Connectez-vous

Accueil

EC 19

Publié le May 13, 2014

Écrire à l'auteur

Le  Tuesday, May 13, 2014

EC 19

Sujet métropole bis 2013

  • Épreuve composée

     

     

    Première partie : Mobilisation des connaissances (6 points)

     

    1)      Présentez le lien entre productivité globale des facteurs et progrès technique. (3 points)

     2)      Distinguez la mobilité observée de la fluidité sociale. (3 points)

     

     

    Deuxième partie : Étude d’un document (4 points)

     

    Question : Vous présenterez le document puis vous analyserez l’évolution de l’emploi non qualifié en France entre 1984 et 2004.

     

    Évolution de l’emploi non qualifié en France : 1984-2004 (Indice base 100 en 1984)

     

     ec p2

     

    Source : Enquête emploi, INSEE, in « La dévalorisation des services relationnels dans les pratiques et les conventions dominantes », L’Homme et la société, n°163-164, 2007.

     

    Troisième partie : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

     

    À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les inégalités peuvent avoir un caractère cumulatif.

     

    DOCUMENT 1

     

    Part, dans les revenus salariaux nets, du dernier décile(1) et du dernier centile(2), en France (en %)

     

     ec p3 1

     

    Source : Conseil d’Analyse Économique, « Le partage des fruits de la croissance en France », CETTE G., DELPLA J. et SYLVAIN A., 2009.

     

    Note de lecture : en 2005, les 10% des salariés ayant les revenus salariaux nets les plus élevés perçoivent environ 28% des revenus salariaux nets totaux.

     

    (1) Dernier décile : le dernier décile correspond aux 10% des salariés qui perçoivent les revenus salariaux nets les plus élevés.
    (2) Dernier centile : le dernier centile correspond au 1% des salariés qui perçoivent les revenus salariaux nets les plus élevés.

     

     

    DOCUMENT 2

     

    Taux de chômage selon le diplôme et le temps écoulé depuis la sortie de la formation initiale (en %)

     

     ec p3 2

     

    Champ : Population des ménages de France métropolitaine, actifs sortis de formation initiale. Les personnes n’ayant pas suivi d’études initiales ne sont pas prises en compte.

     

    Source : Document d’études, n° 162, DARES, juillet 2011.

     

    (1) Certificat d’études primaires.
    (2) Certificat d’aptitude professionnelle.
    (3) Brevet d’études professionnelles.

     

    DOCUMENT 3

     

    Ainsi, les inégalités face à la santé sont, plus ou moins directement, déterminées par d’autres inégalités : les conditions dans lesquelles les individus travaillent [...] constituent ainsi l’une des causes principales des inégalités de santé. Mais les différences de modes de vie ou les inégalités d’accès aux soins n’en jouent pas moins leur rôle. À l’inverse, les inégalités face au logement induisent ou influent sur d’autres types d’inégalités pour, bien souvent, les aggraver, qu’il s’agisse de la réussite scolaire des enfants, variable selon qu’ils disposent ou non d’une chambre individuelle par exemple, des possibilités d’accéder à certains services, inégalement répartis sur le territoire, ou des risques pour la santé des individus. [...]

    Si les inégalités de position au sein des rapports de production(1) figurent le plus souvent

    en « position de facteur déterminant de premier rang »(2), celles-ci semblent tenir avant tout aux inégalités de patrimoine et aux inégalités face à l’école, deux types majeurs d’inégalités qui pourraient ainsi jouer un rôle décisif dans la reproduction des inégalités dans leur ensemble. Mais cette configuration détermine aussi « l’accumulation des handicaps d’un côté et des privilèges de l’autre »(3) [...]. Les catégories du salariat d’exécution apparaissent très largement défavorisées au regard de critères tels que le

    taux d’emploi stable, les divers types de revenus, le patrimoine, le logement ou encore la réussite scolaire des enfants. [...]

    Malgré l’augmentation de la mobilité sociale [...] le rendement social des études [...] continue de dépendre largement de l’origine sociale des individus, soit que les enfants issus de milieux sociaux favorisés réussissent mieux dans leurs études, soit qu’ils sont en mesure de tirer un meilleur parti du diplôme qu’ils détiennent et, généralement, pour ces deux raisons réunies.

     

    Source : Note de lecture de « BIHR A. et PFEFFERKORN R. (2008), Le système des inégalités », Formation Emploi, n° 104, ECKERT H., octobre-décembre 2008.

     

    (1) Position au sein des rapports de production : statut (indépendant ou salarié) et position hiérarchique occupée dans le cas des salariés.
    (2) BIHR A. et PFEFFERKORN R., Le système des inégalités.
    (3) BIHR A. et PFEFFERKORN R., Le système des inégalités.