Connectez-vous

Accueil

Les classes prépas de l'académie

Publié le 21.01.2012

Écrire à l'auteur

Le  Samstag, 21. Januar 2012

Lycée D. Villars

Horaires, les "plus", s'inscrire ...

  • A qui s’adressent les classes préparatoires EC ?

    La filière EC s’adresse aux titulaires du baccalauréat : à chaque série correspond une voie en classe préparatoire économique et commerciale,
    •    ECE pour les ES ou L option mathématiques,
    •    ECS pour les S,
    •    ECT pour les STG
    La classe préparatoire du lycée Dominique Villars est une prépa ECE et s’adresse donc aux titulaires d’un bac ES ou L option mathématiques.

    Quels sont les points forts des classes préparatoires EC ?

    •    La pluridisciplinarité
    Les classes préparatoires, établies dans les lycées, dispensent des formations d’enseignement supérieur.
    Pour agir efficacement dans un monde en mouvement, une solide culture s’avère indispensable. La formation dispensée en Classe Préparatoire Économique et Commerciale fournit aux étudiants les outils d’une compréhension approfondie du monde contemporain.
    L’enseignement en filière Économique et Commerciale, à dessein généraliste, marie des disciplines aussi diverses que la culture générale (lettres et philosophie), les mathématiques, les langues vivantes et les sciences économiques et sociales.
    Cette formation de haut niveau prépare efficacement les élèves à l’avenir : maîtrise de toutes les formes de langage écrits comme oraux ; aptitude à l’analyse, à la critique et à la synthèse ; compréhension qualitative et quantitative des phénomènes économiques et sociétaux.

    •    Un accompagnement personnalisé
    Les étudiants bénéficient d’un encadrement continu et attentif. Ils sont régulièrement évalués, conseillés et suivis par une équipe pédagogique soudée et bienveillante.
    Le système des « khôlles », véritables entraînements individualisés, permet d’assurer une solide formation à l’oral.

    •    Les débouchés
    Les diplômes de grande école de commerce constituent un passeport idéal pour le marché du travail. Choisir les classes préparatoires, c’est optimiser ses chances de réussite et s’assurer, dès aujourd’hui, d’être demain très apprécié des recruteurs. Outre une excellente culture générale, les étudiants acquièrent en classe préparatoire des compétences, des savoirs faire, des méthodes et une puissance de travail qui leur seront utiles tout au long de leur vie. Chacun s’accorde à reconnaître que ces atouts sont la meilleure arme pour comprendre et affronter le monde de demain [1].

    •    Les disciplines enseignées en classe préparatoire ECE
    o    Analyse économique et historique : 6h
    o    Économie : 2h
    o    Mathématiques : 6h + 2h de TD
    o    Culture générale : 6h
    o    LV1 : 3h
    o    LV2 : 3h
    o    Éducation physique et sportive : 1h

    •    Les plus d’une classe préparatoire
    o    Pluridisciplinarité.
    o    Évaluations écrite et orales fréquentes.
    o    Préparation aux entretiens.
    o    Encadrement, accompagnement et suivi des étudiants.
    o    Des professeurs de haut niveau attachés au succès de chacun.
    o    Effectifs restreints, équipe pédagogique prioritairement consacrée à l’enseignement.
    o    
    •    Brisons les idées reçues
    Einstein a dit un jour qu’il était plus facile de briser le noyau d’un atome qu’un préjugé. Brisons tout de même quelques idées reçues sur les prépas : « La prépa c’est le bagne ! »
    On y travaille beaucoup certes ; aucun élève de classe préparatoire ne dira le contraire. Mais le jeu en vaut la chandelle : on apprend en effet beaucoup en classe préparatoire. Outre une excellente culture générale, on y acquiert des méthodes de travail et des outils de connaissance forts appréciés des recruteurs. Et on y découvre souvent la valeur du travail, tant individuel que collectif. Car les élèves de classe préparatoire s’entraident, contrairement à une autre idée reçue ; c’est souvent en classe préparatoire que l’on noue les meilleures amitiés - et que se créent les premiers réseaux.
    C’est ainsi que selon les enquêtes de la direction de l’évaluation et des perspectives (DEP) réalisées en 2001 et 2004, les étudiants des classes préparatoires expriment à l’égard de leur filière « une très grande satisfaction, qui se maintient voire se renforce, chez ceux qui y passent deux, voire trois années »
    Sur la façon dont se déroule le contrôle des connaissances, ainsi que sur le suivi et l’encadrement, cette satisfaction reste partagée par neuf étudiants sur dix : l’écart sur ce dernier point est considérable avec les bacheliers inscrits dans le premier cycle universitaire, qui se plaignent à 63% [2]
    « La prépa c’est pour les riches ! »
    Rien de plus faux aujourd’hui. Les classes préparatoires publiques - comme celle du lycée Dominique Villars - sont gratuites. Ajoutons que les possibilités de bourses sont plus nombreuses dans le supérieur que dans le secondaire. Sans compter que les Écoles de commerce et de management ont développé toutes sortes de mesures d’accompagnement pour aider les élèves modestes. «  Aucun jeune n’a renoncé à venir étudier chez nous pour des raisons d’argent » nous confiait récemment un cadre d’une grande école.
    « La prépa c’est élitiste ! »
    Il faut s’entendre sur les mots. Les étudiants formés par les classes préparatoires feront probablement partie de l’élite de demain, au sens républicain du terme. Mais en aucun cas, les classes préparatoires ne restreignent leur accès à une élite sociale. L’entrée des élèves boursiers en classes préparatoires est aujourd’hui favorisée, le suivi des professeurs et l’encadrement limitent les abandons, les étudiants ne sont jamais livrés à eux-mêmes. Un élève sérieux et travailleur intègrera quasi certainement une école à la fin de ses deux années de classe préparatoire. S’il y a une élite, c’est bien celle du mérite et non pas celle de la naissance.

