Connectez-vous

Accueil

Pédagogie différenciée

Publié le 26 nov. 2012

Écrire à l'auteur

Le  lundi 26 novembre 2012

La pédagogie différenciée en BTS CGO

Synthèse de la journée de formation sur la pédagogie différenciée en BTS CGO

  • Compte rendu de la journée de formation organisée le 16 novembre à Vitrolles.

    BTS CGO. Différenciation pédagogique.

    Télécharger ce document au fomat Word

    16 collègues étaient présents : Gérard Antitomaso, Vincent Barthélémy, Philippe Berrod, Fabrice Bonfils, Patrick Bosi, Luce Bouscarle, Geneviève Delort, Véronique Espérance, Valérie Fournel, Jean-Philippe Gonzalez,  Marie-Pierre Legrand, Christine Queffelec, Marc Romano, Karine Rouchon, Valérie Silvy, Catherine Walter.

    9 heures    Présentation du programme de la journée.

    Echanges concernant les conditions matérielles d’exercice.

    Nous avons abordé plusieurs thèmes (Constitution des groupes, journées d’intégration, forums ou journées des métiers),  puis confronté les conditions réelles et les conditions idéales d’exercice.

    Remarque préalable : Valérie Fournel regrette que nous commencions cette expérience au niveau BTS et pense qu’il faudrait la mettre en place dès la première. Les élèves prendraient l’habitude de travailler de façon autonome et collective dès le lycée.

    a La constitution des groupes.

    La constitution des groupes est différente en première et en deuxième année, différente également selon les établissements et les collègues.

    Luce : Constitution de groupes en première année, notamment pour la mise à niveau.

    Les élèves ont tout d’abord été évalués de façon à constituer des groupes de niveaux. Ces groupes changent après chaque contrôle, en fonction des résultats de élèves.

    Luce regrette un niveau sonore important dans la classe, à certains moments, du fait des discussions parfois animées au sein des groupes.

    Elle rencontre des problèmes de bavardages, et de manque d’autonomie des élèves.

    Elle constate des problèmes d’entente dans certains groupes.

    Gérard a constitué  un groupe de 5 débutants et 3 groupes de 5 (bac pro + CFE) ; les groupes de non débutants se sont formés par affinités.

    Gérard participe activement à la lecture du cours photocopié avec les débutants et laisse les non débutants lire le cours seuls et résoudre les cas. Gérard se positionne en le professeur ressource pour les groupes non débutants.

    Il répond à leurs questions par l'intermédiaire d'un chef de groupe désigné en début de séance.

    Il est très attentif à une progression commune de chacun des membres d'un même groupe.

    Gérard sent que sa disponibilité auprès des non débutants les rassure…

    Il a demandé pour janvier, la rédaction d'une leçon P1 sur les opérations intra-communautaires sur la même trame que les autres chapitres P1 car il a traité ce chapitre en fiscalité.

    Il retrouve les étudiants en blocs de 4h et c'est très bien ainsi.

    Catherine a présenté une expérience mise en place par Suzanne à St Jean. Les 10 premiers jours de l’année sont banalisés pour organiser des mises à niveau dans différentes matières. L’ensemble de l’équipe pédagogique participe à l’expérience. Cela nécessite une importante organisation en amont. (Réorganisation des emplois du temps des collègues concernés pendant ces 10 jours, évaluation des élèves pour détecter les besoins et orienter les élèves vers la mise à niveau qui les concerne).

    Marc constate un phénomène « de vampirisation » au sein de certains groupes, dans lesquels certains élèves se reposent sur le travail des autres.

    Philippe nous a parlé de sa « jubilation » de dire son cours à voix haute face à l’ensemble de la classe, et de la réticence qu’il éprouve à constituer des groupes et laisser les élèves découvrir seuls son cours.

    Par contre il organise de nombreux contrôles collaboratifs qui fonctionnent très bien.

    Il demande également aux élèves de tenir un cahier de liaison sur lequel les élèves doivent noter le travail fait le soir à la maison. Cette expérience fonctionne bien aussi.

    Patrick a mis en place des groupes de 4 personnes, où, malgré quelques problèmes d’attention, tout le monde travaille  et semble globalement motivé.

