les questions choisies par le.la candidat.e.

     

    Ex de question citée par JM Banquer : «  Un élève qui aurait choisi histoire-géo et économie, et qui aurait travaillé sur les inégalités et l’histoire de l’alphabétisation des femmes, pourrait répondre à une question telle que : « pourquoi est-il important d’augmenter la dépense mondiale en éducation pour mieux réaliser l’égalité entre les femmes et les hommes ? ». C’est un bon exemple de problématisation, à cheval sur deux disciplines. » https://www.20minutes.fr/societe/2716863-20200212-grand-oral-bac-epreuve-concue-faire-echouer-eleves-insiste-jean-michel-blanquer

     

    NB : si une des spécialités est une LV (LLCER), les deux premiers temps de l’oral pourront en partie se dérouler dans la LV concernée.

     

    Le jour de l’épreuve finale :

    -       Le.la candidat.e présente au jury sa fiche avec les deux questions. Le jury composé de deux professeur.e.s, choisit une des deux questions. Les professeur.e.s du jury sont de deux disciplines différentes, dont une des deux spécialités. Il pourra y avoir des professeurs du tronc commun et des professeurs documentalistes.

     

    -       Le.la candidat.e dispose de 20 minutes de préparation pour « mettre en ordre ses idées », et « réaliser, s’il.elle le souhaite, un support qu’il.elle remettra au jury sur une feuille qui lui est fournie. Ce support ne fait pas l’objet d’une évaluation. »

     

    -       Le.la candidat.e passe à l’oral durant 20 minutes.

    • Premier temps : présentation d’une question, pendant 5 minutes

    L’élève est debout, sans note. Il.elle explique le choix de cette question, la développe puis y répond.

    L’évaluation porte sur les « capacités argumentatives et les qualités oratoires ».

     

    • Deuxième temps : échange avec le.la candidat.e durant 10 minutes (élève assis.e ou debout)

    Le jury amène l’élève à préciser et à approfondir sa pensée. Il peut poser des questions sur le programme du cycle terminal des enseignements de spécialité.

    L’évaluation porte sur « la solidité des connaissances et les capacités argumentatives ».

     

    • Troisième temps : échange sur le projet d’orientation pendant 5 minutes (élève assis.e ou debout)

    Le.la candidat.e « explique en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel. Il.elle expose les différentes étapes de maturation du projet (rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix des spécialités, etc.) et la manière dont il.elle souhaite le mener après le baccalauréat. »

    L’évaluation porte sur la capacité « à conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de curiosité intellectuelle » et sur « l’aptitude à exprimer ses motivations ».

     

    Le BO spécial n° 2 du 13 février 2020 (https://www.education.gouv.fr/bo/20/Special2/MENE2002780N.htm) comporte en annexe 1 une grille d’évaluation indicative. Les cinq critères d’évaluation sont :

    La qualité orale de l’épreuve

    La qualité de la prise de parole en continu

    La qualité des connaissances

    La qualité de l’interaction

    La qualité de la construction de l’argumentation