Vous êtes ici  :   Accueil > Aléas et enjeux

Aléas et enjeux

Publié le 20 oct. 2014 Modifié le : 23 janv. 2016

Écrire à l'auteur

Le  lundi 20 octobre 2014

ALEAS ET ENJEUX

Définitions, acteurs, risques, bons reflexes,...

  • risques majeurs

    1 - Le risque majeur

      

      C'est un accident grave qui peut être d'origine naturelle (feux de forêt, tempête, inondation, mouvement de terrain, séisme, avalanches, volcan) ou technologique (industriel, transports de matières dangereuses, barrages, nucléaire). Il se caractérise par de nombreuses victimes, des dégâts importants , des impacts néfastes sur notre environnement et dont les effets prévisibles dépassent les capacités de réaction des instances directement concernées.

    On dira qu'il s'agit d'un risque majeur lorsque il y a confrontation d'un ALÉA ( Phénomène naturel ou technologique et d'intensité donnée : crue, affaissement de terrain, explosion dans une usine, ....) et d'un ENJEU ( Personnes, biens, activités, moyens, patrimoine, etc... susceptibles d'être affectés par un phénomène naturel ou technologique et de subir des préjudices ou des dommages)

     

     

     

    ALEA   ENJEU   RISQUE MAJEUR
    alea01 +  enjeux01 =  enjeux01

     

     

     

     

     

     

     

    Ici l'aléa est un surplomb rocheux susceptible de s'effondrer sur l'enjeu humain (les habitants du village)

     

    Deux critères caractérisent un risque majeur : une faible probabilité et une énorme gravité.

     

    La courbe de FARMER ci-dessous illustre bien le propos. En effet si vous considérez le risque inondation.

     


     


     

     

     

     

     

     

     

    farmer02

     

     

    ZONE 1 : Probabilité forte et gravité faible (au quotidien les berges du cours d'eau sont dans le lit mineur, aucune menace des populations).

     

     ZONE 2 : Probabilité moyenne et gravité moyenne (lors d'une crue moyenne les berges du cours d'eau sont inondées, aucune menace des populations ).

     

     ZONE 3 : Probabilité faible et gravité très importante (le cours d'eau a dépassé sa cote d'alerte, les habitations sont menacées, les véhicules sont emportés), c'est la zone du risque majeur.

     


     

     

     


     

     

    2 - L'information préventive  

     

     

    L'information des citoyens sur les risques naturels et technologiques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent est un droit inscrit dans le code de l’environnement aux articles

     L 125-2, L 125-5 et L 563-3 et R 125-9 à R 125-27. 

     

     

    flechehLe Préfet élabore et met à disposition de la population le Dossier Départemental des Risques Majeurs (D.D.R.M.). Ce document de sensibilisation regroupe par commune les risques naturels et technologiques du département, les consignes à appliquer en cas d'accident et la cartographie du risque à l'échelle du département. Ces dossiers sont consultables en préfecture ou en mairie.

      

    Nous vous proposons :

      

    Le DDRM des Alpes de Haute Provence (04) , disponible sur le site de la  Préfecture des Alpes de Haute Provence

      

    Le DDRM des Bouches du Rhône (13) , disponible sur le site de la Préfecture des Bouches du Rhône

      

    Le DDRM du Vaucluse (84), disponible sur le site de la Préfecture du Vaucluse

     

    Le D.D.R.M. des Hautes Alpes est disponible sur le site Internet de la Préfecture des Hautes Alpes(05). 

     

     

    afficherique01 

     

     

     

    flechehLe Maire établit le Document d'Information Communal des Risques Majeurs (D.I.C.R.I.M.). Ce documentlorsqu'il est réalisé est distribué à la population de la commune.

      

    A titre d'exemple vous pouvez consulter

      

    DICRIM de la Ville d'Aix en Provence 

       

    DICRIM de la Ville de Marseille 

       

    des extraits du DICRIM de la ville de Pertuis  

    et de la ville d'Apt

      

    L ’article 13 de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et le décret n° 2005-1156 du 13 septembre 2005 ont rendu le Plan Communal de Sauvegarde obligatoire dans les communes dotées d'un PPRN (plans de prévention des risques naturels) approuvé ou comprises dans le champ d'application d'un PPI (Plan Particulier d'Intervention).

