Connectez-vous

Accueil

Classes hybrides

Publié le Sep 2, 2018

Écrire à l'auteur

Le  Sunday, September 2, 2018

RÉDIGER UN ARGUMENT EN CLASSE TRANSLATÉE

Méthode d'hybridation

  • La classe « translatée » est  le premier des 3 niveaux d’hybridation. Marcel Lebrun et Julie Lecoq en donnent la définition suivant: c’est une « méthode ou stratégie pédagogique où la partie transmissive de l’enseignement (exposé, consignes, méthodes) se fait à distance avant une séance en présence, à l’aide de technologie (vidéo en ligne, lecture, exercice) et où l’apprentissage fondé sur les activité et les interactions se fait en présence (échange entre enseignants et les étudiants, projets de groupe, débats, séminaires) […] L’élève prend connaissance d’un texte à lire, de quelques pages d’un manuel ou d’une vidéo avant la classe (temps 1), de manière à rendre les activités et interactivités en classe plus dynamiques, plus contextualisées au travers des questions et des réponses, des exercices, des applications, des situation-problèmes à résoudre (temps 2) […] Cet agencement continu de ressembler au schéma traditionnel. Néanmoins, cette conception de la classe inversée permet à l’enseignant de pouvoir mieux accompagner les apprenants pendant les moments de présence en personnalisant ses interventions. » ; «  Le premier niveau franchi le cap de la transmission médiatisée (le numérique libérant en quelque sorte l’enseignant de cette mission répétitive) et celui de l’accompagnement des élèves en présence » ; « Au niveau 1, les compétences exercées sont principalement cognitives (du type mémoriser, comprendre, appliquer, analyser…). On peut aussi parler de compétences d’autonomie, d’apprendre à apprendre, de gérer son temps… » (CLASSES INVERSÉES : ENSEIGNER ET APPRENDRE À L’ENDROIT !, Éd. Réseau Canopé, 2015, p. 16-17, 31, 44)

     

    RÉDIGER UN ARGUMENT EN CLASSE TRANSLATÉE

     

    Fiche pédagogique 

     

    Préambule : Comment aider chaque élève à trouver son style dans le cadre d’une évaluation collective ? La classe translatée offre une solution (parmi d’autres) à ce problème. Le recours au numérique permet au professeur d’individualiser les apprentissages à distance et à moyens constants. Charge à lui de proposer les dispositifs qui permettront à tous de progresser. Celui que l’on présente pour l’argumentation en philosophie s’y essaye simplement, à des fins heuristiques, sans prétendre à l’universalité.

     

    Table des matières

     

    Préalable : Cours                        

     

    Séance 1 : Mise en ligne des ressources – distancielle asynchrone      

     

    Séance 2 : Rédaction d’un argument – présentielle synchrone  (1H)        

    • Étape 2.1 : Rappel des consignes – classe entière, frontale (5 min)     
    • Étape 2.2 : Rédaction d’un argument – classe entière, frontale (45 min)    

     

    Séance 3 : Notation et remise des copies – distancielle v/s présentielle   

     

    Prolongement 

     

    Fiche en PJ