    Christine : Organisation du travail en groupe avec les élèves de deuxième année. Les élèves se connaissent déjà, et ont formé eux-mêmes les groupes par affinité. Certains groupes ont un niveau homogène (plutôt bons élèves), d’autres réunissent des élèves qui s’entendent bien, mais qui n’ont pas le même niveau.

    Certains élèves très passifs l’année dernière, qui n’écoutaient pas le cours (absents par la pensée) et qui attendaient la correction des applications, se sont mis au travail.

    Ils travaillent en autonomie et consultent les documents déposés sur Chamilo.

    Certains DS sont collectifs (Pour les DS, composition des groupes décidée par Christine), d’autres sont individuels. Il y a parfois des sujets de difficultés différentes selon les niveaux des élèves. Mise en place de corrections différentes, adaptées aux erreurs commises dans le devoir surveillé.

    a Les conditions matérielles d’exercice

    Conditions réelles

    Conditions idéales

    Les salles de cours

    L’enseignement se déroule souvent dans des salles trop petites pour constituer des groupes et permettre aux élèves et à l’enseignant de se déplacer facilement.

    Les salles ne sont pas toujours équipées de postes informatiques, de vidéo projecteurs.

     

     

     

     

    La durée des séances est souvent trop courte pour mettre en place une différenciation pédagogique.

    Le déménagement des tables en début et en fin de séance prend alors trop de temps.

     

    (Les collègues P10 disposent de 3 heures élèves (1 h de cours et 2h de TD). Ils estiment que ce découpage horaire leur permet de fonctionner correctement à condition de les TD aient lieu la même journée pour les 2 groupes et que le cours ait lieu avant les TD).

    Les logiciels

    Nous utilisons des logiciels différents, ou un même logiciel mais avec des versions différentes.

     

    Intervention de Jean Philippe qui a testé le logiciel Open ERP

    Le logiciel Open ERP est adapté aux entreprises mais pas à l’enseignement en BTS CGO.

     

     

    Une salle dédiée à la section est nécessaire.

    L’idéal serait que cette salle soit équipée de postes informatiques (si possible 1 par élève), d’un vidéo projecteur, et qu’elle soit de grande taille de façon à ce que les tables puissent être disposées en îlots, et que les élèves et l’enseignant puissent facilement circuler dans la salle.

    S’il n’est pas possible d’avoir une salle dédiée, nous avons besoin d’une salle équipée de quelques postes (3 ou 4 suffisent sauf en APS), et d’un vidéo projecteur. Il est très important que cette salle soit de taille suffisante pour permettre d’organiser les tables en îlots et de circuler entre les groupes.

    Besoin de blocs de 3 ou 4 heures (de préférence le matin), pour mettre en place ces nouvelles pratiques. (sauf pour les collègues P10 : cf ci-contre)

    Certains collègues aimeraient que les cours d’enseignement technique soient annualisés (organisation plus précise à définir)

    De même, les collègues aimeraient pouvoir traiter les APS sur deux journées consécutives. (Banalisation nécessaire de l’emploi du temps sur ces journées)

     

    Pour tous les établissements, accès possible à deux logiciels gérés par le Rectorat, de façon à pouvoir mutualiser les travaux.

    La nécessité de deux logiciels communs s’explique par deux éléments :

    -La différence croissante de mode de fonctionnement comptable et de gestion entre entreprises et cabinets (distinction entre comptabilité "documentaire", "par lots" et la comptabilité "événementielle").

    -La nécessité de former nos étudiants aux deux méthodes de travail.

    Les logiciels pourraient être un PGI de type OpenERP ou pourquoi pas SAP et un logiciel plus orienté cabinet comme Quadra, très répandu).

    Le Rectorat déciderait de changer de versions, et tous les établissements auraient accès en même temps à la nouvelle version.

    Il en est de même pour les contextes. Création d’un contexte qu’on alimenterait chaque année dans divers domaines, comptable, fiscal, social …et qui s’enrichirait avec le temps.

    a Nouvelles pratiques pédagogiques mises en place par les collègues.

    D’une façon générale, nombreux échanges par mails avec les étudiants.

