Connectez-vous

Accueil

racine

Publié le 02.05.2015

Écrire à l'auteur

Le  Samstag, 2. Mai 2015

Enoncé Ec10 (com. inter, demande)

L. Auffant, mai 2015

  • Épreuve composée

     

    Cette épreuve comprend trois parties.

     

    1.       Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre de l’enseignement obligatoire.

     

    2.       Pour la partie 2 (Étude d’un document), il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement l’information.

     

    3.       Pour la partie 3 (Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet :

    -         ­en développant un raisonnement ;

    -         ­en exploitant les documents du dossier ;

    -         ­en faisant appel à ses connaissances personnelles ;

    -         ­en composant une introduction, un développement, une conclusion.

     

    II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

     

     

    Première partie : Mobilisation des connaissances (6 points)

     

    1. Montrez à partir d’un exemple comment les inégalités économiques peuvent être à l’origine d’inégalités sociales. (3 points)
    2. Comment les services collectifs peuvent-ils contribuer à la justice sociale ? (3 points)

     

     

    Deuxième partie : Étude d’un document (4 points)

     

    Vous présenterez le document puis vous caractériserez les évolutions du commerce international qu'il met en évidence.

     

    DOCUMENT

     

    Caractéristiques du commerce international des pays de l'Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE).

     

     

    Pour l'année 2000 en milliards de dollars courants

    Variation
    en % 1985-2000*

    Variation moyenne annuelle en % 1985-2000*

    Part dans le commerce mondial en %

     

     

     

     

    1990

    1999

    Exportations

    Marchandises

    4 414

    232,3

    8,3

    74,1

    73,2

     

    Services

    1 143

    241,4

    8,5

    81,9

    79,4

    Importations

    Marchandises

    4 677

    241,2

    8,5

    75,9

    75,8

     

    Services

    1 084

    246,3

    8,6

    76,2

    74,8

     

    * Estimations OCDE.

     

    Source : OCDE-Eurostat, Statistiques de l'OCDE sur les échanges internationaux de services, 2001 ; FMI, Balance of Payments Statistics Yearbook, 2000.

     

     

     

    Troisième partie : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10points)

     

    Cette partie comporte trois documents.

     

    À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les variations de la demande globale sont un facteur important des fluctuations économiques.

     

     

    DOCUMENT 1

     

    Croissance économique et évolution de la demande globale en France (en %).

     

     

     tv pib-demande

    Source : OCDE, 2013.


     

     

    DOCUMENT 2

     

    Évolution des contributions à la croissance du PIB en volume en France (en points de pourcentage).

     

     

    Choc pétrolier

    Crise de 1993

    Crise de 2008

     

     

    1974

    1975

    1976

    1992

    1993

    1994

    2007

    2008

    2009

    2010

    2011

    2012

    Dépenses de consommation finale

    2,6

    2,0

    3,8

    1,3

    0,7

    0,9

    1,7

    0,4

    0,7

    1,4

    0,5

    0,2

    Formation brute de capital fixe

    0,7

    -1,4

    0,5

    -0,4

    -1,2

    0,3

    1,3

    0,1

    -2,3

    0,3

    0,6

    -0,2

    Solde extérieur des biens et services

    1,2

    1,2

    -1,7

    0,9

    0,8

    0,0

    -0,9

    -0,3

    -0,5

    0,0

    0,0

    1,0

    Variation de stocks

    0,3

    -3,0

    1,8

    -0,3

    -1,0

    1,0

    0,2

    -0,2

    -1,2

    0,1

    1,1

    -0,8

    Produit intérieur brut

    4,7

    -1,1

    4,4

    1,5

    -0,7

    2,2

    2,3

    -0,1

    -3,1

    1,7

    2,0

    0,0

     

    Source : INSEE, 2013.

     

    Note : l'addition des contributions peut différer du chiffre de la croissance en raison des arrondis.

     

     

     

    DOCUMENT 3

     

    L'impact sur l'activité a été particulièrement récessif et si tous les pays n'ont pas été touchés avec la même violence, les pays qui ont connu la plus faible croissance en 2012 sont également ceux où la restriction budgétaire a été la plus forte. [...]

    Au resserrement de la demande intérieure dans chaque pays, s'ajoute celui des partenaires voisins via le canal du commerce extérieur.

    Partout les demandes intérieures fléchissent sous le poids de l'ajustement. À l'exception de quelques pays (Allemagne, France...), la consommation des ménages et l'investissement des entreprises reculent avec le repli des revenus. Les taux d'épargne ont chuté pour se retrouver à des niveaux bas et peuvent de moins en moins jouer leur rôle d'amortisseur. Avec les moindres créations d'emplois, la hausse des taux de chômage s'est accélérée en fin d'année (sauf en Allemagne où le taux de chômage est resté stable car, comme en 2009, les entreprises ont davantage ajusté sur la durée du travail). La situation sociale est tendue. L'Espagne connaît 5 millions de chômeurs (soit 26 % de sa population active), dont 2 millions qui ne reçoivent plus aucune indemnisation. Cette situation de chômage élevé fait pression sur les salaires et entretient la baisse des revenus.

     

    Source : « Le commencement de la déflation, perspective 2013-2014 »,

    Analyse et prévisions, OFCE, mai 2013.