     

     

    3 - Les accidents majeurs dans l'académie 

     

     

    flechehLes risques naturels : vous pouvez consulter un historique des accidents majeurs naturels (source D.D.R.M. des 4 départements) en cliquant dans la colonne RISQUES et consulter les consignes par risque en cliquant dans la colonne Fiches Bons réflexes.

     

    feux01

    RISQUES 

     

    Alpes de Haute Provence

    Hautes Alpes

    Bouches du Rhône

    Vaucluse

     

    Fiches Bons réflexes  

    Avalanche

    ball012

    ball012

    ball01

    ball01

    Feux de forêt

    ball012
    ball012
    ball012
    ball012

    Inondation

    ball012
    ball012
    ball012
    ball012

    Mouvement de terrain

    ball012
    ball012
    ball012
    ball012

    Sismique

    ball012
    ball012
    ball012
    ball012

      

    PPR : Plan de Prévention des Risques, le plan de prévention des risques naturels est un document réalisé par l'État qui réglemente l'utilisation des sols en fonction des risques naturels auxquels ils sont soumis. Cette réglementation va de l'interdiction de construire à la possibilité de construire sous certaines conditions.

     

    Pour plus d'informations sur les risque naturels et industriels et cartographie voir sites DREAL PACA 

      

     

    flechehLes risques technologiques : vous pouvez consulter un historique des accidents majeurs technologiques (source D.D.R.M. des 4 départements) en cliquant dans la colonne RISQUES et consulter les consignes par risque en cliquant dans la colonne Fiches Bons réflexes.

      

    risqtechno01

    RISQUES 

     

    Alpes de Haute Provence

    Hautes Alpes

    Bouches du Rhône

    Vaucluse

     

    Fiches Bons réflexes  

    Industriel*

    ball012

    ball01 

     ball012  ball012
    Nucléaire

    ball012

    ball01 

     ball012 ball012 
    Rupture de barrage
    ball012
     ball012  ball012  ball012
    Transport de Matières Dangereuses (TMD)
    ball012
     ball012  ball012  ball012

      

      

     

     

    * Pour plus d'informations sur le risque industriel : POI, PPI, SEVESO... et cartographie voir sites CYPRES  , DREAL PACA 

     

    POI : Plan d'Opération Interne, élaboré par chaque exploitant il est destiné à maîtriser les accidents circonscrits à chaque site industriel en organisant les secours en interne. Il n'y a pas atteinte aux populations environnantes.

     

    PPI : Plan Particulier d'Intervention, élaboré par le Préfet, il est destiné à faire face à un risque majeur industriel et à garantir la sécurité des populations riveraines. Il est déclenché par le Préfet en cas d'accident dépassant les limites du site industriel.

     

    SEVESO : Directive européenne sur les installations industrielles classées. Ces installations sont réglementées, l'exploitant doit élaborer une étude de dangers, présenter en détails les activités, les risques, afin de réduire le nombre d'accidents et limiter leurs conséquences.

     

    Si l'accident se produit ?

      

    Dans le cas d'un risque industriel, de Transport de Matières Dangereuses ou de risque nucléaire, L'ALERTE serait donnée par la Sirène Nationale d'Alerte (pour l'écouter un numéro vert 0 800 42 73 66) ou directement par les autorités en l'absence de signal sonore ( pompiers, forces de police, mairie,...).

     

    Le signal national d’alerte et le signal national de fin d’alerte Arrêté du 23 mars 2007 Art. 1er.

     

    Le signal national d’alerte peut être émis par les sirènes électromécaniques, les sirènes du
    type électronique ou par tout autre dispositif d’alerte. Les caractéristiques techniques de ces sirènes figurent à l’annexe 1 du présent arrêté.
    Ce signal consiste en trois cycles successifs d’une durée de 1 minute et 41 secondes chacune et séparés par un intervalle de 5 secondes, d’un son modulé en amplitude ou en fréquence :

     

    sna01 

     

     

     

     

      

    A L'AUDITION DE CE SIGNAL METTEZ VOUS A L'ABRI DANS UN BÂTIMENT ET ÉCOUTEZ LA RADIO ( France Inter G.O. 1852m OU 162kHz OU RADIO LOCALE AGRÉÉE PAR LES PRÉFECTURES)

      

    La fin de l'alerte est annoncée par un signal continu, non modulé de 30 secondes

     

     

      

    Dans le cas d'un risque rupture de barrage vous serez alerté par un signal spécial du type "cornes de brune", il est intermittent. D'une durée de 2 minutes , il se compose de signaux sonores de 2 secondes, séparés par des intervalles de 3 secondes.