    Fabrice : Visites des étudiants de deuxième année en stage par les étudiants de première année. Prise de contact entre les élèves, et avec les tuteurs. Cela permettrait aux étudiants de première année de voir comment se déroule le stage.

    Karine : Prévoir une semaine de stage de découverte pendant les vacances de la Toussaint. Les étudiants feraient donc en tout 9 semaines de stage.

    Journées d’intégration

    Valérie Fournel : Intervention d’une personne de Ouest Provence pour aider à la rédaction d’un CV et de lettre ou mail de motivation, pour simuler des entretiens téléphoniques. Travail en commun avec le collègue de français.

    Forums / Journée des métiers…

    Marc : Action organisée pour réduire le taux de déperdition d’étudiants en cours de BTS.

    Banalisation d’une demi journée et d’une soirée (un vendredi de préférence). Invitation d’anciens tuteurs de stage et d’anciens élèves devenus professionnels. Chaque professionnel tient un stand (une table) et les étudiants circulent d’un professionnel à l’autre pour poser des questions. Timing organisé : régulièrement, à un signal donné, les élèves doivent changer de stand.

    Fin de soirée festive autour d’un buffet.

    Evolution possible de cet évènement en invitant également les élèves de terminale.

    Les collègues ont observé un taux de déperdition plus faible en fin de première année.

    Karine : Organisation d’une journée des métiers courant novembre.

    Dans le cadre des APS sur 2 h, dès les premières heures de cours,  les étudiants ont travaillé par groupe de 2 sur une fiche métier : recherches Internet sur les sites de pôle emploi, ONISEP,... puis réalisation d'un diaporama qui présente le métier en vue d'une évaluation orale lors de la séance suivante.

    Puis, jusqu'aux vacances de la Toussaint, ils ont pris des contacts téléphoniques pour rechercher une personne exerçant le métier qu'ils ont choisi.

    Le mardi 20 novembre sur 3 h, Karine et son équipe organisent une demi journée pendant laquelle ils accueillent les professionnels en tant qu’intervenants, et les élèves de terminale CFE sont invités pour prendre contact et écouter les témoignages des professionnels.

    Geneviève : Organisation de tables rondes BTS avec des échanges avec des professionnels début décembre.

    Les intervenants sont des professionnels, (expert comptables, chef d'entreprises), d’anciens étudiants.

    Public : BTS  CGO, Term ES, STG, Bac Pro (60 personnes environ)

    9 h       Café Accueil

    9 h 30  Questions aux différents participants installés  face au public 

               Réponses d'un  ou de plusieurs professionnels, interventions dans la salle, témoignages échanges, attentes des professionnels ... l'ensemble reste très vivant...

    Vers 12 h fin et collation proposée avant de se séparer.

    Boisson offerte par le lycée, chaque étudiant apporte une petite préparation. 
    Evènement préparé pendant des heures d'APS en première année avec un petit groupe.

    D’autres réunions se sont tenues hors APS.

    Certains élèves sont chargés de prendre des photos. Une vidéo a été tournée.

    Les collègues ont constaté 30 à 40 % de dossiers de candidature supplémentaires.

    11 heures : Présentation de la plateforme.  (Christine)

    a  Chemin d’accès. Saisissez Ecogesam Académie d’Aix Marseille

    Sur le site, s’identifier EN HAUT À GAUCHE (Identifiants et mots de passe de votre MESSAGERIE ACADEMIQUE)

    Une barre d’outil horizontale apparaît  avec le bouton « EcoGesLyc ». Cliquez dessus.

    Puis cliquez sur « Documents partagés »

    Puis sur « Ouvrir les dossiers »

    Puis sur « Catégories »

    Puis sur « BTS »

    Puis sur « Comptabilité et Gestion des Organisations »

    Enfin sur « Pédagogie Différenciée ».

    a Architecture

    Annales actualisées

    Epreuve E4   Annales mises à jour exercice 2012

    Epreuve E5

    Informations générales

    Formations     Synthèses des formations

    Textes           Textes ressources (à supprimer si problèmes juridiques)

    Docts administratifs

    Document Excel Enseignants.

