Connectez-vous

Exposés, conférences, réflexions pédagogiques

Publié le 10 nov. 2013

Écrire à l'auteur

Le  dimanche 10 novembre 2013

« C’est pas compliqué : les nanos ! », un projet scientifique qui s’inscrit dans le débat citoyen.

Un exemple d’intervention du professeur de philosophie dans le cadre de l’enseignement d’exploration MPS et de l’AP en classe de seconde.

  •     « C’est pas compliqué » est un projet pluriannuel et pluridisciplinaire qui a un double objectif : apporter des réponses à des problématiques qui émergent des enseignements et des questions de société et favoriser la communication scientifique via différents media.

    Cette année, le thème retenu a été celui du « nano monde ».

        Comme toute activité scientifique, les nanotechnologies et les nanosciences interrogent la relation entre sciences fondamentales et sciences appliquées ou celle entre scientifiques et citoyens. Mais, par sa capacité à modifier le quotidien de l’homme, l’utilisation du nano-monde soulève des questions spécifiques qui doivent être envisagées, comme les problèmes éthiques induits par le développement de certaines nanotechnologies dans la vie courante ou comme les nouveaux enjeux (transhumanisme)  autorisés par la  convergence entre nanotechnologie, biotechnologie et informatique.

        Dés lors, il était indispensable, parallèlement au traitement scientifique du thème, de contribuer à la formation du jugement des futurs citoyens que sont nos élèves par le développement d’une réflexion menée avec  le professeur de philosophie autour de ces problématiques.

    En s’appuyant sur la circulaire n° 2011-023 du 21-2-2011 parue au bulletin officiel n°9 du 3 mars 2011, une intervention du professeur de philosophie dans le cadre de l’enseignement d’exploration MPS et de l’AP en classe de seconde a pu être organisée.

    Objectifs poursuivis

    • Favoriser l’adaptation et l’épanouissement de chaque élève autour des nouveaux dispositifs mis en place au lycée (accompagnement personnalisé et enseignements d’explorations).
    • Instaurer des passerelles entre les disciplines en plaçant les élèves dans une démarche d’investigation.
    • Stimuler la réflexion, inciter à l'analyse et contribuer à la formation du jugement par la pratique du raisonnement scientifique et de la réflexion philosophique.
    • Familiariser les lycéens avec la pratique de la philosophie.
    •  Elargir les horizons des élèves en favorisant le partenariat avec les enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur.
    • S’approprier divers modes de communication (article de revue scientifique et /ou bande dessinée).

    Modalité de mise en œuvre

    • Séances de MPS (1,5h) hebdomadaires.
    • Une heure hebdomadaire inscrite dans l’emploi du temps des deux professeurs de l’équipe, correspondant à une heure « atelier scientifique » dans le temps scolaire des élèves, se déroulant au lycée ou dans des laboratoires extérieurs au lycée.
    •  0,5 h d’accompagnement personnalisé
    • 3h confiées au professeur de philosophie
    • Groupes de 18 élèves maximum

    Description

       L’enseignement s’organise autour de recherches documentaires et de l’utilisation de données expérimentales, d’activités expérimentales parfois encadrées par des intervenants extérieurs, de visites de laboratoires, de la participation à des conférences et à des ateliers de création de BD

    Doc 1 :Ronde des activités scientifiques menées au cours du projet « C’est pas compliqué : les nanos ! »

     Chaque sujet est abordé du point de vue du physicien et du biologiste. Les enseignements d'exploration sont souvent réalisés en co-animation par les professeurs de physique et de SVT.

      Certaines problématiques touchant au débat de société nous ont amenés à proposer une réflexion menée conjointement par le professeur de philosophie et les professeurs de sciences.

     

            Trois heures ont été assurées par le professeur de philosophie. Lors de ces interventions, il a posé les premiers éléments d'une culture philosophique et a envisagé quelques uns des penseurs des sciences (Platon et le mythe de Prométhée, Galilée : « la nature est écrite en langage mathématique »,  Descartes «se rendre comme maîtres et possesseurs de la nature…», Pascal et les deux infinis, Heidegger et la pensée calculante…)

    Il  s’est  attaché à faire découvrir le mode de questionnement philosophique et a abordé quelques   notions permettant d'appréhender différemment et de façon complémentaire les thèmes et les connaissances envisagés. Par exemple, l'éthique et ce qui se joue avec les biotechnologies,  la question des limites entre santé et amélioration des performances de l'être humain et la notion de « principe de précaution » issue du concept de « responsabilité élargie » (Hans Jonas).

     

    Productions :

      Outre le fait que ces activités ont donné lieu à la rédaction de différents articles regroupés dans la revue  scientifique du lycée Val De Durance (Doc  2), les lycéens se sont emparés du débat éthique et philosophique.

      Dans l’émission radiophonique,  « C’est pas compliqué : les nanos », diffusée sur Stud.fm 97.7, la radio locale pertuisienne, deux "animateurs"  chargés de défendre les deux points de vue les plus opposés ont  lancé le débat au niveau local (Doc 3).

    Un sondage, « Pour ou contre les Nanos », accessible sur le site du lycée a été proposé à la population pertuisienne (Doc  3).

    Dans le cadre du projet « Nanos en bulles » conçu par la cellule de culture scientifique de l’université d’Aix- Marseille, les lycéens,  accompagnés par des chercheurs du CINaM et des auteurs BD du collectif Zarmatelier, ont réalisé des planches de bandes dessinées sur la thématique (Doc 4).