Connectez-vous

Accueil

Evaluations (EA)

Publié le 28.01.2012

Écrire à l'auteur

Le  Samstag, 28. Januar 2012

Quels sont les effets attendus de la politique de concurrence ?

"Sujet 0", janv. 2012

  • Sujets zéro – janvier 2012

    ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ
    Économie approfondie


    Il est demandé au candidat de répondre à la question posée par le sujet :

    • en construisant une argumentation ;
    • en exploitant le ou les documents du dossier ;
    • en faisant appel à ses connaissances personnelles.

    II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

    Ce sujet comporte deux documents.

    THÈME DU PROGRAMME :
    Stratégies d'entreprises et politique de concurrence dans une économie globalisée

    SUJET
    Quels sont les effets attendus de la politique de concurrence ?

    DOCUMENT

    La politique de concurrence mise en œuvre par la Commission européenne, mais aussi par les juridictions et autorités nationales de concurrence, vise à maintenir et à développer un état de concurrence efficace dans le marché commun en agissant sur la structure des marchés et le comportement des acteurs économiques. La mise en concurrence des entreprises a pour effet, notamment, de soutenir l’innovation, de réduire les coûts de production, d’accroître l’efficience économique et, par-là, de renforcer la compétitivité de notre économie, notamment vis-à-vis de nos principaux partenaires commerciaux. Ainsi, les entreprises stimulées par la concurrence proposent- elles sur les marchés des produits et des services compétitifs en termes de prix et de qualité.
    En premier lieu, ces produits et services compétitifs bénéficient aux entreprises intermédiaires qui gagnent ainsi en efficacité et peuvent à leur tour répercuter dans leur processus de production ces gains de productivité. L’ouverture des industries de réseau à la concurrence, par exemple, a conduit en premier lieu à renforcer la compétitivité de l’industrie européenne, qui a pu bénéficier de services de transport de télécommunications ou d’énergie plus efficaces et moins chers. La diffusion du processus concurrentiel contribue donc à raffermir le tissu industriel du marché intérieur et apporte ainsi un clair soutien aux politiques en faveur de l’emploi.
    En second lieu, la mise en concurrence se traduit pour le consommateur final par une offre diversifiée de produits et de services à des prix plus bas, offre sur laquelle il exerce librement son choix.

    La politique de concurrence en Europe et le citoyen, Préface de Mario Monti, Commissaire chargé de la concurrence, 2000.