    Première année

    Processus 1

     

     

     

    Pour chaque processus, dépôt de cours,

    fiches synthétiques, questionnaires + corrigés, exercices + corrigés, DS, diaporamas…

    Processus 3

    Processus 4

    Processus 5

    Processus 7

    Processus 10

    Deuxième année

    Processus 2

    Processus 3

    Processus 4

    Processus 6

    Processus 8 / 9

    Processus 10

    Aspects juridiques : Les collègues P10 nous alertent sur différents éléments.

    - Les utilisations possibles de nos productions par des personnes qui accèdent à la plateforme. Protection de nos productions à définir avec Bernard Leconte.

    - Les éléments déposés doivent être des productions strictement personnelles. Attention aux droits d’auteurs.

    13h30 Travail en groupes autour des contenus disciplinaires.

    Collègues Processus 10 : Patrick Bosi, Jean-Philippe Gonzalez, Marie-Pierre Legrand, Marc Romano,

    Définitions des dossiers à créer sur la plateforme.

    Echanges sur les contenus des cours.

    Réflexions autour des APS : Formulation des questions, autonomie laissée aux élèves dans la démarche de recherche de solutions, face à un problème donné, formulé de façon très générale.

    Dossiers créés sur la plateforme :

    L’architecture est la même pour les deux années.

    1 Environnement technologique            Système d’information (modèle des flux)

                                                                           Poste de travail (matériel et logiciels)

                                                                           Le réseau

                                                                           Sécurité

    2 Données                                            Modèle conceptuel

                                                                           Modèle relationnel

                                                                           Modèle organisationnel

    3 Traitements                                      Modèles

    Algorithme

    SQL

    Collègues Processus 7, 8 et 9 : Vincent Barthélémy, Valérie Silvy, Valérie Fournel, Véronique Espérance, Fabrice Bonfils, Carine Rouchon, Catherine Walter

    Avis général : processus trop denses, compte tenu du temps de cours et du niveau des étudiants, dans lesquels on manque toujours de temps – Sauf pour Valérie Fournel, qui parvient à boucler et avoir une période de révisions. Les sujets ne sont pas « prévisibles », peuvent porter sur n’importe quel point du programme : tout doit être traité. Chaque sujet étant original, il faudrait que l’étudiant ait une capacité de lecture/analyse/réflexion…

    Valérie Silvy : intègre les tableaux de bord dans la prévision des ventes, « mixe » les processus avec intégration des écarts.

    Véronique a lancé le travail en pédagogie différenciée : aucun gain de temps… Mais la nature du travail fourni par l’étudiant a évolué. Utilisent le TBI en classe.

    Classe trop petite pour constituer des groupes, mais les étudiants sont équipés de petits portables. Séances de cours trop courtes : 2 heures seulement.

    Cours photocopié donné 1 semaine à l’avance, réponse aux questions, et applications du Nathan et/ou autres applications à faire. Au départ : ceux qui ont travaillé posent des questions en cours, les autres… Intervention des délégués après le 1er chapitre è explication de la méthode et depuis, cela fonctionne. Les étudiants travaillent en classe ET chez eux, posent des questions par mail, « réfléchissent », … Peuvent se connecter en classe pour projeter leur travail personnel. Correction collective des applications en vidéo.

    Valérie Silvy : Donne une étude de cas (situation professionnelle, qui suit la même trame de chapitre en chapitre) à travailler en amont (1 semaine), puis synthèse + cours fait en classe au fur et mesure de la correction. « Ce qu’il faut retenir » …

    33 étudiants dans une salle « en couloir ». Dispose d’un vidéo projecteur et d’un poste prof.

    Adapte sa situation pour l’APS (mais n’a pas d’heures d’APS) avec des modes opératoires d’outils de façon à avoir une application très professionnelle.

    Véronique et Valérie accepteraient de mettre leur travail en collaboratif.

    Pertinence de « faire passer le cours » à travers des cours photocopiés. Problème : les sujets qui sortent en E5. Les sujets ne sont (ne nous semblent pas être) difficiles, mais nos étudiants sont (souvent) incapables de les analyser, d’identifier les procédures et les sources d’information. Les nouvelles méthodes permettront-elles de boucler le programme et d’aider les étudiants à mieux appréhender les sujets ?

