Vous êtes ici  :   Accueil > Formations > Lycéens journalistes

Lycéens journalistes

Publié le 14 avr. 2017 Modifié le : 25 août 2017

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 14 avril 2017

Journée des lycéens journalistes 2017

Formation des lycéens porteurs de projet média

  • Journée des Lycéens Journalistes

    Une formation « Jeunes Journalistes » a eu lieu le 10 mars 2017 au Collège Campra à Aix en Provence. Nous étions une quarantaine et Mme Agnès Bertrand (DAVLC*) nous a accueilli dans une ambiance conviviale.

     

     
    Formation « Lycéens Journalistes » - CLEMI par ac-aix-marseille

     

    Une grande et très belle salle, des viennoiseries, des professionnels de la presse lycéenne : la journée commençait plutôt bien ! J'allais travailler en compagnie de lycéens et collégiens de toute l'académie et plus précisément avec deux élèves du collège Centre à Gap et deux lycéens du lycée Dominique Villard avec qui je venais de partager deux heures de minibus. Lise, Noé, Hantz et Xavier étaient accompagnés de François (AED) et de Pierre SPITALIER (professeur).

     

    C'est en effet dans de très jolis locaux que la formation s'est parfaitement déroulée. L'objectif de cette journée était de sensibiliser et de donner envie. L'association {{ Jets d'Encre}} et le {{CLEMI}} nous ont proposé diverses activités afin d'affiner nos connaissances sur les droits et les non droits des médias lycéens, sur la déontologie, sur la manière de rechercher des informations justes, sur la gestion d'une équipe, sur la participation à la « rédac' » d'un journal ou autre... Nous avons procédé en quatre temps : une première intervention de deux jeunes de {{Jets d'Encre}}, puis celle d'une membre du {{CLEMI}}, Françoise Sarto. Nous avons ensuite assisté à une conférence de presse et avons créé deux journaux papiers, une Web Radio et une Web Télé.

     

    L'intervention de {{Jets d'Encre}} a consisté en une initiation aux droits et aux non droits dans les médias lycéens. Afin d'en savoir plus sur ceux ci, nous pouvons nous référer à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789) qui instaure la liberté d'expression. La Convention Internationale des Droits de l'Enfant (1989) élargit ces libertés aux mineurs que nous sommes. Et enfin une Circulaire autorise les plus de 16 ans à être directeurs de publication dans tous médias publiés ou diffusés dans nos lycées. Nous avons également été sensibilisés aux notions de prosélytisme, de diffamation et avant tout de libertés ( et oui, nous avons le droit de parler politique, sexe, tabous... ! ) Il est essentiel de maîtriser ces notions afin d'éviter les ennuis qui peuvent aller jusqu'au tribunal. Par exemple, nous avons l'interdiction d'insulter un corps de métier ou une personne mais nous pouvons faire l'éloge d'un candidat aux présidentielles tant que nous n’incitons pas les lecteurs à voter comme nous le souhaitons. Il faut également que nous soyons très vigilants aux sources que nous utilisons (sans jamais oublier de les citer !)



    L'intervention de Mme Sarto a été axée sur le concept d'équipe, le concret de la création d'un journal, d'une émission radio ou télévisuelle. Afin de grandir, un projet doit être porté par un « noyau dur » de membres « permanents ». Nous devons choisir une ligne éditoriale en fonction de ce que nous souhaitons dire et à qui l'on s'adresse. L'usage de rubriques n'est pas primordial mais aide le lecteur à « s'y retrouver ». La périodicité du média est quant à elle cruciale ! Il faut que les publications soient régulières. Nous avons également appris comment construire un article (principe de la pyramide inversée).



    Nous avons ensuite assisté à une courte conférence de presse qui traitait des « fake news » dans la presse « adulte » et de comment les journalistes (en particulier ceux des Décodeurs du Monde) parviennent (ou pas) à les détecter.

     
    Nous avons déjeuné tous ensemble au self du collège Campra, où le chef d'établissement faisait l'honneur de nous accueillir.


    L'après midi est rapidement arrivé et nous nous sommes mis au travail. Le groupe a été divisé en quatre : deux journaux papiers, une webradio et une webtélé. L'objectif était de sortir un numéro avant la fin de journée. Je me suis ainsi incarnée en journaliste du trimestriel « Lis ! C'est penser. ». En travaillant efficacement, en répartissant les rôles de manière précise et y mettant un peu de cœur nous avons tous relevé le défi. Nous sommes fiers d'avoir vécu cette belle expérience : en un temps record certains ont appris à gérer une équipe, d'autres à produire des écrits de qualité, à mettre en page les cinq ou six articles qui, en ce qui me concerne, consistait en un débat sur l'immigration.


    La journée a été longue mais les connaissances acquises en valaient la peine !

    Lucie MARIANI


    *DAVLC : Déléguée Académique à la Vie Lycéenne et Collégienne

     

    Les productions sont à décourvrir sur l'article suivant