Connectez-vous

Accueil

Actualité des reseaux CONTINUITÉ -PÉDAGOGIQUE- COVID-19 Formations L'EP dans l'académie Mise en oeuvre des mesures et dispositifs de l'EP Mise en oeuvre du référentiel de l'EP Partenariats Projets migrateurs Recherche Ressources Textes de l'éducation prioritaire

Publications récentes

Publié le Apr 12, 2016 Modifié le : Jan 20, 2020

Écrire à l'auteur

Le  Tuesday, April 12, 2016

Les familles populaires face à l'école - Division du travail et inégalités

Article de Pierre PÉRIER Professeur en Sciences de l’éducation Université Rennes 2, article publié sur le site du GFEN

  • Article de Pierre PÉRIER Professeur en Sciences de l’éducation Université Rennes 2, article publié sur le site du GFEN

    - Depuis les années 1980, la montée des difficultés d'accès à l'emploi et les exigences nouvelles de qualification ont accentué le rapport d'interdépendance entre les familles et l'école8 . Celle-ci en appelle davantage à l’investissement et à la participation des parents selon un modèle de relation, le partenariat, inventé et institué par elle.

    - La supposée « nécessité » de l’implication des familles vise principalement le suivi scolaire et le soutien des parents.

    - Ces derniers attendent de leur côté que l’école assure la réussite de tous ou, du moins, l'évitement de l'échec.

    - L'accord sur les finalités a des implications quant à la répartition des rôles et responsabilités des uns et des autres. Elle repose sur une nouvelle division du travail éducatif et scolaire dont les présupposés et impensés sont la source de malentendus et de différends, parfois difficilement surmontables, dans les quartiers populaires et de l'immigration en particulier.

    - Consulter l'article sur le site du GFEN

    - Consulter l'article complet en pièce jointe