    Question du niveau : Véronique a donné le même partiel que l’an dernier, et a obtenu 2 points de moins en moyenne… Mais est-ce représentatif ??? (2 classes ne se ressemblent jamais)

    Unanimité sur le besoin de rendre les étudiants « acteurs ». Mais différentes méthodes peuvent être utilisées. Il faudrait disposer d’exercices progressifs, où chaque individu avance jusqu’à son « plafond ».

    Dossiers créés sur la plateforme

    Remarque préalable : Les collègues qui déposent doivent penser à préciser leurs initiales sur les fichiers pour qu’on puisse l’identifier

    Processus 7

    Processus 8/9

    1 Sensibilisation

    2 L’incorporation des charges (intro au modèle des centres d’analyse)

    3 Les coûts complets par la méthode des centres d’analyse

    4 Les coûts complets par la méthode des coûts à 5 base d’activités

    5 La variabilité des charges, le coût variable, l’analyse du risque d’exploitation (SR)

    6 L’imputation rationnelle des charges de structure

    7 Le coût marginal.

    Dossier DS (Attention : au dépôt, indiquer les chapitres concernés)

    1 La prévision des ventes et initiation aux écarts : écarts sur ventes

    2 La gestion de la production (Programmation linéaire, budget de production, coût cible)

    3 La gestion des approvisionnements

    4 Le budget de trésorerie et les documents de synthèse prévisionnels

    5 Sensibilisation à la performance et écarts sur résultat

    6 Les coûts préétablis et écarts sur coûts ; les PCI

    7 Les tableaux de bord

     

    Les collègues du groupe vont essayer de produire des exercices progressifs (issus des contextes des sujets de BTS ou de créations personnelles) qui seraient exploitables l’année prochaine (on élabore nos sujets en préparation de nos cours, donc trop tard pour les autres)

    Valérie Fournel             Budget de trésorerie

    Fabrice                                   Production

    Carine                          Centres d’analyse

    Vincent                        Gestion du risque

    Valérie Silvy                Gestion des approvisionnements et/ou prévision des ventes

    Catherine                    Les écarts sur coûts

    Question : comment gérer les corrections ?

    Le principal problème est la motivation des étudiants. L’expérience montre que le fait de travailler en groupes (les années où l’on constate qu’ils le font d’eux-mêmes) élève le niveau de réussite global. Il est absolument nécessaire d’avoir des plages horaires longues (minimum 3 H).

    Collègues Processus 1 à 5 : Gérard Antitomaso, Luce Bouscarle, Christine Queffelec.

    Echanges sur le contenu du processus 2.

    Travail sur des diaporamas.

    Mise à jour de la plateforme.

    15 heures. Présentation d’un travail sur l’ennui au lycée. (cf document en annexe) (Christine)

                            Présentation suivie d’échanges sur l’ennui, le plaisir, le fonctionnement cognitif des élèves…

    16 heures. Présentation d’un jeu sérieux (Valérie Fournel)

    Simuland. Utilisation par les élèves en séance d’APS. Choix entre plusieurs entreprises.

    L’entreprise peut comprendre jusqu’à 5 personnes :     Le PDG,

    Le directeur financier,

    Le DRH,

    Le directeur de la production

    Le responsable des investissements.

                            On peut organiser plusieurs tours (Valérie a prévu 8 à 10 tours).

    Certaines décisions doivent être prises dans plusieurs domaines (social, publicité, recherche et développement …). Les résultats du groupe dépendent des décisions prises.

    Les groupes sont classés à la fin de chaque tour.

    On peut demander un compte de démonstration gratuit.

    Voici le lien à utiliser : www.simuland.net

    Voici l'adresse mel du référent : webmaster@simuland.net

    Prévoir un coût d’environ 500€

    Les collègues aimeraient participer à diverses formations

    Initiation ou perfectionnement Diaporamas, diaporamas sonorisés et montages vidéo.

    Formation à Open ERP, à Sage.

    Découverte et utilisation de jeux sérieux

    Formation à l’animation de groupes.

    Fonctionnement cognitif des élèves : NEUROSUP