Connectez-vous

Accueil

Contributions PHILOSOPHIQUES

Publié le Jul 1, 2017

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, July 1, 2017

Encyclopédie philosophique en ligne

Article [Académique] : VÉRITÉ

  • L’Encyclopédie Philosophique (EP) est un outil au service des francophones, créée dans le but de favoriser la réflexion personnelle et collective. Sa gratuité doit permettre de rendre la philosophie aux plus grands nombres d’internautes possibles. Chaque article est rédigé par un spécialiste, expérimenté ou débutant dans la recherche. Pour ceux qui révisent le bac, n’hésitez pas à consulter les articles Grand Public portant sur les notions du programme: Conscience, Démonstration, Désir, Langage, Libre Arbitre, Plaisir, Religion, Temps, Vérité, le Vivant.

     

    Trouvez ci-dessous le résumé et le sommaire de l’article

     

    « Vérité »

     

    de l’Encyclopédie philosophique en ligne,

    ainsi qu’un lien vers le site où lire le texte complet.

     

    Auteur : Pascal Ludwig, Université Paris-Sorbonne

     

    http://encyclo-philo.fr/verite-a/

     

    Résumé

     

    Si la recherche et l’explication des vérités relève de la sphère scientifique, l’interrogation sur la vérité, la question « qu’est-ce que la vérité ? », appartient à la province de la philosophie. S’agit-il cependant d’une question substantielle ? La philosophie peut-elle nous révéler l’essence de la vérité, sa nature cachée ?

     

    Nous partons des truismes couramment acceptés relatifs à l’objectivité de la vérité, à son indépendance vis-à-vis des données épistémiques disponibles, à sa valeur et à son utilité. Ces truismes, s’ils ne suffisent pas à définir le concept de vérité, constituent cependant autant de contraintes qu’une bonne théorie de la vérité doit satisfaire.

     

    Dans un second temps, nous présentons les conceptions contemporaines de la vérité. Ces conceptions sont minimalistes lorsqu’elles considèrent que la propriété d’être vrai n’a nulle essence ou nature cachée, et qu’une bonne théorie de la vérité se réduit pour l’essentiel à un ensemble d’axiomes évidents, du type « la proposition selon laquelle il neige est vraie si et seulement s’il neige », ou « la proposition selon laquelle la porte est ouverte est vraie si et seulement si la porte est ouverte ». Les conceptions substantielles considèrent en revanche que la propriété d’être vrai possède une structure, que l’analyse philosophique peut mettre au jour.

     

    Nous insisterons sur le débat qui oppose les deux approches substantielles les plus notables : l’approche épistémique d’une part, et la théorie de la vérité comme correspondance de l’autre.

     


     

    Table des matières

     

    1. Le concept de vérité et la propriété d’être vrai

     

    2. Quelques truismes à propos de la vérité

     

    a. De ce qui est vrai ou faux

    b. L’objectivité de la vérité

    c. Vérité, croyances et justification

    d. La valeur de la vérité

    e. L’utilité pratique de la vérité

     

    3. La conception nihiliste de la vérité et le principe de dénominalisation

     

    4. Le minimalisme

     

    a. Qu’est-ce qu’une théorie de la vérité ?

    b. L’objectivité de la vérité selon les minimalistes

    c. De l’utilité des croyances vraies

    d. Les limites explicatives du minimalisme

     

    5. Les conceptions épistémiques de la vérité

     

    a. L’ignorance persistante de la vérité est-elle concevable ?

    b. La conception cohérentiste

    c. Vérité, crédibilité, justesse 

     

    6. La théorie de la vérité comme correspondance

     

    a. Origines de la théorie

    b. Le principe de vérification et la conception minimale de la vérité

    c. Correspondre aux faits

    d. La nature de la relation de correspondance

     

    Bibliographie