Vous êtes ici  :   Accueil > Enseignement Moral et Civ...
Connectez-vous

Accueil

Enseignement Moral et Civique (EMC)

Publié le 18 sept. 2015

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 18 septembre 2015

Ce qu'est l'EMC et ce que l'EMC n'est pas

Synthèse réalisée par Anne-Sophie Gras, professeur d'Histoire Géographie au collège Paul Féval de Dol-de-Bretagne

  • Un enseignement qui doit également mobiliser l’ensemble de la communauté éducative. Un enseignement qui doit contribuer à l’éducation au vivre ensemble et à la transmission des valeurs qui fondent notre citoyenneté républicaine; un enseignement qui repose sur des connaissances, des compétences et des pratiques actives, articulées autour de quatre dimensions : la formation d’une conscience morale, la compréhension du rôle de la règle et du droit, l’exercice du jugement critique et enfin le sens de l’engagement.

    L’EMC n’est pas…

    C’est…

    Un enseignement uniquement confié au professeur d’Histoire-Géographie

    Un enseignement qui doit également mobiliser l’ensemble de la communauté éducative.

    à lui seul le parcours Citoyen

    un temps d'enseignement qui s'inscrit dans un parcours structuré, progressif et cohérent, construit depuis l’école élémentaire jusqu’au lycée, « le parcours citoyen ».

    Un enseignement flou, sans objectifs précis

    Un enseignement qui doit contribuer à l’éducation au vivre ensemble et à la transmission des valeurs qui fondent notre citoyenneté républicaine; un enseignement qui repose sur des connaissances, des compétences et des pratiques actives, articulées autour de quatre dimensions : la formation d’une conscience morale, la compréhension du rôle de la règle et du droit, l’exercice du jugement critique et enfin le sens de l’engagement.

    Un enseignement réservé au temps de la classe

    Un enseignement qui articule le volet pédagogique et le volet éducatif, le temps de la classe et le hors-classe, le temps de la vie scolaire et le temps des enseignements, dans une stratégie globale et systémique.

    Un enseignement théorique et moralisateur dans lequel les élèves ne sont que des récepteurs de leçons

    Un enseignement qui accorde le contenu et la forme, où les élèves sont acteurs, initiés à la prise de décision et de responsabilités, où leur parole est écoutée, où l’institution leur montre qu’ils sont dignes de confiance : les valeurs de la République se vivent et s’éprouvent.

    Un cours d’éducation civique comme avant

    Un enseignement développant des dispositions morales et civiques, c’est-à-dire « une disposition à agir » ; il encourage donc la mise en place de pratiques permettant aux élèves de développer leur capacité à raisonner et d’apprendre à agir ensemble : dilemmes moraux, débats réglés ou argumentés, débats à visée philosophique, projets et pratiques interdisciplinaires…

    de simples temps de discussion ou de débats entre les élèves

    Un enseignement qui nécessite l'acquisition de connaissances; il n’y a pas de culture morale et civique possible sans maîtrise des connaissances qui permettent de guider les choix de son engagement.

    Un enseignement en rupture avec l'éducation civique

    L’approfondissement d’une démarche engagée depuis les années 1990 avec les programmes d'éducation civique, visant à marier l'éducation à la citoyenneté républicaine avec les valeurs de l’humanisme, la mise en activité et les discussions avec les élèves.