Webradios et WebTV

Publié le Aug 26, 2015

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, August 26, 2015

Une webradio au lycée Jean Lurçat à Martigues

Marie-Laure GRAND, Lycée Jean Lurçat à Martigues. EMI, webradio, origine et évolution, programmation

  • Logo de Radio Utopia au lycée Jean Lurçat

     

     

    Marie-Laure GRAND, Lycée Jean Lurçat à Martigues

     

     

    Origine

     

    Afin de faire pratiquer les médias aux élèves, j’ai décidé en 2010 de créer un club presse. Au début, le projet consistait en une rédaction d’articles en ligne sur le site du lycée. L’idée était de couvrir l’actualité de l’établissement. Ayant découvert dans les placards du CDI un ancien enregistreur K7, j’ai décidé de former mes élèves aux techniques de l’interview et à la prise de son…

    Cette webradio est donc née avec très peu de matériel (un walkman K7 !) et trois élèves. En cinq ans, le club est passé à une quinzaine d’élèves en moyenne, mais qui se renouvellent plus ou moins chaque année, et à l’installation d’un local radio dans les locaux du lycée.

     

     

    Les activités

     

    Au début, la création d’émissions était limitée à une émission par an, du fait de mon manque d’expérience et de l’absence de matériel. Nous avons donc commencé à emprunter du matériel à la médiathèque de Martigues afin de réaliser deux émissions lors du concert humanitaire (concerts organisés par deux collègues d’espagnol très dynamiques et impliquées dans la vie du lycée). Il a donc fallu s’équiper puis, plus tard, trouver un lieu, car installer et désinstaller sans cesse le studio au CDI me faisait perdre beaucoup de temps.

     

    Depuis deux ans, grâce au studio, les élèves réalisent une émission mensuelle nommée l’Emission. Chaque émission dure 45 mn. Elle est enregistrée sur le créneau horaire du club presse, le jeudi de 13h à 14h.

    Voici quelques émissions à écouter :

    http://www.lyc-lurcat.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article934

    http://www.lyc-lurcat.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article963

     

    Depuis 2011, nous faisons donc la couverture médiatique du concert humanitaire organisé par le club humanitaire du lycée. Nous avons également assuré l’animation du plateau média jeunes des rencontres de l’Orme pendant deux ans (2012 et 2013). Dans ce cadre, nous travaillons en collaboration avec le CLEMI. Toutes ces émissions sont en écoute sur le site du lycée, rubrique Vie du lycée, le Club Presse.

    Sur les émissions « événementielles », je travaille avec deux associations locales : les Webreporters de Martigues et OLAA, afin d’avoir une aide sur les activités journalistiques et techniques qui sont plus importantes lors de la couverture d’évènements exceptionnels comme la semaine de la presse ou le concert humanitaire.

     

    Enfin, nous ne diffusons pas en direct sur le site du lycée. Cela nécessiterait un accord du Rectorat (plusieurs mois pour l’obtenir), et engendrerait des difficultés techniques au sein du lycée car cela impliquerait d’autres partenaires comme l’informaticien, qui est déjà débordé ! En plus on courrait le risque qu’il y ait un dérapage ou un raté en direct...

    En revanche, nous enregistrons les émissions dans les conditions du direct, pour garder l’excitation de l’évènement, et parfois nous réalisons les émissions en public. Un travail de montage est réalisé par moi-même avant la mise en ligne.

     

     

    L'équipe

     

    Je suis la seule enseignante à gérer ce projet. Mes collègues apprécient la webradio (certains l’écoutent) mais n’y participent malheureusement pas, essentiellement pour des questions de temps. Il faut dire que beaucoup de collègues ont eux-mêmes des projets très prenants. Le coTice du lycée met en ligne les émissions chaque mois sur le site du lycée.

    Les élèves qui forment l’équipe du club presse se renouvellent chaque année (LGT, LP ou BTS). Je responsabilise les « anciens » pour qu’ils forment les « nouveaux ». Les rôles (techniciens, journalistes, animateurs) sont distribués pour l’année mais souvent ils évoluent au sein de la radio d’une année sur l’autre. Par exemple, une technicienne va devenir chroniqueuse l’année suivante, ou un chroniqueur va devenir animateur. Une communauté formée des anciens élèves et des nouveaux s’est développée grâce à une page facebook par laquelle ils peuvent communiquer en « groupe privé » Utopia.

    A chaque rentrée, je fais la tournée des classes de seconde pour parler d’Utopia et recruter de nouveaux élèves.

     

     

    La formation des élèves

     

    Les élèves sont formés à hauteur d’une heure par semaine du temps de midi. La formation concerne les techniques journalistiques, l’animation et la technique.

