Connectez-vous

Accueil

Regards croisés

Publié le Feb 16, 2013

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, February 16, 2013

Diss. efficacité interv. Etat

L. Auffant

  • Sont disponibles (en accès  réservé) :

    • un fichier pour l'étude des documents,
    • un corrigé.


    Il est demandé au candidat :

    • de répondre à la question posée par le sujet ;
    • de construire une argumentation à partir d’une problématique qu’il devra élaborer ;
    • de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;
    • de rédiger, en utilisant le vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en organisant le développement  sous la forme d’un plan cohérent qui ménage l’équilibre des parties.

    Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.


    L’intervention des pouvoirs publics en France est-elle efficace pour lutter contre les inégalités économiques et sociales ?


    Document 1


    Protection sociale et inégalités dans quelques pays de l’UE

     

    Dépenses de protection sociale en % du PIB (2006)

    Taux de pauvreté (au seuil de 60 % du revenu médian) avant les transferts sociaux, en 2007 (en % des ménages)

    Taux de pauvreté (au seuil de 60 % du revenu médian) après les transferts sociaux, en 2007 (en % des ménages)

    Rapport interquintile de revenu1 en 2007

    France

    31,1

    26

    13

    3,8

    Suède

    30,7

    28

    11

    3,4

    Pays-Bas

    29,3

    21

    10

    4

    Allemagne

    28,7

    25

    15

    5

    Moyenne UE 27

    26,9

    25

    16

    4,8

    Italie

    26,6

    24

    20

    5,5

    Royaume-Uni

    26,4

    30

    19

    5,5

    Finlande

    26,2

    29

    13

    3,7

    Hongrie

    22,3

    29

    12

    3,7

    Espagne

    20,9

    24

    20

    5,3

    Pologne

    19,2

    27

    17

    5,3

    Rép. Tchèque

    18,7

    20

    10

    3,5

    Irlande

    18,2

    33

    18

    4,8

    Roumanie

    14,0

    31

    25

    7,8

     Source : « Les dépenses de protection sociale en 2006 », communiqué de presse du 2 juin 2009 et autres données disponibles sur http://epp.eurostat.ec.europa.eu, Eurostat, 2009.

     1. Un quintile correspond à 20% de la population. Le revenu correspond au revenu disponible brut.


    Document 2 :

     
    L’origine sociale des étudiants français en écoles d’ingénieurs, en % 

     

    Bacheliers 2007

    Ecoles d'ingénieurs 2007- 2008

    Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d'entreprise

    13

    13

    Cadres, professions intellectuelles supérieures

    29

    55

    Professions intermédiaires

    19

    16

    Employés

    18

    10

    Ouvriers

    21

    6

     Source : Ministère de l’éducation nationale repris par l’observatoire des inégalités (http://www.inegalites.fr/spip.php?article1176&id_mot=83)


    Document 3 :


    Le taux global d’imposition en France selon le revenu individuel

     tx imposition

    Lecture : le graphique montre le taux global d’imposition (incluant tous les prélèvements) par groupes de revenus au sein de la population de 18-65 ans travaillant à au moins 80 % du temps plein. P0-P10 désigne les percentiles 0 à 10, c'est-à-dire les 10% des personnes avec les revenus les plus faibles, P10-20 les 10% suivants… P99,999-100 désigne les 0,01% les plus riches. La moyenne d’imposition est de 47%. Les taux d’imposition croissent légèrement avec le revenu jusqu’au 96ème percentile, puis baissent avec le revenu pour les 5% les plus riches.


    Source : Camille Landais, Thomas Piketty, Emmanuel Saez, Pour une révolution fiscale : Un impôt sur le revenu pour le XXIe siècle, La république des idées, Seuil, 2011.


    Document 4 :

     Revenus, prestations et prélèvements mensuels par déciles de revenu

     rev po prest

     Remarque : une erreur sur l’axe des abscisses, entre 4 et 6 lire 5.

    Champ : ensemble des ménages, hors ménages étudiants.

    Lecture: les 10 % des ménages ayant le revenu initial le plus faible disposent d'un revenu initial moyen par unité de consommation de 303 € mensuels ; après prélèvements et prestations sociales, leur revenu disponible moyen par unité de consommation est de 634 € mensuels.

    Notes :

    •           Les prélèvements comprennent l'impôt sur le revenu, la CSG (contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale), desquels on déduit le montant de la PPE -(prime pour l'emploi).
    •           Les prestations sont constituées des éléments suivants : prestations familiales, a1locations logement des locataires, minima sociaux.
    •           Le recours aux unités de consommation (uc) permet de tenir compte de la taille des ménages dans le calcul de leurs revenus.

    Source : d'après le Rapport 2003-2004 de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, La Documentation française, 2004