Connectez-vous

Accueil

Ep. composée

Publié le Feb 13, 2012 Modifié le : Feb 19, 2013

Écrire à l'auteur

Le  Monday, February 13, 2012

Epreuve composée n°9

Asymétrie information ; mobilisation. Besoins financement. Instances socialisation

  • Epreuve composée

    Cette épreuve comprend trois parties.
    1 – Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre de l’enseignement obligatoire.
    2 – Pour la partie 2 (Étude d’un document), il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement l’information.
    3 – Pour la partie 3 (Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet :
    - en développant un raisonnement ;
    - en exploitant les documents du dossier ;
    - en faisant appel à ses connaissances personnelles ;
    - en composant une introduction, un développement, une conclusion.
    II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

     

    Première partie : Mobilisation des connaissances

    Vous répondrez à chacune des questions.

     1)    Pourquoi en situation d’asymétrie d’information peut-on constater l’existence d’équilibres avec rationnement sur un marché ? (3 points)
    2)    Comment l’augmentation de la taille d’un groupe social modifie-t-elle sa capacité à se mobiliser ? (3 points)

     

    Deuxième partie : Étude d’un document (4 points)

    Question : Vous présenterez le document puis mettrez en évidence le niveau et la structure des besoins de financement des cinq pays présentés.

    Document : Composition des besoins de financement total en 2012

     e ld financement

    Source : OFCE, Les Notes, n°9, 16 décembre 2011


    Troisième partie : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

     Montrez que la socialisation de l’enfant est le produit de multiples instances qui peuvent entrer en contradiction les unes avec les autres

     DOCUMENT 1

    Ni enfance ni vie adulte, la période adolescente ne se comprend qu’au croisement des contraintes scolaires, des contraintes parentales (plus ou moins homogènes) et des contraintes liées à la fratrie ou aux groupes de pairs fréquentés (ami(e)s ou petit(e)s ami(e)s dont les propriétés sociales et culturelles sont plus ou moins homogènes). Même si les effets de ce dernier type de contraintes s’expriment le plus souvent sur le mode du goût personnel associé au désir individuel d’autonomie, elles n’en constituent pas moins des contraintes objectives orientant les comportements. La « jeunesse » n’est donc pas qu’un mot, mais « une condition d’existence et de coexistence sous triple contrainte, un régime de vie sous contraintes multiples » qui peut s’objectiver comme n’importe quel autre régime de vie. Bien que les choses ne se présentent jamais sous une forme aussi claire, on pourrait dire que tout se passe comme si chaque adolescent avait un problème très complexe à résoudre. Il s’agit en effet pour lui de trouver sa place symbolique tantôt entre ses parents et l’école (d’autant plus que les sollicitations culturelles de ces deux instances de socialisation sont contradictoires), le plus souvent aussi entre l’école (globalement associée aux parents dans le cas des milieux sociaux scolairement bien dotés) et son groupe de pairs (les goûts propres à sa génération).

    Source : Bernard Lahire, Education et société n° 16, février 2005

     

    DOCUMENT 2 :

    Pourcentages de filles dans l’enseignement supérieur

     ec ld egalite
    Source : « Filles et garçons sur le chemin de l’égalité », www.education.gouv.fr, mars 2011


    DOCUMENT 3 

     Les pratiques culturelles pendant l’enfance

    ec ld pratiques ld 

    Champ : personnes de 15 ans ou plus, n’ayant pas été élevées en institution
    Lecture : 43% des personnes qui étaient enfants uniques allaient au cinéma quand elles avaient entre 8 et 12 ans.

     (1) Dans le cas où la personne a été exclusivement élevée par sa mère, il s’agit de la profession de la mère.

     Source : INSEE Première n° 883, février 2003.