Connectez-vous

Accueil

Parcours citoyen Lieux et temps de la mémoire Mémoires vives, questions sensibles Défense et sécurité nationale Nos actualités (Expositions, conférences, films...)

Année scolaire 2016-2017

Publié le Sep 17, 2016

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, September 17, 2016

Lecture d'archives par la Mobile Compagnie

Lecture d'archives par la Mobile Compagnie Les étrangers pendant la Grande Guerre le Jeudi 22 septembre 2016 à 20 h 30 Salle « Sports et Loisirs » de Turriers

  • -



    Avec la pénurie de main-d’œuvre et la nécessité de mobiliser de nouveaux contingents, l’afflux d’étrangers sur le territoire national va être très important pendant tout la période 1914-1918. La guerre a donc accéléré le processus de contrôle des populations étrangères, déjà importants depuis la fin du xixè siècle. En plus de l’obligation qui leur est faite depuis 1888 de se faire enregistrer dans leur commune de résidence, les étrangers se voient contraints dès août 1914 au port d'un « permis de séjour ». Dans un contexte qui voit la montée des sentiments nationalistes et xénophobes, les étrangers sont suspectés de velléités d’espionnage.
    Le décret du 2 avril 1917 impose la « carte d’identité des étrangers » pour tous ceux qui résident plus de quinze jours en France et à condition qu’ils y soient rentrés de manière régulière. La carte est à durée illimitée mais la photographie qui l’accompagne doit être changée tous les trois ans. Les maires ont un devoir de contrôle très important, par l'apposition de visas d'entrée ou de sortie par exemple.
    La montée des sentiments nationalistes qui caractérise la période conduit également à une suspicion accentuée à l’encontre des étrangers, en particulier allemands ou autrichiens.

    Entrée gratuite


    Archives départementales des
    Alpes-de-Haute-Provence
    2 rue du Trélus BP 212
    04002 DIGNE-LES-BAINS CEDEX
    04 92 36 75 00
    archives04@le04.fr