Vous êtes ici  :   Accueil > POUR SE FORMER > Aide aux logiciels

Aide aux logiciels

Publié le Apr 1, 2015 Modifié le : Jun 12, 2015

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, April 1, 2015

Analyse de LeucoWar : jeu sérieux sur la réponse immunitaire

Analyse de LeucoWar : jeu sérieux sur la réponse immunitaire

  • LeucoWar : jeu sérieux sur la réponse immunitaire

    1) Nom du logiciel : LeucoWar : jeu sérieux sur la réponse immunitaire     

     

    2) gratuit

     

    3) Disponible sur : http://philippe.cosentino.free.fr/productions/

     

    4) Temps de jeu : environ 10 mn par partie.

     

    5) Intérêt du logiciel : L’élève est un nanomédecin c’est à dire un nanorobot assez petit pour entrer dans un corps humain et le soigner en éliminant directement tous les microbes ou virus.

    Pour :

    - Les différentes cellules mises en jeu sont présentes et on voit le déroulement de la réponse immunitaire innée et acquise au cours du temps.

    - C’est un moyen de révision ludique des étapes de la réaction innée suite à une infection bactérienne tissulaire jusqu’à l’intervention des plasmocytes sécréteurs d’anticorps.

    - Les élèves sont surpris que l’enseignant leur propose de jouer mais entrent et facilement dans le jeu et n’hésitent pas à rejouer pour améliorer leur score abordant ainsi progressivement de nouvelles notions.

     

    A préciser par l'enseignant avant utilisation :

    - On peut afficher à nouveau les dernières instructions en cliquant sur la barre d'objectif en haut à gauche en cours de partie (cette possibilité est signalée au 2ème écran de consignes, il faut y être attentif).

    - Le gonflement du vaisseau sanguin n’est pas flagrant excepté lorsque le mastocyte est près du vaisseau.

    - Les plasmocytes ne circulent jamais dans le sang sauf dans le cas de lymphomes à plasmocytes (ils circulent dans les vaisseaux lymphatiques au niveau desquels ils diffusent leurs AC). Néanmoins il est indiqué dans l'écran de consignes concernant les plasmocytes : "NB : dans la réalité les plasmocytes circulent dans la lymphe et non dans le sang. Les vaisseaux lymphatiques n'ont pas été représentés ici afin de ne pas surcharger l'interface."

    - Les AC libérés par plasmocytes diffusent mais on ne voit pas distinctement ce qu’ils font ni leur spécificité. En fait, les bactéries touchées par les anticorps sont couvertes d'une trop fine couche bleue presque invisible (ou verte à la fin pour les anticorps anti-tréponèmes).

    Leur mobilité est considérablement réduite dans le jeu, et leur probabilité de se diviser diminuée. De plus, il existe une probabilité pour qu'elles meurent mais pris par le jeu on ne s’en rend pas vraiment compte.

    La spécificité peut se voir quand on essaie de neutraliser les tréponèmes avec les premiers plasmocytes libérant des anticorps bleus qui sont sans effet sur les tréponèmes.

    Les anticorps verts anti-tréponèmes arrivent trop tardivement et en trop petite quantité pour être exploitable avec les élèves.

    - L’usage des antibiotiques est mal identifié (auréole jaune diffuse) et on ne voit pas vraiment le résultat. En fait, on peut signaler aux élèves qu’au fur et à mesure que l'antibiotique diffuse, une bonne proportion des bactéries sont tuées.

    - Après l’usage de l’antibiotique (unique malheureusement) on attend vainement des instructions. On est tenté alors de cliquer sur les diverses cellules présentes au hasard et cela se traduit par un arrêt du jeu symbole d’échec.

    En fait il faut rappeler que l'objectif est en permanence écrit en cliquant sur la barre "objectif".

    - L’infection reste localisée au site de pénétration.

    - C’est un peu lent …

     

    6) Place dans la progression 

    Thème 3 - Corps humain et santé

    Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

    Thème 3-A-1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

    Thème 3-A-2 L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée

    C.GUILIANELLI et S. RACCAGLIA