Connectez-vous

Accueil

Ressources et outils

Publié le Nov 12, 2020

Écrire à l'auteur

Le  Thursday, November 12, 2020

Des conseils pédagogiques pour de l'usage de la classe virtuelle du CNED

La plateforme "ma classe à maison" du CNED propose un outil de classe vituelle. Quelques astuces pour en tirer le meilleur profit.

  • CV-CNED

     

     

    Des tutoriels pour la création et la configuration de la classe virtuelle sont disponibles sur le site de la DANE de Versailles :
    http://www.dane.ac-versailles.fr/continuite-cned/cned-accompagnement-ma-classe-a-la-maison-classes-virtuelles

     

    Un tutoriel de prise en main de la classe virtuelle a été produit sous forme de vidéo par Marjorie Diana, professeure au lycée Cocteau de Miramas.

     

     

     

    D'autres tutoriels vidéos ici https://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_10829460/fr/utiliser-la-classe-virtuelle-du-cned

     

     

     

    Une nouveauté en novembre 2020 : La salle d'attente (qui permet de mieux gérer les "intrus")

     

     

     

     

     - Maintenant, l'élève est obligé de s'inscrire lors de sa première utilisation d'un lien participant.


    - La "Fin de session" dans la salle d'attente fait sortir les élèves de la salle d'attente uniquement, et pas de la classe virtuelle dans laquelle on a fait cours...


    - Si un élève perd sa connexion en plein cours, comme il est toujours mis dans la colonne des "autorisés" dans la salle d'attente, il pourra à nouveau accéder directement à la classe virtuelle via son lien participant. Le professeur n'a rien à faire.


    - Alors que l'élève ne doit disposer que du lien participant que le professeur lui a communiqué, l'enseignant doit de son côté utiliser les deux liens "salle d'attente" et "modérateur" pour gérer à la fois sa salle d'attente avant (puis pendant) son cours et à la fois sa classe virtuelle.

     

     

    Quelques conseils pour tirer le meilleur profit pédagogique d'une séance en classe virtuelle.

     

    Demander aux élèves de s'inscrire par leur NOM prénom. Cela permet de les classer par ordre alphabétique et de vérifier rapidement les présents.

     

     

    Dans un premier temps, si le groupe est nombreux, privilégier l'interaction par chat sans activer les micros des participants pour passer les premières consignes.

     

     

    paramètres

     

     

     

    Des feed-back visuels peuvent être activés dans le statut en bas de l'écran.

     

    feed-back

     

     

     

    Ils sont visibles par l'enseignant en face du nom de chaque présent.

     

     

    L'activation de l'icone demander-la-parole permet de demander la parole.

     

     

    Il est possible d'activer les micros dans un second temps. Le pictogramme micro apparaît chez les élèves. Chacun à son tour peut prendre la parole pour faire un test puis couper son micro.

    Certains navigateurs (chrome par exemple) nécessitent une autorisation pour activer le son des sites. Si un élève n'entend pas de son alors que son micro est activé, paramétrer l'autorisation pour le site  dans le navigateur en cliquant sur le cadenas.

     

     

    Plusieurs outils sont à la disposition du professeur pour présenter l'activité aux élèves :

    • le tableau blanc (il est possible d'autoriser momentanément son utilisation par les élèves),
    • le partage d'une application,
    • le partage de document (privilégier les présentations avec peu de texte).

     

     

    Une possibilité particulièrement intéressante est celle de créer des groupes.
    On peut régler certains paramètres comme le nombre de groupe, la taille des groupes, la répartition aléatoire ou pas.

     

     

    Dans chaque groupe, les élèves peuvent activer leur micro et discuter entre eux. Ils ont aussi  la possibilité de partager des documents, des applications...

     

     

    Le professeur peut passer de groupe en groupe ce qui permet de vérifier l'avancement du travail du groupe et d'aider les élèves en difficulté.

     

    Voir le tutoriel vidéo de Marjorie Diana.

     

     

     

     

    Après la conclusion de phase d'activité, le retour des travaux peut se faire par mail ou par dépot sur une plateforme collaborative.

     

     

    Des classes virtuelles ponctuelles (dans un planning coordonné avec le reste de l'équipe pédagogique pour ne par surcharger les élèves et d'une durée modeste de 30 minutes à 1 heure pour lancer un travail par exemple) permettent de maintenir un contact pédagogique avec les élèves.

     

     

    Des documents à lire peuvent avoir été fournis en amont, des QCM peuvent être proposés en aval.

     

     

    Les temps en classe virtuelles doivent être rythmés pour permettre d'engager les élèves. Il est conseillé d'anticiper les temps d'interaction dans la préparation du scénario de la classe virtuelle.