Le coin du bidouilleur

Publié le 14 oct. 1998 Modifié le : 22 août 2011

Écrire à l'auteur

Le  mercredi 14 octobre 1998

Nouvelle technique de maquettisme en géologie

Nouvelle technique de maquettisme en géologie

  • PRESENTATION

    L’option "sciences expérimentales" de Première S exige, dans son esprit, que les élèves soient actifs. Cela devient une gageure lorsqu’on aborde le thème de la géologie. Cette discipline est abstraite car elle exige des représentations dans l’espace complexes. Dans ces conditions, la réalisation de maquettes peut permettre de rendre les observations géologiques plus concrètes.

    Voici une technique de maquettisme qui présente les avantages suivants :
    - elle est rapide.
    - elle est précise.
    - elle permet à plusieurs élèves de travailler en même temps.
    - elle est légère.

    TECHNIQUE

    1- travail préalable (à faire réaliser par les agents du laboratoire)

    * on colle le plan minier ou la carte en courbes de niveau sur du contre-plaqué 5 mm * à l’aide d’une perceuse, on perce à l’emplacement des points cotés ou le long des courbes de niveaux, des trous dont le diamètre correspond à celui de baguettes rondes de 1 m, vendues dans les magasins de bricolage. Le diamètre de 3 mm est le plus confortable.

    2- mise en place des "plots"

    * ce travail préalable une fois exécuté, les élèves sont invités à couper (avec un "cutter") des morceaux de baguettes dont la longueur correspond à la dénivelée par rapport à une altitude de référence. * ces morceaux de baguettes sont ensuite mis en place dans les trous (aucun collage n’est nécessaire). Pour faciliter le repérage et notamment le tracé des galeries, il peut être utile de colorer la section supérieure de ces morceaux.

    3- introduction d’une mousse expansive

    La plaque de contre-plaqué est placée dans un carton correspondant à sa dimension et de la mousse de polyuréthanne (qui a des vertus expansives) y est introduite, en petites quantités, à 2 ou 3 reprises (attendre son expansion avant d’en introduire une nouvelle quantité). Cette mousse finit par recouvrir l’ensemble des baguettes. Ce travail doit être fait par un agent de laboratoire.

    4- ajustage et finitions par les élèves

    * après séchage, il ne reste plus qu’à ajuster au "cutter" le niveau de la mousse au sommet des baguettes. * la surface ainsi dégagée est ensuite recouverte de papier blanc collé avec de la colle à papier peint. On peut alors y dessiner les structures de surface ou le tracé des galeries.

    schéma illustrant cette technique.

    GIF - 20,5 ko
    maq-geol

    auteur : Raymond LESTOURNELLE, lycée d’altitude, 05100 BRIANCON Pour tous renseignements : e-mail : raysugar@alpes-net.fr