      

    A SON AUDITION : GAGNEZ LES HAUTEURS

    La fin de l'alerte est annoncée par un signal continu, non modulé de 30 secondes

     

    Dans d'autres cas vous pouvez être témoin (inondation, séisme, feux de forêts, tempête,...).En effet les catastrophes naturelles surviennent généralement sans qu'un signal d'alerte soit donné. Il est donc indispensable de bien connaît, avant l'accident les consignes de sécurité.

    Dans tous les cas et en l'absence de signal sonore les autorités vous préviendront d'un danger imminent, vous devez alors appliquer les consignes nationales (Les bons réflexes en cas d'accident majeur).

     

    4- Votre commune face au risque majeur

       

     

    Si votre commune ne possède pas encore de DICRIM ou PCS , vous pouvez consulter, sur le site Internet du Ministère de l'Écologie  rubrique les risques dans votre commune.

     

     

    dcs01 

     

      

    5 - Organisation des secours

      

     

    La protection est la mise en place des mesures de sauvegarde de la population une fois la catastrophe survenue. Il s'agit alors de combattre le sinistre avec le maximum d'efficacité, en assurant la cohérence stratégique des décisions qui sont prises aussi bien pour la protection de la population que pour la résorption du risque et de la préparation de l'après crise.

    Comment s'organisent les secours ?

    Quelles sont les autorités responsables ?

      

    D'une manière générale, le Maire est responsable de la mise en oeuvre sur le territoire de sa commune de l'ensemble des mesures relatives "au bon ordre, à la sûreté et à la sécurité publique" (art. L.2212.2 et suivants du code général des collectivités territoriales).

    Le Préfet intervient :

    • pour se substituer à un maire défaillant dans l'exercice de ses pouvoirs de police,

     

    • lorsque le problème concerne plusieurs communes du département,

     

    • pour la mise en oeuvre de polices spéciales, en liaison avec l'émergence de risques nouveaux, en particulier technologiques,

     

    • dès que la nature ou l'importance du sinistre le justifie et chaque fois que le plan O.R.SE.C :

    Organisation de la Réponse de SEcurité Civile), et les modalités de mise en oeuvre des différents services et organismes susceptibles d'être appelés à lutter contre un sinistre, une catastrophe, un cataclysme, affectant l'intégralité ou une partie du département.

     

    Le Plan ORSEC inclut désormais les PPI, PSS et le Plan Rouge

    Le "Plan Rouge" départemental (établi en 1996) qui à pour but d'organiser les premiers secours à apporter aux personnes en cas d'événements naturels, technologiques ou sociaux entraînant de nombreuses victimes.

     

    Les "PPI" (plans particuliers d'intervention) établis pour chaque site industriel.

     

    Les PSS "Plans de Secours Spécialisés" établis pour faire face aux risques spécifiques des départements :

    • inondation
    •  secours en montagne,
    • spéléo secours,
    • SATER secours aéroterrestres,
    • l'hébergement,
    • la perturbation du réseau d'eau potable,
    • le réseau d'alimentation en énergie électrique ELECTROSECOURS,
    • le transport de matières dangereuses TMD,
    • transport de matières radioactives,
    • neige,
    • glissement de terrain,
    • barrages,
    • incendies etc...

     

    Ces plans peuvent être consultés à la Préfecture Cabinet Service Interministériel de Défense et de Protection Civile .

     

    * Sources :Dossiers Départementaux des Risques Majeurs des Départements (04 ; 05 ; 13 ;84)

     

      
      
    Les numéros d'urgence   
     

       

     

    secours03 

     

    Les numéros d'urgence

    SAMU : 15

    Pompiers : 18 ou le numéro des secours locaux de votre commune

    Gendarmerie ou Police : 17

    Urgences Européennes (SDIS) : 112

    Mairie à compléter ..............