Connectez-vous

Accueil

Matière, mouvement, énergie, information

Publié le 7 mai 2019 Modifié le : 9 mai 2019

Écrire à l'auteur

Le  mardi 7 mai 2019

Les volcans et les séismes

Séance 4 : La propagation des ondes sismiques

  • Séance 4 : la propagation des ondes sismiques

     

    Le scientifique demande aux élèves de se souvenir de ce qu’ils avaient vu ensemble à la séance précédente  :

     

    « Qu’est-ce qu’un séisme ?»

    « - C’est un tremblement de terre ! »

    « - C’est quand les plaques tectoniques bougent ! »

    « - Les plaques peuvent s’enfoncer, se chevaucher, se percuter ! »

    « - Elles peuvent aussi s’écarter les unes des autres !»

     

    « Qu’est ce qui va entraîner le tremblement de terre ?

    « - C’est le mouvement des plaques qui bougent l’une contre l’autre ! »

     

    « Les séismes ont lieu où ? »

    « - Là où il y a des volcans ! »

    « - A l’endroit où les plaques se touchent, à la limite des plaques ! »

     

    « Les séismes se produisent au point de libération d’énergie lors d’un déplacement deux plaques ! »

     

    L’enseignante présente ensuite le travail de la séance :

    « Aujourd’hui on va étudier un séisme qui a eu lieu à Haïti.

    Savez-vous où se trouve Haïti ? »

    « - C’est une île ! »

    « - C’est en Amérique Centrale ! »

     

    Elle présente alors une série de cartes qui permettent de localiser Haïti (carte du monde, carte de l’Amérique et carte des caraïbes).

    « Haïti est un pays situé dans les Caraïbes en Amérique Centrale. La capitale est Port aux Princes. »

     

    haiti

    181006230725-haiti-earthquake-map-exlarge-169

    plaques

     

    Le scientifique commente une carte présentant les différentes plaques tectoniques en contact à Haïti.

    Les élèves constatent que l’Île d’Haïti se trouve sur la limite des plaques Nord Américaine et Caraïbe.

    Les élèves émettent plusieurs hypothèses :

    « - Les plaques Américaine et Caraïbe se sont peut être écartées ou se rentrent dedans ! »

     

    La problématique du jour est la suivante :

    « Que deviennent les ondes sismiques au niveau du foyer ?

    Est-ce que les conséquences sont les mêmes partout ? »

     

    En groupe classe, les élèves émettent des hypothèses :

    1- Les ondes se libèrent sur la ville la plus proche du foyer.

    Le séisme concerne une zone restreinte.

     

    2- Le séisme est plus fort à l’épicentre et de moins en moins fort avec le temps.

     

    3- Les conséquences ne sont pas pareilles si une ville possède des bâtiments parasismiques.

     

    4- Plus le séisme est fort et plus les ondes se propagent.

     

    5- Si le séisme est moins fort, il n’est ressenti qu’à l’épicentre.

     

    S4aSeismeMistralSorgues18 0002

    S4aSeismeMistralSorgues18 0001

     

    L’enseignante et le scientifique distribuent la fiche démarche. Les élèves écrivent les deux hypothèses qu’ils pensent réalistes.

     

    Dans un second temps, la maîtresse et le chercheur distribuent deux fiches. L’une représente la carte d’Haïti sur laquelle est localisé l’épicentre. L’autre deux tableaux, le tableau explicatif de l’échelle de Mercali et le tableau de données des intensités du séisme en fonction des villes d’Haïti.

     

    L’enseignante et les élèves prélèvent les informations du tableau afin de comprendre l’échelle de Mercali. Puis ils colorient d’une même couleur les villes ayant ressenti les ondes de même intensité.

     

    S4aSeismeMistralSorgues18 0005

     

    Ensuite, en partant de la plus forte intensité à la plus faible, les élèves repèrent les villes sur la carte et les relient entre elles pour former une succession d’ondes.

     

    S4aSeismeMistralSorgues18 0006

     

    Les élèves constatent la progression des ondes et la diminution de l’intensité au fur et à mesure de l’éloignement de l’épicentre.

    La validation des hypothèses et la trace écrite sont reportées à la séance suivante.