Connectez-vous

Accueil

Usages

Publié le Oct 19, 2016 Modifié le : May 14, 2019

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, October 19, 2016

Des «machinimas» au lycée Cézanne d'Aix-en-Provence (13)

Projet conduit par Didier Maurell, leur professeur de provençal et Anne Wix, leur professeur documentaliste, avec l’appui financier du lycée et de la Région PACA, et l’expertise d’Isabelle Arvers et Myriam Boyer de l’association Karéron spécialisée dans la création de « machinimas », création vidéo qui s’appuient sur les techniques des jeux vidéo.

  •  

     

    Pour la deuxième année consécutive, les élèves de l’option provençal du Lycée Cézanne d'Aix-en-Provence (13) s’engagent dans un projet conduit par Didier Maurell, leur professeur de provençal et Anne Wix, leur professeur documentaliste, avec l’appui financier du lycée et de la Région PACA, et l’expertise d’Isabelle Arvers et Myriam Boyer de l’association Karéron spécialisée dans la création de "machinimas", création vidéo qui s’appuient sur les techniques des jeux vidéo. 

     

     

    Le massacre de Charlie Hebdo et les attentats qui ont suivi furent un choc pour tous. Cependant, certains élèvent ont vu dans ces actes une forme de justice, niant l'état de droit que constitue la République. Il s'est donc agi de faire comprendre à l'ensemble des élèves que cette configuration de la République est le fruit de siècles d'histoire et de progression des idées.

     

    Or, au 13e siècle, le sud de la France, les pays de langue d'oc, sont soumis à une morale religieuse inquisitrice qui, par certains aspects, rappelle certaines situations actuelles de notre société sidérée. Aux 12e et 13e siècles, des écrivains engagés, parfois exilés, qui écrivent en provençal, tentent de faire survivre la liberté. Ces écrivains s'inscrivent dans le grand mouvement littéraire provençal des Troubadours qui sont à l'origine de la première Renaissance européenne. La distance temporelle et civilisationnelle, permet d'évoquer ces graves questions sur la liberté en limitant l'émotion et en se concentrant sur l'objectivité des faits et la raison.

     

     Machinimas, lycée Cézanne d'Aix-en-Provence

     

    Les objectifs de l’activité sont multiples :

     

    • donner aux élèves l'occasion de découvrir la culture et la langue provençales en produisant des animations vidéo sonores sous-titrées
    • promouvoir la langue provençale
    • intéresser les élèves aux questions actuelles relatives aux valeurs humanistes à travers la dimension humaniste de la culture provençale
    • renouveler les productions des élèves grâce au numérique

     

     

     

     

    Les élèves ont réalisé pendant l'année scolaire 2015-16 "Lou Dire Dóu Papagai". Il s'agit d'un "machinima", un film en images de synthèse qui vient d’obtenir le Prix des Jeunes du "Grand prix littéraire de Provence", récompense remise par l'AELOC, l'association des enseignants de langue et culture d'oc.

     

     

    Assistés également de Pierre Béziers du théâtre du Maquis, pour les aider dans la conception dramatique du scénario et l'enregistrement de la bande son, les élèves ont donc "mis en histoire" la liberté de blasphémer, la liberté d'expression, la prise de parole et de pouvoir de la femme, le pouvoir de la parole sur la conscience, l'éducation des hommes. Tout cela à partir d'une nouvelle très libertaire, écrite au 13e s., en provençal, "Las Novas Del Papagaï", par l'écrivain Arnaut de Carcassès.

     

     

     

     

     

     

     

    Engagé à la suite des événements de Charlie Hebdo, ce projet continue aujourd’hui : les élèves vont avoir l’occasion de travailler sur la thématique de la culture humaniste provençale et de réaliser d’autres formes de productions qui, grâce au numérique, participent d’un intérêt renouvelé pour des tâches qui leur sont habituellement demandées sous une autre forme (texte, diaporama, exposition). Avec les machinimas, les élèves sont toujours confrontés aux problématiques de la narration, de l’argumentation et de l’illustration d’un propos, mais avec des techniques numériques qui au-delà d’une augmentation de leur motivation, leur permet de faire appel à leur créativité dans un environnement d’apprentissage ludique.

     

     

     

    Pour aller plus loin :