Connectez-vous

Accueil

Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Publié le 2 sept. 2016 Modifié le : 24 mars 2017

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 2 septembre 2016

Les insectes : Séance 1

Les insectes : Séance 1 - VEDENE - Maternelle A. Daudet

  • Les insectes : Séance 1

     

    Après la présentation de Thierry, scientifique au Naturoptère, celui ci demande aux élèves de lui donner des noms d’insectes.

     

    Les élèves lèvent le doigt, Thierry leur donne la parole un à un.

    « - L’araignée »

    « L’araignée n’est pas un insecte, nous le verrons tout à l’heure ! »

    « La coccinelle ! Le papillon ! L’abeille ! La sauterelle ! Le gendarme ! La guêpe ! Les oiseaux ! »

    « Pensez-vous que les oiseaux sont des insectes ? »

     

    Certains élèves savent que les oiseaux ne sont pas des insectes mais n’ont pas d’arguments pour l’expliquer. Thierry explique que les oiseaux ne sont pas des insectes.

     

    « Le moustique ! La mouche ! »

     

    S1InsectesVedene1

     

    L’accompagnateur est venu en classe avec des collections d’insectes dans des boites. Afin de retrouver les critères de classification, il demande à une élèves de compter les pattes.

     

    « Combien de pattes ont les insectes ? »

    « - 6 pattes »

    « Qu’est-ce qu’ils ont sur la tête ? »

    « - 2 antennes ! »

    « Oui ! Les insectes ont 6 pattes et 2 antennes sur la tête ! »

     

    Puis l’accompagnateur présente aux élèves deux coléoptères vivants.

     

    Les deux coléoptères sont touchés, regardés de près par les élèves afin de repérer leurs caractéristiques.

    « Comment est le corps de l’insecte ? »

    « - C’est dur ! »

    « Oui, il a une sorte de carapace pour se protéger ! Et connaissez-vous d’autres formes de défense des insectes ? »

    « Regardez ! » : Thierry retourne le coléoptère sur le dos et celui-ci fait le mort.

    « Pensez-vous qu’un oiseau sera attiré par un insecte qui ne bouge pas ? En faisant l’insecte endormi, il ne sera pas repéré par les oiseaux. »

    « Et la coccinelle, que fait-elle lorsqu’on la prend dans les mains ? »

    « - Des fois, elle fait pipi sur nous ! Une goutte de couleur rouge ! »

    « Oui, c’est vrai ! Elle rejette une goutte orangée qui n’a pas bon goût pour celui ou celle qui veut la manger ! C’est comme ça qu’elle se défend ! »

     

    Le scientifique présente ensuite aux élèves la larve du coléoptère précédent.

     

    S1InsectesVedene2

     

    « Elle ressemble a quoi ? »

    « - Elle ressemble a une chenille ! »

    « La chenille va devenir quoi en grandissant ? »

    « - Un papillon ! »

    « Et bien cette larve va devenir un coléoptère comme celui de tout à l’heure ! »

    « Comment est cette larve ? »

    « - Elle est longue ! Elle est toute molle ! »

    « Comme elle est molle, elle vit sous terre pour se protéger des oiseaux ! »

    « Combien a-t-elle de pattes ? »

    Un élève se propose de compter : « Elle en a 6 comme les adultes ! »

     

    Après cette phase d’observation, les élèves sont mis en phase d’application individuelle.

     

    L’accompagnateur leur distribue une fiche sur laquelle il doivent entourer les insectes et barrer les animaux qui ne sont pas des insectes.

     

    S1InsectesVedene3

     

    La première ligne est faite avec les élèves de la classe et les deux dernières lignes sont faites une à une par les élèves. La correction est faite après chaque ligne.

     

    S1InsectesVedene4

     

    Les élèves réinvestissent les découvertes précédentes : 6 pattes et 2 antennes sur la tête.

     

    Certains se trompent entre les pattes et les antennes mais dans l’ensemble, ils arrivent à reconnaître les insectes.

     

    Thierry leur demande de colorier les pattes, la tête et l’abdomen de couleurs différentes pour en faciliter le repérage.

     

    Ensuite, Thierry propose aux élèves de dessiner un bourdon, de repérer les couleurs et de retrouver l’espèce de bourdon.

     

    S1InsectesVedene5

     

    Afin de faciliter le dessin du bourdon, un dessin de bourdon est réalisé au tableau en respectant les proportions et la taille de chaque partie du corps.

     

    Les élèves réalisent le dessin puis colorie les bandes jaunes ou noires que l’on observe sur le bourdon.

     

    Ils se repèrent par rapport aux parties du corps et à la succession de noir et de jaune.

     

    S1InsectesVedene6

     

    Enfin, les élèves se succèdent pour observer quatre insectes sous les loupes binoculaires pendant que le reste de la classe manipule un phasme exotique.

     

    L’observation à la loupe permet de grossir les détails comme les poils, les yeux, les mandibules, les antennes, la structure de la carapace …

     

    S1InsectesVedene7

     

    La manipulation des phasmes permet aux élèves de contrôler leur peur des insectes… seuls les volontaires prennent en main l’insecte inoffensif. Ils le sentent s’agripper, avancer sur la main… des sensations nouvelles.

     

    S1InsectesVedene8