Connectez-vous

Accueil

Evaluations

Publié le 21 janv. 2012 Modifié le : 31 déc. 2012

Écrire à l'auteur

Le  samedi 21 janvier 2012

Intervention de l'Etat (diss.)

Nouvelle épreuve, niveau première

  • Dissertation appuyée sur un dossier documentaire

    Il est demandé au candidat :

    - de répondre à la question posée par le sujet ;
    - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ;
    - de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;
    - de rédiger, en utilisant le vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en organisant le développement sous la forme d'un plan cohérent qui ménage l'équilibre des parties.

    Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.


    SUJET

    Pourquoi l’Etat intervient-il dans l’économie ?



    DOCUMENT 1


    Les dépenses de l’Etat par destination (loi de finances 2011)

     dp img 1

    Source : http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/le-budget-et-les-comptes-de-letat/lessentiel/le-budget-de-letat-cest-quoi/quelles-sont-les-depenses-de-letat.html

     
    DOCUMENT 2

    Contribution des différents transferts à la réduction des inégalités de niveau de vie en 2010

    dp img 3 


    1. Les cotisations sociales retenues ici regroupent les cotisations patronales et salariales famille, les taxes logement, transport et apprentissage.
    2. Allocation de soutien familial, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, compléments de libre choix d’activité, subventions publiques pour la garde d’enfants en crèches collectives et familiales, etc.
    3. Complément familial, allocation de rentrée scolaire, bourses du secondaire, etc.
    4. Partie « socle » du revenu de solidarité active, minimum vieillesse (Aspa), allocation supplémentaire d’invalidité, allocation aux adultes handicapés et ses compléments.
    Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu est positif ou nul et dont la personne de référence n’est pas étudiante.
    Lecture : les prestations représentent en moyenne 7,1 % du niveau de vie et contribuent pour 66,2 % à la réduction des inégalités.
    Note : la colonne (A) représente le rapport moyen entre le prélèvement ou la prestation considéré et le niveau de vie. La colonne (B) estime la progressivité du transfert […] La colonne (C) estime la contribution (en %) de chaque transfert à la réduction des inégalités : (A) X (B) exprimé en pourcentage.

    Sources : Insee ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2008 (actualisée 2010), modèle Ines, calculs Drees et Insee.

    DOCUMENT 3

    Face à l’urgence d’agir contre la dégradation de l’état de notre planète, la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement dite "loi Grenelle 1" a été promulguée le 3 août 2009. Elle propose, à travers 57 articles, des mesures touchant les secteurs de l’énergie et du bâtiment, des transports, de la biodiversité et des milieux naturels, de la gouvernance et enfin des risques pour l’environnement et la santé. […]
    La loi Grenelle 1 reprend fidèlement les engagements du Grenelle, précise et complète certaines des orientations à partir des propositions émises par les comités mis en place dans la foulée du Grenelle et donne des estimations budgétaires.
    Parmi les grands principes résolument engagés par le projet de loi figurent ainsi :
    Pour les secteurs du Bâtiment et de l’Energie
    La confirmation de l’ensemble des orientations en matière de maîtrise de l’énergie, de développement des énergies renouvelables et de lutte contre le changement climatique :
    •    le facteur 4 : division par 4 des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050,
    •    […]
    Pour le secteur des Transports
    •    […]
    •    la confirmation des programmes accélérés de transport collectif urbain et de lignes à grande vitesse.
    Pour la Biodiversité, l’Agriculture, la Forêt et la Mer
    La confirmation de toutes les dispositions, échéances et chiffrages issus de la première lecture, notamment la trame verte et bleue, les agricultures économes et productives, la dynamisation forestière et la gestion intégrée de la mer et du littoral. La volonté de stopper la perte de biodiversité est réaffirmée dans tous ces secteurs.
    Pour le secteur Santé-environnement
    •    la confirmation de la mise en place d’un carnet de santé du salarié retraçant les expositions aux substances dangereuses durant sa vie professionnelle,
    •    l’ajout d’un principe de séparation entre le financement et la mise en place d’un dispositif de surveillance et de mesure des ondes électromagnétiques.
    Pour le secteur des déchets
    •    le renforcement du contrôle des éco-organismes par l’Etat, la confirmation des objectifs de recyclage et de prévention à la source des déchets du Grenelle […].

    Source : http://www.legrenelle-environnement.fr/Loi-Grenelle-1,74.html

    DOCUMENT 4

    Carré magique de la France

    dp img4

    Source : D’après F. Teulon, L’Etat et le Capitalisme au XXe siècle, PUF et INSEE