Connectez-vous

Accueil

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent

Publié le 13 janv. 2017 Modifié le : 24 mars 2017

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 13 janvier 2017

SEANCE 1 : La classification des végétaux

Séance 1 : La classification des végétaux - Massillargues - Avignon

  • Séance 1 : Comment différencier les animaux des végétaux ?

     

    En classe de CP-CM2, l’enseignante a mis en place un tutorat afin que les élèves de CP dictent aux CM2 les traces écrites.

    De plus un travail spécifique sur « vivant - non vivant » a été effectué en amont afin que les CP acquièrent les connaissances de cycle 2 et puissent participer plus aisément au projet.

     

    En début de séance, l’enseignante demande aux élèves de CM2 de ne pas répondre immédiatement et de laisser les CP prendre la parole.

    « Est-ce vivant ou non vivant ? »

    L’enseignante présente aux élèves des étiquettes sur lesquelles apparaissent une abeille, un robot, une voiture.

    Les élèves doivent justifier leurs choix afin de dégagé les caractéristiques du vivant et non vivant.

    « - L’abeille c’est vivant !

    - Elle bouge, se déplace !

    - Elle respire, elle boit, elle mange !

    - Elle meurt !

    - Elle naît et grandit ! »

     

    « - Le robot, c’est pas vivant ! 

    - Il ne mange pas ! Ne boit pas !

    - Il ne respire pas !

    - Il ne grandit pas ! »

     

    « - La voiture, ce n’est pas vivant !

    - elle ne respire pas, ne boit pas, ne mange pas et ne grandit pas ! »

     

    L’enseignante demande aux élèves de CM2 de compléter les caractéristiques du vivant :

    Le vivant naît, grandit, meurt et ….

    « - Se reproduit ! »

     

    L’ensemble des caractéristiques sont écrites sur une affiche au tableau.

     

    L’enseignante demande aux élèves :

    « Comment différencier les animaux des végétaux ? »

    « Comment les séparer ? »

     

    S1classificationVegetauxMassillargues2016 0001 

     

    « Vous allez imaginer les différences entre les animaux et les végétaux ! »

     

    Les élèves notent sur leur cahier de sciences leurs hypothèses. Les élèves ce CM2 écrivent pour les petits CP. L’accent n’est pas mis sur l’orthographe mais sur l’idée exprimée.

     

     S1classificationVegetauxMassillargues2016 0003

    S1classificationVegetauxMassillargues2016 0005

    S1classificationVegetauxMassillargues2016 0007

     

    Après quelques minutes de recherche, une synthèse des différentes hypothèses est faite au tableau, une affiche pour les animaux et une affiche pour les végétaux.

    Les élèves énoncent les hypothèses écrites sur le cahier en justifiant leur choix. A chaque fois, l’enseignante demande aux élèves de regarder si la caractéristique n’est pas commune aux deux catégories.

     

     S1classificationVegetauxMassillargues2016 0002

     

    Puis elle distribue à chaque élève une enveloppe contenant des animaux et des végétaux : Un toucan, un cheval, un requin, une étoile de mer, l’anémone de mer, un ver de terre, une méduse, une éponge, du corail, une tomate, le maïs, une fougère, un arbre, une tulipe, de la mousse.

    Les élèves positionnent les étiquettes sur leur cahier dans la catégorie « les animaux » ou la catégorie « les végétaux ».

     

    S1classificationVegetauxMassillargues2016 0012

     

    Avant de coller les étiquettes, une correction est faite au tableau.

    Les élèves doivent placer les étiquettes dans la catégorie qui leur correspond et justifier leur choix.

    Première étiquette choisie par un petit CP, « - La tulipe est un végétal ! Les fleurs naissent et meurent ! »

    L’enseignante : « Rappelle-toi de ce que l’on a dit tout à l’heure, regarde l’affiche du vivant … c’est un caractère commun aux deux : animal et végétal.

    Les autres élèves complète sa justification par le fait que la tige de la plante est verte et que seules les fleurs sont colorées.

     

    L’étoile de mer :

    « - Elle vit dans l’eau ! »

    « - Elle n’a pas de racine ! »

    « - Elle se déplace ! »

    « - C’est un animal ! »

     

    Le scientifique apporte les précisions pour justifier le choix … « L’étoile de mer vit dans l’eau mais ce n’est pas un élément qui caractérise les animaux, il existe des plantes qui vivent dans l’eau. »

     

    Le ver de terre :

    « - C’est un animal ! »

    « - Il vit sous terre ! »

    « - Il se déplace ! »

    « - Il mange ! »

     

    Le requin :

    « - C’est un animal ! »

    « - Il se déplace en nageant !»

    « Il mange d’autres poissons ! »

     

    Le corail :

    Les élèves ne sont pas d’accord, certains pense que c’est un animal d’autres un végétal.

    Le scientifique explique qu’il a beaucoup de bouche pour se nourrir de très petits morceaux de plantes, d’animaux, de déchets.

    Les élèves le classe alors dans les animaux.

    Il montre le squelette d’un corail pour leur expliquer la croissance et la structure du corail.

     

    S1classificationVegetauxMassillargues2016 0019 

     

    L’éponge :

    Elle pose problème comme le corail. Le scientifique les aiguilles en leur fournissant des éléments de connaissance notamment sur le mode d’alimentation et le type d’aliment.

    Les élèves la classe parmi les animaux.

     

    La méduse :

    « Elle se déplace ! »

    « Elle mange des petits poissons ! »

    « - C’est un animal ! »

     

    L’anémone de mer :

    « - C’est un animal ! »

    « Elle mange des petits poissons ! »

     

    La tomate :

    « - C’est un végétal ! »

    « - Elle vient d’une plante et donne des graines ! »

    Le toucan :

    « - C’est un animal ! »

    « - Il vole, c’est un oiseau ! »

    « - Il mange des graines ou des vers ! »

     

    Le maïs :

    « - C’est un végétal ! »

    « - Il pousse à partir d’une graine, d’une plante ! »

     

    La mousse, la fougère et l’arbre :

    « - Ce sont des végétaux ! »

    « - C’est vert ! »

    « - Ils ne se déplacent pas ! »

    « - Il leur faut de la lumière et de l’eau pour vivre ! »

     

    Après avoir classé les différentes étiquettes des êtres vivants, le scientifique projette une vidéo sur une expérience menée sur des éponges. Dans cette vidéo, un biologiste diffuse un colorant à la base de l’éponge, le colorant pénètre dans l’éponge et ressort par la « bouche ». L’éponge fait donc circuler l’eau pour filtrer, manger et respirer.

     

    Le scientifique explique simplement comment se nourrissent les plantes :

    « Les végétaux fabriquent des sucres grâce à la lumière du soleil. Le sol contient une poudre nutritive qui permet aux plantes de grandir. Les plantes boivent la poudre nutritive diluée dans l’eau par les racine dans le sol. » « Aucun animal ne peut en faire autant, ils ne peuvent pas fabriquer des sucres à partir de la lumière du soleil ! »

     

    « Les animaux se nourrissent des plantes ou d’autres animaux pour faire de la viande ! » « Les animaux qui ne mangent que des animaux sont des carnivores ! »

     

    « Ensuite les animaux et les végétaux meurent et se décomposent grâce aux décomposeurs ! » « C’est être vivant vont découper la nature morte en très petites parties qui enrichira le sol en poudre nutritive. »

     

    Suite à ces explications les élèves ont collé les étiquettes sur leur cahier.