Connectez-vous

Accueil

Usages

Publié le 3 juil. 2018

Écrire à l'auteur

Le  mardi 3 juillet 2018

Deux classes de cinquièmes numériques expérimentent en chantant leurs apprentissages virtuels de l’année !

Depuis près de dix ans, le collège Font d’Aurumy de Fuveau (13) propose deux classes de cinquièmes à dominante numérique. Cette année encore, soixante élèves volontaires ont parcouru virtuellement le temps, du Moyen Âge au grand siècle, en passant par la Renaissance et le génie de Léonard, par le biais d’un "serious game : Enigma 3"

  • Deux classes de cinquièmes numériques partent expérimenter "IRL" en chantant leurs apprentissages virtuels de l’année !

     

    Depuis près de dix ans, le collège Font d’Aurumy de Fuveau (Bouches-du-Rhône)  propose deux classes de cinquièmes à dominante numérique. Cette année encore, soixante élèves volontaires ont parcouru virtuellement le temps, du Moyen Âge au grand siècle, en passant par la Renaissance et le génie de Léonard de Vinci, par le biais d’un "serious game : Enigma 3".

     

     

    Contribution d'Anne Goman, enseignante de lettres classiques au collège Font d’Aurumy de Fuveau

     

     

     

    Durant trois trimestres, les élèves deviennent les personnages principaux d’un véritable roman d’aventure imaginé et écrit par le professeur de lettres (Anne Goman), épaulé par l’enseignant d’histoire (Thierry Humeau) et celui d’anglais (Isabelle Stohr), avant que les collègues de toutes les autres disciplines (et même des professeurs à la retraite comme Mireille Barbagelata en physique-chimie) ne viennent apporter leur pierre à l’édifice afin de construire un superbe projet pluridisciplinaire !

     

    Les différents programmes sont envisagés de manière ludique par le biais de l’outil informatique et les enfants sont en contact régulier avec leurs enseignants grâce à un apprentissage raisonné et citoyen du courrier électronique.

     

     

    L’enseignante d’éducation musicale et chant choral, Claire-Annie Ginouvès-Maizières a décidé cette année d’immerger encore davantage ses élèves au sein des trois périodes étudiées en les initiant au répertoire musical médiéval, renaissance et baroque.

     

    Cette action a connu son point d’orgue lors du voyage scolaire de fin d’année "Sur les traces d’Enigma3", du 25 au 29 mai, au cours duquel les enfants se sont tout d’abord appropriés l’acoustique exceptionnelle de l’abbaye de Fontevraud. Ils y ont interprété "l’Hymne à Saint Jean-Baptiste", célèbre chant grégorien du XIe siècle, dont les premières syllabes ont donné le nom des notes de musique. Les élèves avaient travaillé sur la partition de ce chant lors de leur parcours virtuel du premier trimestre : de l’ordinateur à l’abbaye, du virtuel au réel, la boucle était donc bouclée.

     

     

     

     

    Le jour suivant, lors d’un repas Renaissance à l’auberge du Prieuré situé au clos Lucé à Amboise (ancienne demeure de Léonard de Vinci), les apprentis choristes ont chanté une polyphonie du XVIe siècle de Thoinot d’Arbeau : "Belle qui tiens ma vie". Une douce et subtile interprétation qui aurait sans doute ravi les oreilles sensibles du génie florentin… La visite de l’atelier de Léonard de Vinci sera peut-être une réelle source d’inspiration pour de futurs grands scientifiques ?

     

    Lors de cette escapade de fin d’année, les élèves des cinquièmes numériques ont ainsi investi plusieurs édifices déjà virtuellement visités lors du rallye "Enigma 3", pour en comprendre de visu l’évolution architecturale entre les trois périodes étudiées : le château de Guédelon pour le Moyen Âge, ceux d’Amboise et de Chambord pour la Renaissance et celui de Vaux-le-Vicomte pour le classicisme.

     

     

    Ce projet innovant, toujours encouragé par l’administration du collège Font d’Aurumy sera à nouveau reconduit l’année prochaine avec le soutien de Monsieur Benoit-Lizon, principal de l’établissement.

     

     

    Plus d'informations :