    La pratique d’un média permet aux élèves de développer les points suivants :

     

    • Maîtrise de la langue française (écrit et oral)

    • Développement de l’esprit critique et du travail d’équipe

    • Ouverture culturelle (locale, nationale, internationale)

    • Maîtrise des TIC et des techniques du son (montage)

    • Développement de la connaissance et du fonctionnement des médias

     

     

     

     

    Le mode de fonctionnement

     

    En général, nous avons 3 séances d’une heure pour préparer une émission. C’est très court, donc les élèves doivent rédiger en grande partie leur chronique chez eux. Nous disposons d’une salle de classe à proximité du local pour nous réunir. Il faut bien sûr mettre les tables en U pour échanger en équipe. La conférence de rédaction est dirigée par moi-même, mais l’animateur ou l’animatrice (cette année, c’est une fille) a également un rôle important à jouer car c’est lui ou elle qui fixe le « conducteur » avec son équipe (ordre, contenu et durée de l’émission). C’est un moment de travail mais aussi de grande détente et de rires car il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un club. Le reste du temps, je communique avec les élèves par mail ou par le groupe privé Utopia sur facebook. Ils passent aussi me voir au CDI pour échanger sur l’émission à venir ou pour récupérer les clés du local auquel ils accèdent librement après s’être inscrits sur un cahier.

     

    utopiaEleves2
    Thalassa, Marine, Maxime, Yoann, David, Emeline, interviewant l'assistante d'espagnol

     


    Dans une émission dite « normale » (hors événements exceptionnels), chaque élève a sa rubrique attribuée qu’il choisit lui-même : musique, cinéma, série télé, jeux vidéo… J’impose la rubrique Vie du lycée car c'est ce qui permet de réaliser des interviews et des reportages sur le terrain et de rendre compte de l’actualité de l'établissement. Par exemple, la nouvelle direction du lycée (le Proviseur et son adjointe) a été interviewée dès la rentrée 2014 par l’équipe d’Utopia.

     

     

    Le financement

     

    Le matériel du studio radio a été financé par la Maison des lycéens, les interventions des associations sont financés par des CVLA auprès de la Région. Quant à la SACEM, c’est l’établissement qui s’en charge (vous pouvez me contacter si vous souhaitez plus de détails).

     

     

    Les retombées

     

    Les élèves sont ravis de faire partie de ce club. Il y a un sentiment d’appartenance à un groupe qui s’exprime, qui agit. Ils ont un lieu (le studio) où ils peuvent aller quand ils le souhaitent. C’est un espace d’expression libre.

    Utopia est maintenant connue au sein du lycée. Il arrive qu’on fasse appel à nous pour couvrir un événement (par exemple durant la semaine des langues, une émission est réalisée avec les 4 assistantes de langue). De mon point de vue, le plus intéressant est donc de suivre l’actualité de son établissement afin d’envoyer les élèves « sur le terrain ».

     

    A l’extérieur, Maritima info a mis en ligne l’émission réalisée dans le cadre de la semaine de la presse. La Marseillaise a fait paraître un article. Utopia commence ainsi à se faire connaître hors de l’établissement :

    http://www.maritima.info/depeches/education/martigues/34699/martigues-semaine-de-la-presse-au-lycee-lurcat.html

     

     

    Quelques conseils

     

    Si l’on ne connaît pas l’activité radiophonique, il est mieux de commencer à travailler en collaboration avec de vraies radio locales (Grenouille, Raje, Maritima…). Vous pouvez également contacter les associations OLAA et Les Webreporters de Martigues pour vous aider dans vos projets radiophoniques.

    https://www.facebook.com/olaaasso

    https://www.facebook.com/pages/Les-Webreporters-de-Martigues/466509053364350?fref=ts

     

    Le CLEMI, par le biais de M.Colavecchio, propose des formations sur la webradio (se rapprocher du CLEMI Paris) : http://www.clemi.org/fr/productions-des-eleves/web-radios/

    Pour contacter M. Colavecchio: g.colavecchio@clemi.org

     

    Il y a un enthousiasme des élèves concernant ce média qu’ils ont peu l’occasion de pratiquer. La difficulté dans le cadre de mon projet est de gérer également l’aspect technique. Certains « accidents » sont possibles comme le non enregistrement d’une émission. Quand il y a des invités, c’est d’autant plus embarrassant ! Par exemple, le technicien a une fois mal branché le zoom (appareil qui nous sert à enregistrer l’émission), une autre fois il n’a pas appuyé sur le bouton... La partie technique est donc très stressante pour moi !

     

    Mon but est de faire évoluer la webradioUtopia en une véritable radio associative au sein de l’établissement, c’est un projet que j’espère réaliser dans les 3 années à venir. La création d’une « micro société » au sein de l’établissement me permettrait d’avoir un outil plus professionnel à disposition pour mes nombreux projets pédagogiques qui sont en train de se développer en dehors du club. Enfin la webradio se nommant Utopia, pourquoi ne pas se lancer dans le projet un peu utopique d’une radio qui resterait dans l’établissement même après mon départ ? A suivre…

     

    N’hésitez pas à me contacter pour toute question relevant du média webradio : marie-laure.grand@ac-aix-marseille.fr

    Tél : 04 42 13 50 06 (ligne directe du CDI du lycée Jean Lurçat)