Rallye final

Publié le Oct 3, 2011 Modifié le : Jan 31, 2015

Écrire à l'auteur

Le  Monday, October 3, 2011

Les conférences

Ralye final & conférence

  •  
    2015
    Conférence de Monsieur Vincent Borrelli ...
     
    2014
    "Mathématiques et modélisation au service de la société au travers de quelques exemples"
    avec Maryse Mus, Isabelle Ramière, Gilles Avakian, ingénieurs-chercheurs au CEA Cadarache et Zoé Hance, Mathilde Mus, Grégory Depaere, lycéens à l’École Internationale de Manosque.
     
    2013
    Conférence de Monsieur Ahmed Djebbar
    "Les mathématiques arabes au service des arts et de la culture"
     
    Partant des recherches réalisées ces dernières décennies sur l'histoire des activités scientifiques arabes entre le VIIIe et le XVe siècle, la conférence se propose de présenter les éléments essentiels concernant la circulation, autour de la Méditerranée, d'une partie importante des savoirs et des savoir-faire mathématiques, hérités des civilisations antérieures au VIIIe siècle ou produits dans les foyers scientifiques de l'empire musulman. Nous donnerons également un aperçu sur les contacts et les échanges qui ont accompagné cette circulation, à différents moments et plus particulièrement à partir du XIIe siècle, faisant des activités mathématiques une des plus belles opportunités du dialogue interculturel entre les rives de la Méditerranée.
     
    Ahmed Djebbar est mathématicien et chercheur en histoire des sciences au sein du laboratoire Paul Painlevé (CNRS), il est spécialisé dans les mathématiques de l’Occident musulman (Espagne musulmane et Maghreb). Il est également professeur d'histoire des mathématiques à l'université des sciences et technologies de Lille.
     
    2012
    Conférence de Monsieur Francis LORET sur le thème :

    « Les mathématiques permettent-elles de comprendre l'infini ?»

    Au XVIIe siècle, Blaise Pascal décrivait ainsi l'étrange position de l'homme dans l'univers : par
    l'espace, l'univers engloutit l'homme comme un point ; Mais par la pensée, l'homme est capable d'engloutir l'univers dans son esprit.

    Depuis la nuit des temps, l'Homme rêve de comprendre par la pensée l'infiniment grand et l'infiniment petit. Astronomes, physiciens, mais aussi poètes, peintres et musiciens se sont interrogés.Que
    peuvent apporter les mathématiques sur le sujet ?

     
    2011
    Conférence de Monsieur Dominique Barbolosi :
     
    "Sur la puissance descriptive et prédictive des mathématiques dans les sciences de la nature"
     
    Professeur à l’ Université Paul Cézanne, Membre de l’UMR, MD3, Faculté de Médecine-Pharmacie de Marseille . Ses activités de recherche sont centrées sur les modélisations mathématiques décrivant les mécanismes du cancer et l’action des chimiothérapies afin de déterminer des protocoles d’administration d’efficacité optimale tout en contrôlant leur toxicité. Il est aussi à l’initiative de stages « Hippocampe », au cours desquels les élèves sont initiés à la modélisation mathématique. Dans cet exposé nous parlerons du rôle privilégié que jouent les mathématiques dans les sciences de la nature en tant qu’outil de description et prédiction. Le propos sera illustré par divers exemples , certains historiques dans le domaine de la physique et d’autres plus d’actualité dans le domaine des sciences de la santé.
     
    2010
    Conférence de M. LORET :
     
     
    "L’histoire extraordinaire du dernier Théorème de Fermat"

    Pierre de Fermat, l’un des plus grands mathématiciens français du XVIIe siècle, s’était contenté de porter dans la marge de son cahier de travail  :

    " xn + y n = z n n’a pas de solution entière si n > 2. J’ai trouvé une preuve merveilleuse de ce que j’avance, mais la place me manque ici pour la développer. "

    Ce théorème allait devenir, pour les trois cent cinquante années à venir, le Graal du monde mathématique. Les esprits, parmi les plus puissants de tous les siècles et de toutes les nations tentèrent de venir à bout de cette équation : Leonhard Euler, génie du XVIIIe, devra admettre sa défaite ; Sophie Germain, au XIXe, prendra l’identité d’un homme pour se lancer dans des études jusque-là interdites aux femmes ; Evariste Galois, la veille de sa mort, jettera sur quelques feuilles une théorie qui allait révolutionner la science et la recherche de ce problème : le Japonais Yutaka Taniyama se suicidera par dépit alors que Paul Wolfskehl trouvera dans cette énigme une raison de vivre. Au XXe siècle, dans les années 60, un petit garçon découvre le problème dans un livre alors qu’il passe un moment à la bibliothèque. Fasciné, il décide d’y consacrer sa vie. Et en 1993, devenu professeur à Princeton, il put enfin faire tomber, après sept années de recherche solitaire et quelques mois de doute, ce fantastique problème devant la communauté scientifique émerveillée. Cet exposé est le récit de cette quête, qui met en avant la collaboration, à travers l’histoire des mathématiques, des intelligences les plus brillantes et la fantastique détermination d’un homme.

     

    2008

    Conférence de M. Ahmed Djebbar

    Professeur Emerite à l' Université des Sciences et des Technologies de Lille

    "Du calcul à l'algèbre : l'aventure des mathématiques arabes (IX e - XV e s.)"

    Dans la première partie de la conférence on montrera comment les mathématiciens des pays d'Islam calculaient avant de connaître les chiffres indiens puis après les avoir adoptés. Dans une seconde partie on donnera quelques exemples de problèmes que se sont posés ces mathématiciens et comment ils les ont résolus. Dans une dernière partie, on racontera la naissance et les premiers développements de l'algèbre comme nouvel instrument de résolution des problèmes.

     

    2007

    Conférence de Vincent BORRELLI, Maître de conférence à l'Université Claude Bernard Lyon1, sur le thème :

    "La pierre de Mazurkiewicz".

    Résumé : La pierre de Mazurkiewicz, un fabuleux diamant à la Tate Gallery à Londres, vient d'être dérobé au nez et à la barbe du service de sécurité. Devant le désarroi de la police, nous menerons l'enquête avec pour seules armes les mathématiques et la logique.