Connectez-vous

Accueil

E-sidoc

Publié le 23 mai 2014 Modifié le : 18 mars 2017

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 23 mai 2014

Répertoire des principales insertions dans un portail documentaire comme E-sidoc : exemples et modes d'emploi

Florence Marcadent. Collège Fraissinet à Marseille. Portail documentaire, ressources numériques, widget.

  • Un nuage de mots-clés

     

    A l’ère du partage des contenus, une manière de compléter et d’enrichir le portail E-sidoc - ainsi que tout support de publication mettant à disposition un éditeur de code source html (tel que blog ou site) - est d’y intégrer différents éléments en ligne créés par soi ou par d’autres personnes (à condition de respecter les droits d’auteur). On peut insérer dans le corps d’une rubrique, d’un article ou d’une actualité, des images réalisées par soi ou non, associées ou non à un lien hypertexte, ainsi que des widgets renvoyant vers des contenus en ligne tels que :          

    • un agenda,
    • un formulaire (questionnaire, proposition d’achat…),
    • un document PDF, une carte mentale, un tableau, un diaporama, un prezi, une vidéo, etc.,
    • le module réalisé par Denis Weiss sur la classification Dewey,
    • le module « Pour citer correctement ses sources » réalisé par Claire Cassaigne,
    • une animation mettant en valeur des ressources ou des images,
    • un outil de curation tel qu’un tableau pinterest, un scoop.it, un pearltrees, etc.

     

    Ces widgets, sortes de fenêtres ouvertes sur des éléments se trouvant ailleurs sur le net, permettent un accès direct aux contenus. Autrement dit, via ces widgets, toutes les modifications apportées à ces éléments par leurs auteurs sont immédiatement visibles dans le portail et l’on peut agir directement sur les contenus depuis le portail (sans toutefois pouvoir les modifier).

     

    Nous proposons en document joint un répertoire des principales insertions réalisables dans un portail documentaire comme E-sidoc, espérant donner ainsi des idées aux collègues et leur faciliter la tâche. Ce répertoire comprend, pour ceux qui souhaiteraient approfondir, des liens vers un certain nombre d'articles ou de tutoriels déjà publiés sur ce sujet.

     

    → Voir le répertoire (mise à jour : mars 2017)

     

    Quelques principes qu'il est bon de garder à l'esprit...

     

    Copier-coller du code html

    Toutes ces insertions se font par simple copier-coller du code html : il ne s’agit pas de créer soi-même du code. On récupère ce code sur la page où se trouve le contenu grâce à la fonction Partager ou Share, puis on le colle dans l’éditeur du code source dans E-sidoc.

     

    Les contenus doivent être disponibles en ligne

    On ne peut insérer dans le portail E-sidoc que des éléments déjà mis en ligne. Par conséquent, lorsque le document se trouve stocké localement, il faut d’abord l’envoyer sur un site hébergeur (d’images, de documents textuels, de diaporamas, etc.) puis ensuite l’insérer dans le portail à partir des codes de partage proposés sur le site hébergeur.

     

    Les contenus doivent se trouver dans l’espace public

    On peut utiliser les documents rendus publics par leurs auteurs. Les outils de curation sont eux, par définition, publics et partageables (nous n’évoquerons pas ici la question du droit relatif aux contenus transmis via ces outils de curation).

    Lorsqu’il s’agit de documents à soi hébergés sur le net, ces documents peuvent, selon les conditions d’utilisation du site, rester privés tout en étant quand même publiables à l’aide de codes de partage proposés sur le site hébergeur.

     

    Le droit d’auteur n’est pas négociable 

    Un document disponible dans l’espace public reste soumis au droit d’auteur. Dans le cas d’images ou de documents trouvés sur internet et qui ne sont pas placés sous licence Créative Commons, il faut obtenir l’autorisation de l’auteur ou, dans le cas des produits commerciaux, du propriétaire.

    Les outils de curation, quant à eux, permettent de simplement signaler des contenus, on peut donc estimer qu’ils ne les réemploient pas directement. Cependant, il peut être utile de demander l’autorisation au curateur ou de simplement le lui signaler.

    Dans tous les cas, n’oublions pas de citer l’auteur du contenu réemployé - document, module, image, outil de curation, peu importe - car il s’agit bien non seulement d’être en règle avec la loi, mais aussi de reconnaître et d’honorer le travail des autres.

     

    Merci à Evelyne Montel-Roux pour les codes html des tableaux et sa sitographie.

     

    Ce répertoire vient compléter l’article paru en avril 2014 sur le site E-profsdocs : Le portail E-sidoc, un équilibre entre exigences professionnelles et pratiques numériques des usagers.