Connectez-vous

Accueil

Travaux dirigés

Publié le 21 mars 2013

Écrire à l'auteur

Le  jeudi 21 mars 2013

TD oral eds maths

L. Auffant. Aix-Marseille

  • AP / TD : L’oral de rattrapage pour les élèves ayant choisi la spécialité « mathématiques »

     À partir du BO spécial n° 7 du 6 octobre 2011
     Une épreuve coefficient 7 qui remplace la note d’écrit si la note d’oral est supérieure à la note d’écrit de SES.
     Le professeur interrogateur propose deux sujets à chaque candidat lorsqu’il entre dans la salle d’examen. Ces deux sujets doivent comporter une question principale (sur 10 points) portant sur des domaines (science économique, sociologie, regards croisés) différents.
    Les candidats doivent choisir un sujet et redonner immédiatement au correcteur celui qu’ils n’ont pas choisi. Chaque candidat a donc un seul sujet sous les yeux durant le temps de préparation.
    Attention : il ne faut rien écrire sur le sujet, ce dernier est rendu à l’examinateur à la fin de l’interrogation.

    Temps de la préparation : 30 minutes

    Durée de l’interrogation : 20 minutes
    CALCULATRICE PERSONNELLE INTERDITE

    Composition du sujet

     Le sujet comprend :

    • une question principale sur 10 points : celle-ci prend appui sur « deux documents courts, simples et de nature différente » : un document-texte (= un texte ou un schéma) et un document statistique (tableau statistique, graphique). Cette question est proche de celle de la partie 3 d’une épreuve composée.
    • trois questions complémentaires (à 3 ou 4 points, 10 points en additionnant les trois questions) : l’une est en relation avec le document statistique et porte sur la maîtrise des outils et savoir-faire (lecture de données, mesure d’une évolution grâce à un calcul simple…), les deux autres portent sur des notions de base du programme de terminale. Cela signifie que les questions complémentaires n° 2 et 3 portent sur les notions essentielles du programme (titres des thèmes, sous-titres =  la première colonne, notions de la deuxième colonne) d’où l’intérêt d’avoir appris ses définitions régulièrement (et éventuellement avoir tenu un répertoire, avoir effectué des fiches de vocabulaire).

    Déroulement des 20 minutes d’interrogation :

    Le candidat répond aux questions du sujet. Il est inutile de présenter les documents.
    Le professeur pose ensuite d’autres questions en relation avec le sujet (définitions, interprétation de données, mécanisme…).

    Conseils

    REVISER TOUTES LES NOTIONS DU PROGRAMME.

    À éviter :

    -         Jouer la montre durant l’exposé.
    -         Inventer des réponses, il vaut mieux parfois avouer son ignorance.
    -         Dire que le programme n’a pas été traité en classe.
    -         Dire qu’à l’écrit vous auriez mérité plus.
    -         Couper la parole à l’examinateur.
    -         Ne pas écouter la remarque de l’examinateur, il n’est pas là pour vous tendre un piège mais pour vérifier vos acquis.

    Ce qu’il faut faire :

    -         Choisir le sujet sur lequel on se sent le plus à l’aise à partir de la question principale (10 points).
    -         Faire un plan détaillé pour la question principale : sous parties, idées principales : grandes lignes seulement.
    -         Rédiger les trois réponses pour les questions complémentaires.
    -         S’il reste du temps lors de la préparation, rédiger une introduction pour la question principale. Pour la conclusion : écrire seulement conclusion à la fin du plan détaillé. Si les titres des parties et sous parties ont été mis en évidence sur le brouillon (couleurs), faire des phrases en s’en inspirant.
    -         Utiliser le vocabulaire économique et social. Si lors de l’exposé vous n’avez pas le temps (ou oubliez) de tout définir (par exemple : solidarité mécanique) vous avez des chances que l’on vous demande des précisions lors des questions complémentaires.
    -         Se concentrer sur ce que dit l’examinateur.

    Exemples

    Exemples de question principale sur 10 points :

    Science économique :

    -         Montrez que les fluctuations économiques peuvent s’expliquer par le cycle du crédit mais aussi par d’autres facteurs.
    -         Analysez les choix de localisation des firmes multinationales.
    -         Montrez que la politique climatique repose sur plusieurs instruments économiques.

    Sociologie :

    -         Expliquez pourquoi les classes sociales deviennent un outil moins pertinent pour rendre compte de la structure sociale des sociétés post-industrielles.
    -         Vous analyserez les rôles de l’école et de la famille dans la mobilité sociale.
    -         Montrez que la solidarité n’a pas disparu dans les sociétés où s’affirme le primat de l’individu.
    -         Analysez les mutations des conflits sociaux.

    Regards croisés :

    -         Montrez que les inégalités économiques et les inégalités sociales se cumulent.
    -         Quels sont les moyens par lesquels les pouvoirs publics peuvent contribuer à la justice sociale ?
    -         Montrez pourquoi il peut être pertinent de combiner politique de soutien de la demande et politique d’allègement du coût du travail afin de lutter contre le chômage.

    Exemples de questions complémentaires de connaissances (3 ou 4 points) :

    Science économique :

    -         Distinguez le PIB de l’IDH.
    -         Distinguez la désinflation de la déflation.
    -         Distinguez compétitivité-prix et compétitivité-hors prix.
    -         Qu’est-ce que la spécialisation selon les avantages comparatifs ?
    -         Quelles sont les étapes de l’intégration économique ?
    -         Qu’est-ce que la soutenabilité ?
    -         Expliquez le fonctionnement du marché de quotas d’émission.

    Sociologie :

    -         Présentez la notion de classe sociale chez Marx.
    -         Qu’est-ce que le déclassement ?
    -         Expliquez ce qu’est le paradoxe d’Anderson.
    -         Illustrez la notion de capital culturel.
    -         Distinguez solidarité mécanique et solidarité organique.
    -         Montrez à l’aide d’un exemple qu’un conflit peut être un moteur du changement social.
    -         Regards croisés :
    -         Montrez que les inégalités économiques peuvent se renforcer.
    -         Expliquez à l’aide d’un instrument, que les pouvoirs publics luttent contre les inégalités.
    -         Qu’appelle-t-on le salaire d’efficience ?
    -         Illustrez à l’aide d’un exemple la flexibilité du marché du travail.

    Exemples de questions supplémentaires possibles à partir du sujet d’entraînement n°1
    -         Quelle est la conception des classes sociales de Karl Marx ? de Max Weber ?

    -         Qu’est-ce qu’un groupe de statut ? Une catégorie socioprofessionnelle ?
    -         Quels sont les autres  critères de différenciation ? Les illustrer (âge, genre, statut professionnel, style de vie)
    -         Mesurez l’écart de pratique entre les femmes et les hommes dans le domaine de la couture et dans celui du bricolage.
    -         Définir PIB (si oublié), autre indicateur ? (IDH), calcul du PIB
    -         Qui sont les partenaires sociaux ?
    -         Définir conventions collectives, normes d’emploi, contrat de travail.

    NB : le sujet d’entraînement n°1 (voir aussi l'onglet document) a une question principale dans le domaine de la sociologie, il serait proposé avec un sujet ayant une question principale de science économique ou de regards croisés.