Connectez-vous

Accueil

Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets

Publié le 2 sept. 2016 Modifié le : 24 mars 2017

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 2 septembre 2016

Séance 3 : Les ombres et la lumière

Séance 3 : Les ombres et la lumière - Avignon - St Roch

  • Séance 3 : Les ombres et la lumière

     

    L’enseignant demande aux élèves de se souvenir de ce qu’ils ont fait la fois précédente.

    « - On faisait une expérience ! »

    « On a réalisé des expériences. Et de quoi on s’est servi pour réaliser des expériences ? »

     

    Les élèves font la liste du matériel :

    - un questionnaire

    - une lampe

    - un personnage

    - une feuille blanche.

     

    « Dans le questionnaire, qu’est ce qu’on a rempli ? Qu’y avait-il dans la première colonne ? »

    « - Les questions auxquelles on va répondre ! »

    « A quoi sert la deuxième colonne, « mon avis » ? »

    « - On peut écrire « oui » ou « non » ! On peut écrire des phrases pour répondre aux questions mais sans faire l’expérience ! »

    « - C’est ce que l’on pense ! »

    « Et la colonne « résultat de l’expérience », à quoi elle sert ? »

    « - On écrit la réponse à la question après avoir fait l’expérience ! »

     

    Le maître après avoir lu les différentes productions de la semaine précédente, s’est aperçu qu’il manquait une colonne, celle de la validation de l’hypothèse.

     

    Il propose donc aux élèves d’ajouter une colonne « est-ce que j’avais raison ? », que les élèves collent en bordure de tableau.

    « Pourquoi elle vient là cette colonne ? » demande le maître.

    Il précise qu’elle va permettre de comparer « mon avis » avec « le résultat de l’expérience ».

     

    Afin de comprendre et de mettre en place la démarche d’investigation, le maître reprend collectivement les six premières expériences qu’avaient menées les élèves à la dernière séance.

     

    Après avoir reproduit le questionnaire au tableau, il le complète avec les élèves et leur demande de valider ou d’invalider leurs hypothèses par un point vert (validée) ou rouge (invalidée).

     

    Les élèves n’ont aucune difficulté à valider ou invalider.

     

    s3ombrelumièreAvignon1

     s3ombrelumièreAvignon2

     

    Dans un second temps, les élèves reprennent les cinq dernières expériences du questionnaire.

     

    L’accompagnateur et le maître passent dans les groupes pour aider les élèves à structurer leur raisonnement.

     

    Après manipulation, les élèves complètent leur questionnaire avant de présenter à la classe les expériences menées.

     

    En même temps, ils valident ou invalident les hypothèses.

     

    s3ombrelumièreAvignon3

     

    Chaque élève qui présente son expérience utilise une syntaxe précise pour expliquer ce qu’il a fait.

     

    A la question « Est-ce que je peux faire disparaître l’ombre de l’objet ? », les élèves répondent ainsi :

    « - J’allume la lampe ! »

    « - J’éclaire le personnage ! »

    « - J’éclaire à côté du personnage ! »

    « - Je déplace la lumière ! »

    « - J’éteins la lampe ! »

    « - Je cache la lumière avec ma main ! »

    « - Je place la main devant la lumière et l’ombre de ma main cache le personnage ! »

     

    Cette dernière réponse demande précision, « Pourquoi l’ombre du personnage a disparu ? »

    « - Parce que l’ombre de la main est plus grande que le personnage et son ombre ! »

     

    A la question « Est-ce que je peux faire tourner l’ombre de l’objet autour de lui ? », l’élève volontaire montre et explique :

    « - J’allume la lampe ! »

    « - J’éclaire le personnage ! »

    « - Je fais tourner la lampe autour du personnage et l’ombre tourne autour du personnage ! ».

     

    La séance s’arrête par manque de temps et sera reprise par le maître au cours d’un autre séance dans la semaine.