Connectez-vous

Accueil

Le parcours d'éducation artistique et culturelle La DAAC Se former ADAGE Les domaines culturels 1er degré Les valorisations Participer à un concours Appel à projets PEAC 2021-2022 Continuité pédagogique Laïcité et valeurs de la République

Témoignages

Publié le 27 sept. 2016

Écrire à l'auteur

Le  mardi 27 septembre 2016

L'Opéra de Marseille accueille des élèves marseillais pour la pré-générale d'Hamlet

Dans le cadre d'un partenariat avec l'académie d'Aix Marseille, l'Opéra de Marseille réserve 250 places aux élèves pour chaque pré-générale et générale de spectacle. Cette expérience, le plus souvent inédite pour eux, est préparée et exploitée, en avant et après spectacle, par les enseignants. Elle permet une approche vivante et concrète des œuvres, dans la perspective d'une école du spectateur.

  • Les élèves du collège Grande Bastide ravis devant l’Opéra, à la sortie de la pré-générale d’Hamlet d’Ambroise Thomas

     

     

    Dans le cadre d'un partenariat avec l'académie d'Aix Marseille, l'Opéra de Marseille réserve 250 places aux élèves pour chaque pré-générale et générale de spectacle. Cette expérience, le plus souvent inédite pour eux, est préparée et exploitée, en avant et après spectacle, par les enseignants. Elle permet une approche vivante et concrète des œuvres, dans la perspective d'une école du spectateur.

     

    Article ci-dessous, rédigé par Laetitia Alliez, professeur chargée du service éducatif associé à l'Opéra de Marseille.

    Lundi 22 septembre 2016, 250 élèves marseillais ont assisté à la représentation de la pré- générale d’Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra de Marseille. Ils ont pu apprécier cette œuvre en 5 actes et 7 tableaux, créé à Paris en 1868 sur un livret de Michel Carre et de Jules Barbier, d’après la fameuse tragédie de Shakespeare. La magie du spectacle et la beauté des voix ont fasciné les élèves, certains, entrant pour la première fois dans ce lieu mythique de la vie artistique marseillaise.

    Pour devenir roi du Danemark, Claudius a assassiné son propre frère et épousé sa veuve. Hamlet, le fils du roi assassiné, aime Ophélie la fille du chambellan Polonius mais il doit accomplir la vengeance que le spectre de son père lui réclame. Ophélie se croyant délaissée par Hamlet sombre dans la folie et meurt noyée.

    Musicien officiel (1811-1896), Ambroise Thomas reprend ici les principes du grand opéra historique à la française. Hamlet, ouvrage au style très académique offre de très belles pages comme le duo d’amour entre Hamlet et Ophélie, l’arioso de Gertrude ou la scène du spectre. Le décor fixe de Vincent Lemaire, monumental et glauque représente une galerie du château d’Elseneur dont les fondations semblent envahies d’une lèpre indéfinissable. Certains effets de mise en scène ont attisé la réactivité des enfants comme le spectre suspendu, descendant des cintres, ou le traitement de la mort d’Ophélie dans sa baignoire couverte de poétiques feuilles blanches.

    L’Ophélie de Patrizia Ciofi a emporté l’adhésion des enfants, la scène de folie du quatrième acte lui valant un triomphe bien mérité. Certains élèves médusés croient à la mort des personnages jusqu’à leur résurrection finale. Depuis les loges d’avant-scène, ils apprécient les chœurs de part et d’autre et sont fascinés par la vue des instruments dans la fosse. Ils cherchent étonnés à apercevoir la harpe dont ils reconnaissent le timbre. La réaction spontanée et heureuse des enfants réaffirme l’effet magique du théâtre sur l’âme humaine.