    •    Donnons la parole à quelques « anciens » :
    Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux (ou trois) années ?
    « L’ambiance de travail était vraiment solidaire, les meilleurs de chaque matière n’hésitant pas à faire profiter les autres de leurs savoirs. L’ambiance de classe et l’émulation ont été un facteur très important de ma réussite, au niveau des études comme du moral. » Hélène (ESCP Europe)
    Que diriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?
    « Je lui dirais de ne pas avoir peur de tout ce qui est écrit dans les livres d’orientation, souvent ceux qui les écrivent n’ont pas fait de prépa ». Bastien (ESC Toulouse)
    Que vous ont apporté ces années de classe préparatoire ?
    La prépa est une expérience unique que je ne regrette absolument pas d’avoir tentée car elle m’a apporté beaucoup : une méthode de travail efficace, une aisance orale, la volonté de réussir, de dépasser mes limites et surtout elle m’a appris à gérer mon temps. C’est actuellement en école de commerce que je m’en rends compte car je suis capable d’associer un travail conséquent et une forte implication dans les associations et les clubs de mon école. » Jessica (Télécom Management Paris)
    Mes deux ans de classes préparatoires m’ont apporté trois choses essentielles : une maturité, une méthode de travail et une réflexion sur le monde qui nous entoure. La prépa de Gap étant une prépa familiale et conviviale, j’ai réussi à m’épanouir tout en travaillant. » Camille ( ESC Montpellier)
    Mes deux années de classe préparatoire au sein du lycée Dominique Villars furent pour moi deux années non seulement enrichissantes au niveau culturel et intellectuel, mais aussi humain. La prépa offre des cours passionnants et permet d’améliorer ses connaissances et sa culture, mais aussi de développer des méthodes de travail qui seront utiles pour tout le reste de notre vie académique et professionnelle ». Mélanie (ESCEM Tours-Poitiers).

    •    Comment s’inscrire en classe préparatoire ?
    Toutes les démarches sur admission-postbac
    Saisie des candidatures du 20 janvier au 20 mars 2012. Les élèves de terminale peuvent choisir six lycées classés par ordre de préférence. Il est conseillé de choisir des lycées adaptés à son niveau et de participer au préalable à leurs journées « Portes ouvertes ».
    Il est aussi possible aux élèves de TES d’assister à des cours de prépa et de rencontrer élèves et professeurs. Contacter pour cela le secrétariat du proviseur du lycée Dominique Villars.

    •    Se loger à Gap
    Le lycée Dominique Villars - et c’est une grande nouveauté de la rentrée 2012 - offre des places en internat aussi bien pour les filles que pour les garçons, inscrits en classe préparatoire économique et commerciale. Pour celles et ceux qui préfèrent se loger de façon indépendante, il existe aussi de nombreuses possibilités de logements à proximité du lycée Si votre candidature est retenue, vous pourrez vous adresser au secrétariat du proviseur qui vous donnera des adresses.